Théâtres de société
Inventaire hypertextuel annoté
chez le duc d'Aumont
 © Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval,
Dominique Quéro et David Trott (webmestre)
 juillet 2001
  •  «Le duc d'Aumont (1709-1782) est chargé quant à lui des 'Menus Plaisirs', en tant que gentilhomme de la chambre, et son goût très vif pour les arts va faire de son hôtel un des plus beaux de Paris, assorti d'une riche bibliothèque.» (Quéro, RHLF, 2000, p. 238-239)
  • l’hôtel de Valentinois, situé dans l’actuelle rue Raynouard (Paris – 75016) n’appartenait plus à la famille d’Aumont depuis 1725. Voir J. Hillairet, Dictionnaire historique des rues de Paris, t.2, p.322-325, La rue Raynouard s’est appelée rue Basse de 1770 à 1867. Le duc avait hérité de l’hôtel en 1723 et le revendit deux ans plus tard. Il faut donc chercher ailleurs le domicile du duc d’Aumont. Il existait un hôtel d’Aumont datant du 17e siècle en face de la Colonnade du Louvre : il fut restauré en 1732 pour de Rouillé, ministre de la Marine, puis acheté et partiellement démoli par Louis XV en 1760 (Hillairet, t.2, p.63). Un deuxième hôtel d’Aumont existe toujours au 2, rue de Caumartin et 30, boul. des Capucines (Paris – 75009) qui fut construit vers 1780 (Hillairet, t.1, p285).

  • Mais le plus fameux est celui qui se trouve au 7 de la rue de Jouy (Paris, 75004). Construit en 1644 par Le Vau pour l’oncle de Scarron, dont le duc d’Aumont épouse la cousine en 1629. Le duc achète l’hôtel en 1656 et le fait modifier par Mansard. Un siècle plus tard, en 1756, le 5e duc d’Aumont (Louis-Marie-Augustin, 1709-1782) vend l’hôtel et déménage dans la rue de Beaune (Paris – 75006) puis dans l’un des deux palais de Gabriel sur la place Louis XV (actuel hôtel Crillon et ministère de la Marine, place de la Concorde – 75008). Voir J. Hillairet, « Jouy (rue de), n°7 », t.1, p.689.

    Le 5e duc d’Aumont fut-il aussi grand collectionneur que son arrière-grand-père, le 2e duc d’Aumont, puisque Hillairet rapporte qu’il fallut plusieurs mois, à la mort de ce dernier, en 1704, pour procéder à la vente publique de sa collection ?
    (Notes de Gilles Plante)

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Bibliographie