Théâtres de société
Inventaire hypertextuel annoté
chez mme de Wangen
 © Marie-Emmanuelle Plagnol-Diéval,
Dominique Quéro et David Trott (webmestre)
 juillet 2001
«Il y eut quelque temps après un charmant spectacle chez madame de Wangen, dans sa maison, sur le Broglie ; cette branche est fort riche ; ils résident l'été dans leur belle terre de Wiwersheim. 

On a donné Andromaque et Céphise ou L'Erreur de l'esprit, pièce nouvelle de Marsollier. 

Madame de Saint-Sauveur (Christine de Wangen) a joué à merveille. Elle est habituellement fort maniérée, et pourtant elle a joué avec beaucoup de naturel. Son frère a été un excellent Pyrrhus; et M; Godin a rempli admirablement (pour un amateur s'entend) le rôle d'Oreste. La chanoinesse de Wangen jouait aussi. [...] 

Le plaisir de la comédie est fort à la mode en province, après l'avoir été beaucoup à la cour et à Paris. La reine en avait donné l'exemple, on s'en souvient, à Trianon. Il fallut renoncer à ce divertissement, qui donnait lieu, contre cette auguste princesse, à des calomnies que nous voyons reparaître maintenant sous une forme nouvelle. [...]» (Mémoires de la baronne d'Oberkirch sur la cour de Louis XVI et la société française avant 1789,  p. 678-679 -- Mars 1789, Strasbourg )

Note de GP : Mme de Wangen est née baronne de Ferrette,femme du lieutenant général baron de Wangen (p.726). Les Wangen formait l'une des plus anciennes familles d'Alsace (p. 93). Christine de Wangen était la fille de Mme de Wangen. 
 

A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z
Bibliographie
               mise à jour le 30 août 2003