[Retour l'index]

*RABB

¶ <F,1b> rabalter "faire un tapage épouvantable (se dit surtout des esprits, des lutins)" (Th 1564-Cotgr 1611) /Note: l peut-être une coquille/
<EN> (1564-1599):: DFL-N-S s.v. Rabalter: "Rabalter, " [La déf. de FEW correspond à celle de Cotgr 1611]

¶ <F> rabater (1482; 1616-1694)
<EN> (1603-1625):: GDFL s.v. Rabater [Correction de rabalter; P 1614-1628 donne rabatre]
 

RABIES

¶ <F,9a> rage de dents "crise douloureuse d'un mal de dents" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1539):: DFL-N-GDFL s.v. Rage: "Il ha une grande rage de dens, Cruciatur dolore dentium."

¶ <F> malerage de faim "faim canine" Stoer 1625
<EN> male rage de faim (1546-1570; 1573, v. M; 1609-1625):: DLG s.v. Venter: "Rabies improba ventris. Grande faim, Male rage de faim."; M-dB s.v. Male rage: "Male rage de faim. H. F."

¶ <F,9b> ragement m. "humeur folâtre" (Est 1538-1637)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Lasciuia: "Tel follastrement & ragement, Quant quelqu'ung fait, ou dit choses sottes, sans auoir aucun esgard a uertu ne honnesteté." [1552 ajoute: fretillement, miesvresse, paillardise, lasciveté]

¶ <F,10a> enragé "violent, excessif (douleur, passion, etc.)" (dp. Est 1552)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Furialis: "Ignes furiales. Amour enragé, Rage d'amour, Amour meschant & detestable.", s.v. Rabies: "Edendi rabies. Vne faim enragee.", s.v. Venter: "Vacui ventris furor. Vne faim enragee, Rage de faim."

¶ <F> faire l'enragé "se conduire comme un fou" (Est 1549-1675)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Enrager: "As tu assez fait l'enragé, Satis debacchatus es? // Apres qu'il eut bien fait le fol & l'enragé, Postea quam ille suum annum in Rep. debacchatus esset.", s.v. Fol: "As tu assez faict le fol ou l'enragé? Satis debacchatus es?"

¶ <F> enragé "affecté de la rage (maladie)" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Rabiosus: "Qui rabiem habet, Enrage. /./ Est limus saliuae sub lingua rabiosi canis."; DLG 1538- s.v. Rabidus: "Dens rabidus, Du quel si on est frappe on deuient enragé.", s.v. Rabiosus "Enragé."; 1546- chien enragé s.v. Hydrophobus
 

RACEMUS

¶ <F,12a> raisin de Corinthe (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Raisin: "Raisins de Corinthe, Racemi Corinthii."; N s.v. Salade

¶ <F,13a> raisin "baie" (Est 1546-1771)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Corymbus: "Les raisins de liarre & semblables. // Les raisins de l'herbe appelee chrysocome", s.v. Corymbifer: "Qui porte telz raisins."
 

RADICALIS

¶ <F,17a> radicalement adv. "complètement, jusqu'au principe" (HMond; dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Racine: "Racine & tout, ou, iusques a la racine, Radicalement, Stirpitus, Radicitus."; N = "Racine & tout, Aduerbialement, Radicalement, Radicitus, Tellement qu'il n'y reste aucune racine, comme si lon disoit, Eradicate, ou Eradicitus, penitus."; DLG 1552- s.v. Radicitus: "per translationem ponitur pro Omnino. Totalement, Tellement qu'il n'y demeure point de racine, Radicalement.", s.v. Stirpitus: "Aduerbium. Racine & tout, Totalement, Radicalement."
 

RADIUS

¶ <F,21b> raid m. "rayon de lumière" (CentNouv; Marot; Auton)
<EN> 1552:: DLG s.v. Caelum: "Rigare caelum sol dicitur. Quand il espard ses raids & sa lumiere par l'air." [1546, 1570 = raiz]

¶ <F> Ø (seult formes dial.)
<EN> raye "rayon (de soleil)" (1552-1570):: DLG s.v. Telum: "Lucida tela diei. Les iects & brandons des rayes & lumiere du soleil." [1546 = rays]

¶ <F> rayon m. "jet isolé de lumière" (dp. 1534)
<EN> 1531: TLL s.v. Radius: "Splendor a sole micans. O summe sol /./ tuis radiis illustras. Rais, ou rayons."

¶ <F,22a> rayonner v.intr. "lancer des rayons lumineux" (dp. Th 1564)
<EN> (dp. 1564):: DFL-N-GDFL s.v. Rayer: "Rayer, Rayonner, Radiare, id est, iecter des rayons"

¶ <F,23b> raye "rayon de roue" (1596-Stoer 1628)
<EN> (1546-1628):: DLG s.v. Radiatus: "Radiata rota. Qui ha ses rayons, Garnie de rayes."; DFL1564-N-GDFL s.v. Ray: "Les rayes ou rayons d'une roue, Rotarum radij."; 1573- s.v. Ray: "Roue garnie de rayes ou rayons, Radiata rota."

¶ <F> Ø (seult dial.)
<EN> ray (1549-1564):: DFL 1549 s.v. Ray: "Les rays ou rayons d'une roue, Rotarum radii."; DFL (1549-1564) s.v. Ray: "Roue garnie de rays ou rayons, Radiata rota."

¶ <F> rayon "bâton qui va du moyeu aux jantes" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Austrum: "Le rayon dune roue."; DLG 1538- s.v. Radius: "Radii quoque rotarum dicuntur, Les rayons d'une roue."

¶ <F,24a> enrayer v.tr. "arrêter une roue par les rayons de sorte qu'elle ne fasse que glisser" (dp. Est 1552)
<EN> (dp. 1546):: voir RLiR 50

¶ <F> enrayoir m. "ce qui sert à enrayer (une voiture)" (env. 1570-1675; 1836-1870)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Sufflamen: "Vng bois de quoy on arreste les roues qu'elles n'aillent si uiste, Vng enrayoir."
 

RADIX

¶ <F,27a> refort "cochlearia armorica, esp. de rave" (Est 1538-1636)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Raphanus: "Vne raue, Refort."; 1546- s.v. Armon: "Armon, Raphani genus syluestre. Officinae rapistrum vocant. Refort sauuage."
 

RADULA

¶ <F,28a> raillon "flèche triangulaire, trait d'arbalète" (1442-Rab), "poignard à 3 arêtes" Cotgr 1611 <EN-C> fer à raillon "fer (de flèche) triangulaire" (1546-1570; 1611):: DLG s.v. Hamatus: "Arundo hamata. Fleiche garnie d'ung fer a raillon, ou a oreilles, ou a barbillons. // Sagittae hamatae. Fleiches garnies ou ferrees de fers a raillon, ou a oreilles, ou a barbillons."; C s.v. Raillon: "Fer de fleche à raillon. A Shoot-head; a forked, or barbed head."
 

RAGERE

¶ <F,32a> réer "bramer, raire" (env. 1390; dp. Est 1549)
<EN> reer (1549-1628), réer (1599-1625):: DFL 1549 (App. "Aucuns mots & manieres de parler appartenans a la Venerie"), p.666 s.v. Reer: "Reer dit on des cerfs, & daims, quand ils crient & brament, ou a pleine gueule ouuerte & esleuee, ou baissee vers terre, pour appeler la biche, quand ils sont en rut." [Correction de RLiR 50 s.v. rere]

¶ <F> rere v.intr. "pousser un cri (cerf, chevreuil dans le rut)" (Cotgr 1611-1771)
<EN> (1561, v. P; 1609-1628):: P s.v. Rere: "Rere, se dit des cerfs Fouil. rere ou crier." [Occ. à ajouter à RLiR 50]
 

*RAGULARE

¶ <F,33a> railler de "badiner, plaisanter (sur qn ou qch)" (Est 1538-1878)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Iocor: "Railler & se gaudir d'aucun, Dire sornettes."

¶ <F> se railler "badiner" (Est 1538-1878)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Facete: "facete dictum. Tu te mocque, Cest pour rire que tu dis cela, Tu te raille, tu te gaudis."; DLG 1538- s.v. Iocans: "Qui se raille & dit aucunes parolles par ieu & gaudisserie."; 1546- s.v. Spiritus: "Ludere extremo spiritu. Se railler & gaudir a sa mort."

¶ <F> se railler de qch, de qn "se moquer de" (Trepp; dp. Mon 1636)
<EN> (1552-1570):: DLG s.v. Cauillor: "Cauillari in aliquo aliquid. Se railler de quelque chose."

¶ <F> railleur adj. "porté à la raillerie" (dp. 1672)
<EN> (1538-1570) (?):: DLG s.v. Iocosus: "Iocosus homo, Recreatif en parolles, Railleur, Qui dit sornettes pour rire."; 1552- s.v. Dicax: "Homo dicax. Railleur, ou Raillard." [Occ. s.v. Iocosus plutôt adj. que nom; occ. s.v. Dicax totalement ambigu (homme peut être sous-entendu); cf. DFL1549-N-GDFL s.v. Railleur: "Vng Railleur ou Raillart, Facetosus, Iocosus, Salsus homo, Dicax."]
 

RAMUS

¶ <F,39b> par rain de baston "sans esprit de retour; définitivement (d'une investiture, etc.)" (1400, v. Dup 1573)
<EN> par raim de baston (1400, v. DFL; 1573-1625), par rain de baston (1400, v. P; 1614-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Raim: "Toutesfois il se trouue en des vieilles notes de notaires de l'an mil quatre cens, qu'en ce temps la, en matiere de desemparement & saisissement de choses immeubles ils vsoyent és lettres de vendition de ceste clause, S'est dessaisy & desuestu & desmis en nostre main, comme en main de iustice, par Raim de baston pour & au proffict dudit achepteur, ce qui monstre que Raim ha aultre signification que de Rameau, & vsoit on en cela dudict raim de baston, tout ainsi comme en l'inuestiture d'ung fief, on vsoit d'une courte lance ou iaueline"; P 1614 change raim en rain [EN donne à entendre que l'expr. s'emploie en cas de désemparement, etc., plutôt qu'en cas d'investiture]

¶ <F> par rain et baston (1507-1636)
<EN> par raim et baston 1606:: S s.v. Raim: changement de par raim de baston (v. supra)

¶ <F,41b> ramon m. "balai servant à nettoyer un pressoir" (Dup 1573-1771)
<EN> (dp. 1573):: DFL-N-GDFL s.v. Ramon: "les pressuriers du pais de france n'usent d'aultre mot que de Ramon pour vn balay." [N = "Ramon /./ Les pressuriers en France ont neantmoins particularisé ce mot à leur mestier, n'vsants sans danger d'amende d'autre mot que dudit Ramon, quand ils veulent nommer le balay dont la met du pressoir est nettoyée."]; N s.v. Housser

¶ <F> "balai" (pic. déjà Dup 1573)
<EN> (déjà Est 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Ramon: "Ramon, Pic. ou Balay, Franc. /./ Euerriculum, Scopae."; N = "Ramon, m. Est en commun langage Picard, ce que Balay en commun langage François, Scopae, Euerriculum."

¶ <F> "long balai pour ramoner les cheminées" (Dup 1573-1700)
<EN> Ø EN:: ramon y est employé comme t. gén. au sens de "balai" [DFL 1573- s.v. Ramonneur: "Ramonneur de cheminée, Celuy qui auec vng ramon nettoye la cheminée."; N s.v. Housser: "Ramoneur de cheminée, lequel mot est tel, à cause du Ramon (c'est à dire ballay ou houssoir) dont ils ramonnent & houssent les cheminées.", s.v. Houssoir: "Est le ballay, & Ramon, ou autre chose attachée au bout d'vn baston, ou d'vne perche, auec lequel on housse, soit la maison, soit la cheminée", s.v. Ramon: "De là dit on Ramonneur de cheminées, celuy qui les ayant ratissées auec vne ratissoire de fer, les balaye puis apres auec vn ramon.", s.v. Ramonneur: "Ramonneur /./ Deburoit estre indifferemment appelé quiconque vse du Ramon. Mais le François l'a restreinct à ceux qui ramonnent les cheminées, à cause de ladite generalité, & disant Ramonneur de cheminées"]

¶ <F,42b> ramonneur de cheminée "celui dont le métier est de nettoyer les cheminées" (1530-1675)
<EN> ramoneur de cheminée 1606, ramonneur de cheminées 1606, rammonneur de cheminée (1603-1628):: N s.v. Housser, Ramon, Ramonneur (v. supra); GDFL s.v. Rammonneur: "Rammonneur de cheminée, Celuy qui auec vn ramon nettoye la cheminée"

¶ <F> ramonures "balayures, ordures" (Tournai, Mézières, pic. 14e-16e s.)
<EN> fr. ramonneures (1546-1570):: DLG s.v. Nauci: "Toute petite chose de nulle ualeur, comme peleures de poires, pommes, rongneures de quelque chose que ce soit, Balieures & ramonneures de la maison."

¶ <F,43b> ramasse f. "sorte de traîneau fait de branchages" (mfr./sav. env. 1518; 1541; Rab; 1596; frm. dp. Nic 1606)
<EN> selon N le sème "fait de branchages" est étymologique; il ne fait plus partie du sens du mot:: N s.v. Ramasse: "Ramasse, f. Est vne façon de ciuiere /./ auec laquelle, en temps de grandes neges és monts du Piedmont Geneure & Seny, on descend les passagers du haut du mont iusques au pied d'iceluy. Et est telle façon de ciuiere appelée Ramasse, de ce qu'auparauant l'agencement d'icelle, on ramassoit les passagers sur des grosses branches d'arbres, tirées auec vne corde par celuy qui ramassoit."

¶ <F> ramasser v.tr. "traîner sur une ramasse" (env. 1518; Nic 1606)
<EN> 1606:: N s.v. Ramasser: "Ramasser, Est /./ mener le long de la coste d'vn mont, auec ramasse, voyez Ramasse"

¶ <F,44a> ramée "assemblage de branches entrelacées" (dp. Est 1538)
<EN> ramee:: il est difficile de différencier ce sens de ceux de "branchage", "lieu ombragé" (FEW Ø le 1e; 2e jusqu'en 1380); occ. possible: DLG 1538- s.v. Vmbraculum: "Ombrage, Ramee & fueillee." [Il n'y a pas d'autres occs de ramee (sauf v. item suiv.)]

¶ <F> "estrade couverte de feuillage pour les représentations théâtrales" (Est 1538-1637)
<EN> ramee (dp. 1538):: DLG s.v. Scena: "Vne ramee, Vng escharfault couuert."

¶ <F,45b> ramoison m. "branches d'arbres après que le tronc a été enlevé" (Est 1549-1660)
<EN> "branche coupée" (dp. 1546):: DLG s.v. Ramale: "Vne branche coupee, Vng ramoison."; DFL 1549- s.v. Ramoison: "Vng Ramoison, Ramale."

¶ <F,46a> ramu adj. "qui a beaucoup de branches" (BenSMaure-Modus; Est 1549-1700)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Ramosus: "Branchu, Ramu."

¶ <F> ramage m. "chant des oiseaux dans les branches" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1538), pl. (1564-1628):: DLG s.v. Depono: "Pulli deponunt ingenia syluestria, S'appriuoisent, Oublient son ramage."; DFL 1539-1564 s.v. Ramage: "Les petis oyseaux oublient leur ramage, Pulli deponunt ingenia syluestria."; 1573- = "Ramage, c'est chose de rameaulx. Selon ce on dict, Le ramage d'un oyseau, c'est à dire le chant dont il vsoit hantant les arbres & buissons, Cantus syluestris."; 1564- s.v. Degoiser: "Les oiseaux degoisent leurs chansonnettes & ramages, Cantillant."

¶ <F> ?
<EN> "?" (1577 v. M; 1609):: M s.v. Ramage, Ressentir: "Qu'on ne se ressente tousiours quelque peu de son premier ramage, Vig. chalc."

¶ <F,46b> pigeon ramier "gros pigeon sauvage" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Palumbes: "Coulon ou pigeon ramier."; DLG 1538- s.v. Palumbes: "Coulon, ou pigeon ramier."; s.v. Palumbinus: "Palumbina caro, Chair de pigeon ramier."

¶ <F,48b> feste des Rameaux "dimanche avant Pâques" (Est 1549-1637)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Feste: "La feste des rameaulx, ou Pasque fleurie, Oschophorium", s.v. Pasque, Rameau
 

*RAMUSCELLUS

¶ <F,51a> rainseau "petit rameau" (sg., StEustacheP-1636)
<EN> rainseaux pl. (1538; 1593-1628), rainseaulx (1539-1573):: DLG s.v. Frons: "Frondes pro ramis, Rameaux d'arbres, Rainseaux." [1546- = "Frons /./ Rainseau"]; DFL s.v. Rainseaulx: "Rainseaulx, ou rameaulx d'arbres"; 1564 s.v. Rains: "Rains, ou Rainseaulx /./"; 1573 ajoute: "Il se doibt escripre par, m, Raimceau, faict par imitation de ramicello Italien, qui vient de Ramusculus."; GDFL change rainseaulx en rainseaux; dB ajoute: "& le François dict ordinairement Rameaux, & pour aisée prononciation du diminutif Rainseaux." [DFL 1573 critique la forme en n]

¶ <F> Ø
<EN> rainceau(x) (1546-1570; 1606; 1609):: DLG s.v. Ramulus: "Diminut. Vne branchette, Vng rainceau."; N s.v. Raimceau: "Raimceau, m. Qu'aucuns escriuent par n, Rainceau, comme aussi on le prononce"; M s.v. Rains: "Ses rainceaux, on [sic] communement forme de Croix." [N constate la variation m/n]

¶ <F> Ø
<EN> raimceau (1573-1628):: DFL-GDFL s.v. Rains; N s.v. Raimceau (v. supra)

¶ <F,51b> rinseau (sg., Th 1564-1637)
<EN> (1551, v. P; 1564-1628):: DFL-GDFL s.v. Rinseau: "Rinseau, Ramulus, Rectius, Rainseau."; P "Rinseau, Ramulus, Rectius, Rainseau T. d. H." [DFL critique la graphie rinseau]
 

RANA

¶ <F,52a> ranete/rainette "hyla viridis"
<EN> reynete (15e s., v. N):: N s.v. Coué: "Anglois coué, Anglus caudatus. Lequel sobriquet est donné à celle nation, parce que (comme Nicole Gilles escrit en la vie du Roy Clotaire II.) /./ à Saint Augustin /./ par ceux du païs de Dorocestre furent par mocquerie attachées à ses habillements des reynetes ou grenoüilles."

¶ <F> Ø
<EN> rainette "petite grenouille" (1546-1570):: DLG s.v. Ranunculus: "Rainette, Grenouillette."
 

RANCIDUS

¶ <F,53b> rance "qui a pris une saveur désagréable due au développement d'acides gras (beurre, etc.)" (dp. Est 1552)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Praerancidus: "Fort rance & moisi.", s.v. Rancidus: "Rance, ou Ranci, Relent, Chanci, Moisi.", s.v. Subrancidus: "Quelque peu chansi & moisi ou rance."

¶ <F,54a> rancir v.r. "devenir rance" (Est 1538-1875)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Fraceo: "Se moysir & se rancir, ou flestrir."; ranci s.v. Fracidus, Rancidus, Rancidulus; 1538 s.v. Praerancidus

¶ <F> rancissure "rancidité" (dp. Est 1538)
<EN> rancisseure 1538, rancissure (dp. 1546):: DLG s.v. Rancor: "Rancisseure, Chancisseure."; 1546- = "Rancissure, Chancissure, Moisissure."
 

*RANUCULA

¶ <F,58a> renouille "grenouille" (1474-Stoer 1625)
<EN> (1549-1628), sav. (1599-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Tringle: "peult estre que ce mot Tringle uient de Regula, en adioustant ung t. comme de Ranunculus, Renouille, aucuns adioustent ung g, & dient Grenouille."; DFL-S1593-N s.v. Grenouille: "Aucuns escriuent & prononcent Renouille, Rana, Batrachos."; GDFL = "Les Sauoyards & autres escriuent & prononcent Renouille"

¶ <F,58b> grenoille f. "rana" (1215; 1530; 1532; Est 1552)
<EN> (1546-1570):: DLG s.v. Calamita: "Vne sorte de raine ou grenoille, qui se tient entre les cannes & petis buissons." [1570 = grenouille], s.v. Genero: "Semina limus habet, virides generantia ranas. Le limon de la terre engendre les grenoilles."

¶ <F> grenouille (dp. 1534)
<EN> 1531:: TLL s.v. Rana: "Genus animalis palustris. Raine, grenouille."

¶ <F,59a> jeter en granoille "jeter dans l'eau au sortir du creuset (t. d'alch.)" Stoer 1625
<EN> jetter en grenoille (1578, v. M; 1609-1625):: M-dB s.v. Grenoille: "Grenoille, ietter en grenoille, terme d'alchimie, Vig. im. Billon ietée dans l'eau au sortir du creuset."

¶ <F,59b> grenouillette f. "petite grenouille" (Est 1538-1636)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Ranunculus: "diminutiuum, Grenouillette." [1546 ajoute: "Rainette"]

¶ <F> grenouiller m. "lieu marécageux où se retirent les grenouilles" (Th 1564-1636)
<EN> DFL(1564-1573)-S(1593-1605)-N ("Grenouiller, Grenouilliere," s.v. Grenouiller) Ø indic. de sens; grenouilliere peut être autant un autre membre de la même fam. lex. qu'un syn./déf. de grenouiller. FEW donne aussi pour grenouiller: "barboter dans l'eau" (1527-Brantôme), "boire abondamment, surtout dans les cabarets" (16e s.-1808); plus grenoiller "coasser" (1596-1675). S 1606 opte pour les deux dernières acceptions en changeant l'item de DFL-S en: "Grenouiller, Coaxare, quand il se dit du cri des grenouilles. Quelquefois, quand on parle d'vn qui hante trop les tavernes & aime à boire le vin, nous disons qu'il ne fait que grenouiller, Vino nimium gaudere, indulgere, compotationi & ebrietati vacare."; M change l'item de DFL-S1603 en: "Grenouiller, Grenouillerie." [= dB]; P change l'item de DFL-S1605 en: "Grenouiller, grenouillere.". Pour le sens "lieu marécageux...", FEW offre aussi les formes grenolliere (norm. 1299), grenouillère (dp. 1534), Saint. grenouillerie; cf. P pour la deuxième, M pour la dernière. Il pourrait s'agir aussi, dans l'item de DFL-S(1593-1605)-N, de formes adj.: cf. FEW: grenouillier adj. "de grenouille" (16e s.). La graphie grenouilliere Ø FEW.
 

RAPERE

¶ <F,62a> Ø (cf. ravage "action de piller" (14e s.-D'Aubigné)) <EN-C> ravaige "infestation, invasion" 1538, ravage (1539-1628), faire ravaige 1538, faire ravage (1546-1570):: DLG 1538 s.v. Impetus: "Impetum facere in agros inimicorum, Faire rauaige."; 1546- = "/./ Faire rauage, Faire courses."; DFL-N-GDFL s.v. Ravage: "Faire ung rauage, Impetum facere in agros inimicorum."; C s.v. Ravage: "Ravage: m. /./ an ouerrunning, or ouerflowing of a countrey, whether by incursion of enemies, or inundation of waters." [C a comme sens distinct: "Rauage, hauocke, spoyle"]

¶ <F> ravage "dégât causé par toute action violente" (dp. Cotgr 1611)
<EN> (dp. 1609):: P s.v. Esclandre: "Esclandre, pour calamité, misere auec effort & impetuosité & rauage. Ronssard. [sic]"

¶ <F,62b> ravagement "action de ravager" (1574-D'Aubigné; dp. 1788)
<EN> 1609:: M s.v. Ravagement: "Rauagement, idem, que Rauage."

¶ <F> ravir en admiration "charmer l'esprit ou le coeur de qn" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Ago 37b: "In admirationem animum agere, Rauir en admiration." [1546 ajoute: "Faire esmerueiller"]
 

*RAPIDIUM

¶ <F,65b> Ø (cf. ravoi "ravine, torrent" (env. 1190-1313; 16e s.), ravoir "ravine, inondation" 14e s.) <EN-C> ravoire m. "ravage" (1549-1628), f. 1611:: DFL-N-GDFL s.v. Ravoire: "Vng Rauoire, ou Rauage. aidez uous de Rauage."; C "Ravoire: f. as Ravage." [Cf. ravage ci-dessus]
 

RAPIDUS

¶ <F,66b> rapide "qui se meut avec vitesse" (1509; dp. Cotgr 1611)
<EN> (dp. 1609):: M s.v. Drome: "Drome, fleuue rapide"
 

RAPINA

¶ <F,67a> ravineux "impétueux" Cotgr 1611 <EN-C> "impétueux (en parlant d'un fleuve)" (1546-1570; 1611):: DLG s.v. Amnis: "Maligno amne radit arenas. Malfaisant, Rauineux."; C "Ravineux /./ Rauenous, violent, impetuous, like a forcible streame, or inundation of waters."
 

RAPUM

¶ <F,69a> rabe "brassica rapa" (ChristPis; Est 1549-Nic 1625; DuFouill; DuFail; Brantôme; Cotgr 1611) [Nota: "Nic 1625" au lieu de "Stoer 1625"]
<EN> (1546-1570), rabe de Limosin (1546-1628):: DLG s.v. Rapicia: "Rapicia, siue Rapacia. Les fueilles des rabes." [1538 a navetz à la place de rabe], s.v. Rapum: "Raue de Limosin, Rabe.", s.v. Congylis: "Rabe de Limosin."; DFL-GDFL s.v. Rabe: "Rabe de Limosin, uoyez Raue.", s.v. Rave: "Raue ronde, ou Rabe de limosin, Bunias, Rapum rapi, vel Rapa rapae, Gongylis, vel Gongyle."; rabe aussi s.v. Raviere

¶ <F,69b> Ø
<EN> rave de Limosin (1546-1570):: DLG s.v. Rapum (v. supra)

¶ <F> rave sauvage "élatine" (Est 1538-Stoer 1625; 1547)
<EN> (1538-1628):: DLG s.v. Elatine: "Raue sauuage."; DFL-N-GDFL s.v. Rave: "Raue sauuage, Elatine."

¶ <F,70b> ravière f. "champ de raves" (dp. Est 1539)
<EN> raviere (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Raviere: "Vne Rauiere, ou Rabiere, Rapina rapinae. c'est le lieu ou sont semees les rabes." [Ø 1539; N change rabes en raves]

¶ <F> rabière (Est 1539-Stoer 1628)
<EN> rabiere (1546-1628):: DLG s.v. Rapina: "Vne rabiere." [1538, DFL 1539 = "Vne nauetiere"]; DFL-N-GDFL s.v. Raviere (v. supra)

¶ <F,72b> response f. "campanula rapunculus" (env. 1460-1732)
<EN> responses (1538-1628):: DLG s.v. Rapunculus: "Des responses."; DFL-N-GDFL s.v. Responses: "Herbe qu'on appelle des responses, Rapunculus." [1549 ajoute: "qu'on mange en quaresme es salades"; 1564 ajoute: "voyez Raiponce"]

¶ <F> raiponse (Th 1564-1690), raiponce (dp. 1636)
<EN> raiponce (dp. 1564), raiponse (dp. 1609):: DFL-GDFL s.v. Raiponce: "Raiponce qu'on mange en salade, Rapunciolum." [N = raipons (v. infra)]; DFL-N-GDFL s.v. Reponce: "/./ voyez raiponce." [P s.v. Repon (v. infra)], s.v. Responses: "/./ voyez Raiponce." [S1605-B-V-P = "voyez Responce" (v. infra)]; M-dB s.v. Responses: "/./ voyez raiponse."

¶ <F> responce (1508)
<EN> (1605-1628):: GDFL s.v. Responses: "/./ voyez Responce"

¶ <F> Ø
<EN> repon (1609-1628):: P s.v. Repon: "Repon qu'on mange en salade /./" [Modif. de l'art. Reponce (cf. supra)]

¶ <F> raipons "raiponce" (Nic 1606-Stoer 1628)
<EN> 1606:: N s.v. Raipons: "Raipons, m. Qu'on prononce Response, est vne espece d'herbe qu'on mange en salade /./"
 

RARUS

¶ <F,76a> rarité "raréfaction (t. de physiol., de physique); qualité de ce qui n'est pas dense" (HMond; Paré-1660)
<EN> (1546-1570; 1609-1625):: DLG s.v. Raritas: "Quand quelque chose n'est point entassee & espesse ou massiue, mais est comme cler semee, Rarité."; M-dB s.v. Laxité: "Laxité Quand l'haleine sort de la bouche ariere ouuerte, alors elle est chaude, à cause de la rarité ou laxité, Amy. op."

¶ <F> rareté (dp. Cotgr 1611)
<EN> (dp. Amyot, v. M; 1609):: M s.v. Rareté: "Rareté & secheresse de la terre, Amy. op."

¶ <F> rarité "chose rare, precieuse" (mil. 16e s.-D'Aub), rareté "chose rare" (dp. Voiture)
<EN> rareté "chose rare, precieuse" 1612:: V s.v. Paris: "Paris /./ tres ancienne, & renommée ville, non seulement capitale du Royaume François, mais aussi le domicile de nos Roys, l'abregé de toutes sciences, la retraicte des beaux esprits: bref le Microcosme des raretez."
 

RASARE

¶ <F,77b> raser "raturer" 1523
<EN> 1531:: TLL s.v. Interlino: "Aliquo superinducto picturam vel scripturam destruere /./ Qui a efface & rase plusieurs choses du testament."

¶ <F> Ø
<EN> "réunir avec difficulté" 1531:: TLL s.v. Corrado: "Raser du tout, oster. /./ Minas decem corradet alicunde. De quelque part que ce soit, il tirera ou emportera dix mines, ou trouuera maniere de tirer dix mines daucun. // Corrasi omnia: Iay tout vendu, iay tout despendu, iay tout rase, Ie ny ay rien laisse." [DLG change la première glose en "Racler, Amasser de coste & d'autre auec difficulte." (v. infra s.v. *rasclare)]

¶ <F,78a> "rader (une mesure)" (Nic 1606-La Bruyère; dp. DG)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Radius: "Le rouleau, ou racloir de quoy les mesureurs rasent le boisseau & autres mesures pleines de grain."; 1546- même item s.v. Hostorium; DFL-N-GDFL même item s.v. Racloir, Rouleau

¶ <F> "effleurer, passer tout près de" (dp. Cotgr 1611)
<EN> 1609:: M s.v. Raffler: "Raffler, se prend quelquefois pour rauager tout, quelquefois pour raser, ou toucher en passant, Il ne raffla que le cousté du visage de sa lance. H. F."
 

*RASCLARE

¶ <F,79b> Ø (cf. "enlever avec un instrument quelques parties de la surface d'un corps" (dp. 14e s.)) [Cette déf. ne s'accorde pas avec un emploi tr., surtout quand le COD se réfère à l'objet auquel on enlève qch. (avec un instrument ou autrement)]
<EN> racler v.tr. "gratter, ratisser, frotter (pour nettoyer)" (1531-1628):: de nombreuses occs dont: TLL s.v. Aluta: "Toute peau raclee, ou couraiee, a faire soulliers, ou autre chose.", s.v. Distringo: "Racler, ou ratisser, comme font les parcheminiers leur parchemin.", Addenda s.v. Circunscalpo: "Gratter, ou racler a lentour, soit des pieds, ou des ongles, ou dautre chose."; DLG 1538- s.v. Distringo: "Racler quelque chose par dessus" [1546 ajoute: "ou Frotter fort pour oster les ordures, Estriller"], s.v. Interrado: "Esmonder les arbres de toutes pars, Racler."; 1546- s.v. Claua: "Irrasa claua. Qui n'est point raclee ne polie.", même item s.v. Irrasus; s.v. Rasilis: "Rasile buxum. Aisé a raire, ou racler, ou polir."; DFL-N-GDFL s.v. Racler: "Racler quelque chose par dessus, Distringere, Superradere."

¶ <F,80a> racler "effacer en grattant (un nom, etc.)" (Est 1538-Stoer 1625)
<EN> (1531-1628):: TLL s.v. Erasus: "Raclé, effacé."; DLG 1538- plusieurs occs dont s.v. Abrado: "Racler, Ratisser." [1546 ajoute "Enleuer en raclant"], s.v. Erado: "Racler. // Erasus, Raclé, Rayé." [1546- = "Albo Senatorio aliquem eradere. Racler, Rayer, Effacer."], s.v. Extero: "Exterere literam, Oster & racler une lettre d'ung mot, Effacer une lettre.", s.v. Rado: "Racler." [1546 ajoute "Ratisser, Raser // Nomen Pisonis radendum fastis censuit. Digne d'estre raclé & effacé du liure, &c."], s.v. Rasor: "Qui racle, ou rais." [1546 ajoute "ou ratisse"]; 1546- s.v. Palimpsestus: "Parchemin duquel on a raclé l'escripture pour y escrire de nouueau."; DFL-N-GDFL s.v. Racler: "Racler, Radere, Abradere, Corradere, Deradere, Eradere, Interradere, Praeradere. // Oster & racler une lettre d'ung mot, Exterere literam. // Qui racle ou ray, Rasor. // Raclé, Rasus, Erasus."

¶ <F> "piller, rafler" (1718; Lesage, v. Lar 1875; dp. 1867)
<EN> "piller, rafler, prendre" (1531; 1538-1628): TLL s.v. Compilo: "Piller, desrobber, Prendre, & racler tout."; DLG 1538- s.v. Destringo: "Destringere & abradere aliquid bonis alicuius, per translationem, Luy emporter & racler quelque lopin de ses biens."; DFL-N-GDFL s.v. Emporter, Lopin: "Emporter & racler a quelqu'ung quelque lopin de ses biens, Destringere & abradere aliquid bonis alicuius." [s.v. Emporter P change racler en prendre (P 1609 rendre, corrigé par P 1614 en prendre)]

¶ <F> Ø (seult Clairv. "faire remonter avec effort les mucosités qui se trouvent dans la trachée")
<EN> racler la gorge "éclaircir" 1531:: TLL s.v. Rado: "Radere guttur, Racler, Nettoyer."

¶ <F> Ø
<EN> racler "abattre, mettre à ras" 1606:: N s.v. Rez: "Aussi l'Espagnol dit Raez, pour vne chose vile & basse. De là procedent ces manieres de parler, abbatre à rez de chaussée, Ad solum vsque superficiem deiicere. Racler rez pied, rez terre, Solo penitus aequare."

¶ <F> Ø
<EN> "réunir avec difficulté" (1538-1628):: DLG s.v. Corrado: "Racler, Amasser de coste & d'autre auec difficulte."; DFL-N-GDFL s.v. Racler: "Racler, Radere, Abradere, Corradere, Deradere, Eradere, Interradere, Praeradere." [Le sens y est implicite; "Amasser de coste & d'autre auec difficulte" est donné à part s.v. Amasser; cf. 2e item s.v. rasare]

¶ <F,81a> racloir m. "instrument servant dans différents métiers à gratter ou à ratisser" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Radula: "Vng racloir, une ratissoire.", s.v. Radulanus: "Pix radulana, Laquelle on a raclee auec ung racloir."

¶ <F,81b> raclure f. "ce qu'on enlève d'un corps en raclant" (1372; dp. Est 1538), racleure Villon
<EN> raclure (dp. 1531), racleure (1538-1546):: TLL s.v. Peripsema: "Raclure.", s.v. Rasamentum: "Coupure, raclure. /./ Terebra gallica non scobem, sed rasamenta facit.", s.v. Ramentum: "Tenuis cuiusque rei particula /./ Raclure, rongneures, copeaux. Vnde ramenta auri /./"; DLG 1538 s.v. Ramentum: "Toute maniere de racleure." [1546 ajoute "ou ratissure, ou raboture" et change racleure en raclure]."; 1546- s.v. Destrigmentum: "Racleure." [1552 change en raclure], s.v. Peripsema: "Limure, ou Limaille, & toute autre rongnure ou raclure."; DFL1539-N-GDFL s.v. Raclure: "Toute maniere de raclure, Ramentum."

¶ <F> raclure "racaille du peuple" Voult 1613
<EN> (1549-1625), racleure (1614-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Racaille: "Nisi forte quis Racaille dici putet, quasi Racaille & raclure de la uille."; P 1614 change raclure en racleure

¶ <F> "excroissance qui vient sur qch" (Est 1538-Stoer 1625)
<EN> (1539-1628), racleure 1538:: DLG s.v. Recrementum: "Chose superflue & comme ordure qui croist sur quelque chose, Racleure." [1546- a une glose diff.]; DFL-N-GDFL s.v. Raclure: "Raclure, chose superflue & comme ordure qui croist sur quelque chose, Recrementum."

¶ <F> "action de racler" (Est 1538-1637; Li; DG)
<EN> (dp. 1539), racleure 1538:: DLG: s.v. Rasura: "Racleure, Rasement."; 1546 ajoute: "Ratissure" et change racleure en raclure; DFL-N-GDFL s.v. Raclure: "Raclure, Rasura."

¶ <F> Ø
<EN> rascleur de cheminée "ramonneur" 1606: N s.v. Housser: "Car quand à ceux qui houssent les cheminées, outre le nom commun de Housseur, ils en ont vn autre propre, duquel ils font le cry & proclame de leur mestier par les villes & villages, à sçauoir, ou Ramoneur de cheminée, lequel mot est tel, à cause du Ramon (c'est à dire ballay ou houssoir) dont ils ramonnent & houssent les cheminées /./) ou bien Rascleur de cheminée, à cause de la racle, c'est à dire ratissoire, de laquelle ils desgrauissent les motes de la suye premier que de housser."

¶ <F,82a> racloir m. "radoire pour mesurer le grain" (Est 1538-1637)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Radius: "Radius, Le rouleau, ou racloir de quoy les mesureurs rasent le boisseau & autres mesures pleines de grain."; 1546- même item s.v. Hostorium

¶ <F> Ø
<EN> racloire f. 1531:: TLL s.v. Radius: "Instrumentum quo raduntur mensurae, alias hostorium dicitur. Vne racloire."

¶ <F,82b> racler l'oreille "écorcher les oreilles (en parlant de musique)" 1582
<EN> racler les oreilles "écorcher les oreilles (en parlant de sons discordants, de paroles déplaisantes)" (1546-1570):: DLG s.v. Rado: "Aures radere. Racler, ou ratisser les oreilles, & les fascher: comme quand on chante trop rudement, ou on dit chose qui desplaist."

¶ <F,83b> raller v.intr. "faire en respirant un bruit rauque causé par l'embarras des bronches" (Est 1549-Cotgr 1611)
<EN> (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Raller: "Communeement les hommes rallent quelque peu de temps deuant qu'ilz doibuent morir, quand le phlegme les tient a la gorge. Videtur fictum a sono qui tum editur, On ronfle du nez, on ralle de la gorge."

¶ <F,84a> ralle m. "rallus crex (oiseau)" (Est 1549-Stoer 1625)
<EN> (1549-1606), f. (1603-1628):: DFL-N-S(1593-1599) s.v. Ralle: "Vng Ralle, nomen auis."; S 1603 change en "Vne Ralle /./"

¶ <F> rasle (Th 1564-1759)
<EN> (1564-1625), f. 1628:: DFL-N-GDFL s.v. Rasle: "Rasle noir, Ortygometra. Il y a aussi vn autre Rasle rouge, ou de genest.", s.v. Ralle "/./ voiez Rasle"; P 1628 "/./ il y a aussi vne autre Rasle rouge /./"

¶ <F> Ø (cf. râle (dp. Mon 1636))
<EN> rale (1609-1628):: P s.v. Rasle: "RALE noir, Ortygometra, il y a aussi vn autre Rasle rouge, ou de genest." [P a changé le premier rasle en rale]
 

*RASICARE

¶ <F,87a> rachais "teigneux" (Stoer 1625-1636)
<EN> (dp. 1614):: dB s.v. Rachais: "Rachais, Strigosus, Rongneux, Galleux." [Nota: l'occ. est en principe dans dB 1614; nous n'avons pu vérifier que l'impression de Larjot 1625]

¶ <F> "maigre, décharné" (Th 1564-1636)
<EN> (dp. 1564):: DFL-N-GDFL s.v. Rachais: "Rachais, Strigosus."

¶ <F,88b> racaille "haillons" (Est 1549-1637)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Racaille: "/./ pannus est crassus & vilis. Accipitur etiam pro veste pannosa attritaque, & lacera: cuiusmodi fere gestant infimae & plebeiae sortis homines."
 

*RASITORIA

¶ <F,90a> rature "action de faire la barbe à qn" (15e s.-Nic 1606)
<EN> (jusqu'en 1606):: DFL1573-N-S(1593-1599) s.v. Rature 608a: "Rature de barbe, Rasura barbae." [S 1603- = rasure de barbe]

¶ <F> raturier m. "barbier" (Th 1564-Voult 1613)
<EN> (1564-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Raturier 535a: "Vn bon raturier, c'est vn bon barbier scachant bien & doulcement raire vne barbe." [S 1599 ajoute "ou rasurier" (v. infra)]

¶ <F> raturer "faire la barbe à" Est 1552
<EN> (1546-1570):: DLG s.v. Rado: "Radere caput & genas. Raire, Raturer."

¶ <F,90a-b> rature "action d'effacer par des traits de plume ce qu'on a écrit" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Rasure: "Rasure, ou Rature, & effaceure de lettres ou mots, Litura."

¶ <F,91b> ratissoire "instrument pour racler" (Est 1538-1660)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Radula: "Instrumentum ferreum a radendo dictum. Vne ratissoire."; DLG s.v. Radula: "Vng racloir, une ratissoire."

¶ <F> "racloire de ramoneur" (1680-1759)
<EN> 1606:: N s.v. Housser: "Ramoneur de cheminée, /./ ou bien Rascleur de cheminée, à cause de la racle, c'est à dire ratissoire, de laquelle ils desgrauissent les motes de la suye premier que de housser", s.v. Ramon: "Ramonneur de cheminées, celuy qui les ayant ratissées auec vne ratissoire de fer, les balaye puis apres auec vn ramon."

¶ <F> ratissure f. "ce qu'on ôte en ratissant, en raclant" (dp. Est 1552, et Paré)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Ramentum: "Toute maniere de raclure, ou ratissure, ou raboture.", s.v. Rasura: "Raclure, Rasement, Ratissure." [Le sens de l'occ. s.v. Rasura = "action" ou "résultat"?; cf. raclure "action de racler" (v. supra), rasement "fait de raser, son résultat" (FEW,77a)]
 

RASTELLUS

¶ <F,96b> râteler "ratisser (une allée, etc.)" (Cotgr 1611-1798) <EN-C> rateler (Ronsard, v. P; 1609-1628), rasteler 1611:: P s.v. Rateler: "Rateler vn champ. Rons."; C s.v. Rasteler: "Rasteler. To rake /./"
 

RASURA

¶ <F,98b> rasurier m. "barbier" (1607-1660)
<EN> (dp. 1599):: GDFL s.v. Raturier 772b: "Vn bon raturier ou rasurier, c'est vn bon barbier, sçachant bien & doulcement raire vne barbe."
 

RASUS

¶ <F,99a> rais "rasé" (Est 1538-Cotgr 1611)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Rasilis: "Rais."

¶ <F> ray (Est 1538-1618)
<EN> (1531-1628):: TLL s.v. Rasus: "Couppe, ray, nettoye."; DLG s.v. Irrasus: "Qui n'est point ray.", s.v. Rasus: "Rase Ray."; DFL-N-GDFL s.v. Raire: "Ray ou rasé, Rasus, Rasilis. // Qui n'est point ray, Irrasus."

¶ <F> Ø
<EN> raiz 1606:: N s.v. Rez: "Aussi dit on raiz & tondu."

¶ <F> ras "plat (du pays)" (apr. 13e s.) (cf. 102a: mfr. nfr. campagne rase "pays plat et découvert" (1559-1752))
<EN> fr. 1606:: N s.v. Rez: "Est vne superficie rase, c'est à dire, en laquelle n'y a nul bastiment esleué (comme on dit, vne campagne rase, où il n'y a point d'arbres)"

¶ <F> il ne craint ny les rez ny les tondus "il ne craint personne" Nic 1606
<EN> il ne craint ni les rez ni les tondus 1606:: N (App. "Explications morales d'aucuns proverbes", 19a) "Il ne craint ni les rez ni les tondus"

¶ <F,100a> Ø (cf. rez a rez de "au ras de" (Joinv-ScèveD))
<EN> raiz à raiz de "tout près de" 1606:: N s.v. Cale: "les vaisseaux qui nauigent raiz à raiz des costes /./ tels petits vaisseaux de rame"

¶ <F> à rez de chaussée "à niveau du sol" (Est 1549-1759)
<EN> a rez de chaussee (dp. 1549), à rez de chaucée (1573-1625):: DFL-N-GDFL s.v. Rez: "Le mur est a rez de chaussee, Plano pede accessus est ad murum." [N ajoute l'ex. abbatre à rez de chaussée]; 1573- s.v. Chaussée: "Le mur est abbatu à rez de Chaucée, Murus ad solum vsque deiectus est." [P change en chaussee]

¶ <F> rez-de-chaussée "sol et fondement de qch" (Est 1538-1660; 1564), rez de chaussée "niveau du sol" (1506-1875)
<EN> rez de chaussee "niveau du sol" (dp. 1538):: DLG s.v. Solum: "Le sol & fondement de toutes choses, Le rez de chaussee." [1546 ajoute: "L'estage du rez de chaussee"] [rez de chaussee est moins syn. de "le sol et fondement de toutes choses" que parasyn.; cf. N s.v. Sol: "Sol. Signifie /./ les rez ou estage du rez de chaussée, qui est le fondement de toutes structures, Solum." – N change choses en structures]

¶ <F,101a> ras "coupé jusqu'à la peau (cheveux, poil)" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Demi: "A demy ras ou tondu, Semirasus." [ou = "rasé de près"? (cf. infra)]

¶ <F> or ras "uni, poli" Cotgr 1611
<EN> (1551, v. P; 1609-1628):: P s.v. Or: "Drap d'or ras. T. d. H." [Occ. à ajouter à RLiR 50]

¶ <F> Ø
<EN> ras "rasé de près" (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Raser: "Qui ont les testes rases, Ad cutem tonsi."

¶ <F> couper ras "de très près" (Nic 1606-1636)
<EN> "de près" (dp. 1573):: DFL-N-GDFL s.v. Raser: "Raser, c'est couper tout ras, & à net."

¶ <F> rapoil "tout ras (barbe, etc.)" (Est 1549-Stoer 1625)
<EN> analyse erronée (v. RLiR 50)

¶ <F> à rapoil (Est 1549-1637)
<EN> ibid.
 

RATIO

¶ <F,105a> tirer la raison de qch "tirer profit" (Est 1549-Stoer 1625)
<EN> (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Raison: "Tirer tout au long la raison, Iusta exigere."

¶ <F,105b> Ø
<EN> faire la raison de soymesme "se justifier" (1549-1625):: DFL-N-GDFL s.v. Mettre 384a, Sommer: "Mettre quelqu'ung en procez auant que l'auoir sommé de faire la raison de soymesme, Lite non indicta iudicium dictare. B." [P 1614 change la 2e occ. en "...sommé de la raison de soy-mesme"]

¶ <F,105b> demander raison de "demander qu'on explique une chose qu'on a faite ou dite" (dp. Est 1549)
<EN> demander raison de qch. "demander qu'on explique" (dp. 1538):: DLG s.v. Reposco: "Rationem vitae ab altero reposcere, Luy demander raison de sa uie."; DFL-N-GDFL s.v. Raison: "Demander de quelqu'ung raison de sa uie, Rationem vitae ab altero reposcere."

¶ <F> faire la raison à "faire réparation à" (Est 1538-1635)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Satisfacio: "Alicui de re aliqua satisfacere, Luy faire la raison."

¶ <F,105b-106a> avoir, faire raison de qch "satisfaction pour une injure" (dp. Est 1538)
<EN> avoir raison de qch (dp. 1538):: DLG s.v. Ius: "Ius suum obtinere non posse dicebant veteres, eum quem nunc iustitiam habere vel consequi non posse dicimus, Ne pouoir auoir iustice, Ne pouoir auoir raison en iustice de quelque affaire.", s.v. Voco: "Ex ea die ad hanc diem, quae fecisti, in iudicium voco, Ie me plains & demande a auoir raison de ce que tu as faict depuis, &c." [faire raison de Ø DLG (cf. infra faire raison)]

¶ <F,107b> Ø
<EN> s'arraisonner "s'interroger" 1531:: TLL s.v. Argumentum: "Recordatus multum & diu cogitaui, argumentaque multa in pectus institui ego atque in corde meo, si quod est mihi cor /./ Ie me suis long temps arraisonne en moymesmes. Iay beaucop faict de discours."

¶ <F,108a> arraisonnement "action d'adresser la parole" (Est 1549-1660)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Arraisonnement: "Arraisonnement, Allocutio."; DLG 1552- s.v. Allocutio: "Le parler, ou La parolle, Arraisonnement."

¶ <F,108b> être de raison "être juste, raisonnable (de choses)" (Chastell; 1560; 1669)
<EN> estre de raison (1531; 1538-1628):: TLL s.v. Bonus: "Lequité, ce qui est de droict & de raison."; DLG s.v. Aequitas: "La chose qui est de droict & de raison, Ce qui est raisonnable, Equité."; 1546- s.v. Aequus: "AEquum bonumve impetrare. Obtenir de quelcun ce qui est de raison."; 1552- s.v. Humanitas: "Humanitatis intuitu obnoxius esse debet, &c. Il est d'equité & de raison naturelle que, &c.", s.v. Tenax: "Iustitiae tenax. Bon obseruateur de iustice, Qui exactement obserue & fait ce qui est de droict & raison."; DFL-N-GDFL s.v. Droict (= DLG s.v. Aequitas), s.v. Equité (= DLG s.v. Humanitas)

¶ <F> faire raison à qn "rendre justice à qn, reconnaître ses mérites ou ses torts" (JehBouche; Comm; Brantôme; 1664)
<EN> (1538-1628):: DLG s.v. Aequus: "Se aequum praebere alteri, Faire droict & raison a autruy, & ne luy estre point rigoreux.", s.v. Praebeo: "Se aequum praebere, Faire droict & raison a autruy, & ne luy estre point rigoureux."; DFL-N-GDFL s.v. Droict (= DLG s.v. Aequus); DFL1573-N-GDFL s.v. Droict: "Vn homme droict, c'est à dire qui fait raison à chacun & va rondement en toutes affaires."

¶ <F> Ø (cf. faire la raison à qn "rendre justice à qn, reconnaître ses mérites ou ses torts" 1465, faire reson à qn "le satisfaire", rendre raison "donner satisfaction")
<EN> faire la raison "être juste" 1531:: TLL s.v. Aduentor: "Si aequum facias, aduentores meos ne incuses, Si tu veulx faire la raison, ne ten prens point a mes hostes."

¶ <F> Ø
<EN> faire raison (1538-1628):: DLG s.v. Facio 281b: "Par facere, Faire raison."; DFL-N-GDFL même item s.v. Raison

¶ <F> raison naturelle "raison, logique, ordre naturel des choses" (env. 1390-15e s.)
<EN> (1538-1628):: DLG s.v. Brutus: "Bruta fulmina, Fouldres qui uiennent sans apparence de raison naturelle."; 1552- s.v. Humanitas: "Humanitatis intuitu obnoxius esse debet, &c. Il est d'equité & de raison naturelle que, &c."; DFL-N-GDFL s.v. Fouldre (= DLG s.v. Brutus), s.v. Loy: "Loy commune entre les hommes, uenant de la raison naturelle, Ius gentium."; 1549- s.v. Equité (= DLG s.v. Humanitas), s.v. Equité: "L'equité & raison naturelle, AEquum & bonum.", s.v. Raison: "Raison naturelle, Lex non scripta, sed nata, B."

¶ <F,109a> desrener "nier un fait avec serment" (norm. Nic 1606-1771) (cf. fr. se desraisnier "se défendre, se justifier" (env. 1130-15e s.))
<EN> norm. se desrener "se purger par serment ou enquête" (CoutNorm, v. N), desrener 1606:: N s.v. Desrener: "Desrener, act. Signifie se purger & iustifier d'vn crime mis à sus, mot vsité au Coustumier de Normandie, comme au titre de Haro, A ce cri doiuent issir tous ceux qui l'ont ouy, autrement sont tenus à l'amender au Prince, ou de s'en desrener qu'ils n'ont pas ouy le cry s'ils en sont accusez. C'est se purger par serment & autrement par enqueste."

¶ <F> desrene f. "dénégation d'une chose avec serment" (norm. 13e s.), desraine (norm. 1771)
<EN> norm. desrené (CoutNorm, v. N; 1606):: N s.v. Desrené: "Desrené, f. Ainsi qu'est escrit au 122. chap. du Coustumier de Normandie, est loy establie en Normandie, par quoy cil qui est querellé en simple querelle, monstre qu'il n'a pas fait ce que son aduersaire lui met sus"

¶ <F,110a> pour raison de "à cause de" (BeaumCout; 15e s.-Nic 1606; Lach)
<EN> (jusqu'en 1628):: nombreuses occs: dont DFL-N-GDFL s.v. Condamner, Contre, Debte, Demande, Dommage, Garantir, Impetrer, Intenter, Mandragore, Obliger, Partie, Proces, Raison, Stipulation; N s.v. Bacler, Beaucaire, Declaration, Escumeur, Estat, More, Passage, Tristan [s.v. Promesse DFL 1539 donne pour raison de que 1549 change en a raison de (v. infra)]

¶ <F> Ø
<EN> prendre pour raison de + inf. 1606:: N s.v. Thresor: "Si que le nom d'Airaire, qui signifie Thresor, demeura par prerogatiue d'ancienneté au Tabulaire, c. aux Archifs de Rome, où les Tables, c. les chartres, tiltres & enseignemens publics estoyent en garde. Ce que paraduenture les François ont pris pour raison d'appeler Thresor, le lieu où sont les chartres de la Couronne"

¶ <F> pour raison de quoi "à cause de quoi" ('style d'affaires', dp. 1607)
<EN> pour raison de quoy (dp. 1538):: DLG s.v. Poena: "Committere poenam, Faire chose, ou ne faire pas, pour raison de quoy on encourt une peine pecuniaire."; DFL-N-GDFL même item s.v. Encourir

¶ <F> Ø
<EN> pour raison que + subj. "pour que" (?) (1538-1628): DLG s.v. Ex 257b: "Illud non fit ex vera vita, Cela ne se fait pas pour raison que tu faces ton debuoir."; DFL-N-GDFL même item s.v. Pour

¶ <F> à raison que "parce que" (Est 1538-D'Aubigné, et 1583)
<EN> (1538-1628):: DLG s.v. Argumentum: "Argumento, Ablatiuus elegans. Mares negantur anno diutius viuere: argumento, quia, &c. A raison que, ou pourtant que, &c."; 1552- s.v. Hypomochlium: "Et a raison que ce petit billot est cause de faire desplacer une chose sans comparaison plus pesante qu'il n'est, les ouuriers luy ont donné le nom d'Orgueil."; DFL-N-GDFL s.v. Raison (= DLG s.v. Argumentum

¶ <F> à raison de "à cause de" (BPériers; Amyot; 1560; 1671)
<EN> (1531; 1546-1628):: TLL s.v. Acerbus: "Qui nest point meur, & a raison de ce aigre, ou sur.", s.v. Ad 4r: "En toutes autres choses nous sommes plus entendus a raison de laage.", s.v. Authoritas: "Estime, authorite, reuerence, maieste, & gloire que on ha a raison de laage."; DLG s.v. Tutela: "Conuenire aliquem tutelae. Le faire conuenir en iugement, a raison de la tutelle qu'il a administree."; DFL-N-GDFL s.v. Promesse: "Intenter action a l'encontre d'aucun a raison d'une promesse & obligation uerbale, uulgairement appelee stipulation, Agere ex sponsu." [1539 = pour raison de (v. supra)]

¶ <F> Ø
<EN> par raison "sans excès, autant qu'il est raisonnable" (1531; 1538-1628):: TLL s.v. Commodum: "Acheter viandes par raison, autant quil en fault, sans superfluite, sans excés."; DLG s.v. Frugalis: "Bien & sagement uiuant, & sans reproche, Qui despend par raison." [1546- = "Frugalissimus homo. Bien & sagement uiuant, & sans reproche, Qui despend par raison, Sobre."]; 1546- s.v. Acies: "Iusta acies. Raisonnable, Grande asses par raison.", s.v. Adhibeo: "Sumptibus adhibere modum. Despendre par raison, Ne point despendre excessiuement."; DFL-N-GDFL s.v. Despendre: "Qui despend par raison, Frugalis."

¶ <F> plus que de raison "plus qu'il n'est raisonnable" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Consto: "Que on ne soit point plus a table que de raison."; DLG s.v. Iusto: "Membrum longius iusto, Plus long que de raison.", et aussi (avec adj./adv) s.v. Aequus, Cultus, Dignus, Laetus, Plene, Vena; (sans déterminé) 1546- s.v. Plus 808b: "Plus aequo. Plus que de raison.", s.v. Vlterius: "Vlterius iusto rogare. Oultre raison, Plus que de raison."; DFL-N-GDFL s.v. Raison: "Membre plus long que de raison, Membrum longius iusto.", et aussi (avec adj/adv.) s.v. Entrebeu, Suracheter; (sans déterminé) s.v. Droict: "Plus que de droict & de raison, Praeter aequum & bonum."; (avec verbe) 1564- s.v. Surhaster: "Surhaster, Haster plus que de raison, Nimis accelerare, Praecipitare."

¶ <F> mettre qn à raison "soumettre à ce qui est raisonnable" (Nic 1606; Cotgr 1611)
<EN> qn., un animal (1564-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Raison: "Mettre quelcun à raison, id est, le arraisonner." [1573 change en "Mettre quelqu'un à raison, c'est le renger & contraindre de venir à raison, AEquo ac bono quempiam summittere. Aulcuns interpretent ceste locution pour arraisonner & peu à propos."]; 1573- s.v. Chevir: "on dict cheuir d'ung homme reuesche, d'ung cheual farouche, c'est en venir à bout & le mettre à raison, Potiri." [Si FEW donne mettre à raison, mettre à la raison, se mettre à la raison, pourquoi pas renger à la raison, ranger à raison, ramener à raison, faire venir à la raison, venir à la raison ?]

¶ <F> Ø
<EN> ranger à raison (1538-1628), renger à la raison (1538-1570; 1606):: DLG s.v. Fatigo: "Fatigare vinclis & carcere, Reigler & ranger a la raison.", s.v. Insociabilis: "Indomita & insociabilis gens, Qu'on ne peult ranger a raison, & la reduyre en sorte qu'elle se maintienne selon le debuoir que la commune societe des hommes le requiert."; DFL-N-GDFL même item s.v. Ranger; N s.v. Amble: "celuy qu'on a rengé à la raison, qui auparauant ne y vouloit ioindre"

¶ <F> Ø
<EN> ramener à raison (1539-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Marchant: "Reduire & ramener a raison ung mauuais marchant, Comprimere improbum negotiatorem." [Cf. infra s.v. reducere]

¶ <F> Ø
<EN> faire venir à la raison (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Venir: "Faire uenir a la raison, Ad obsequium redigere." [N ajoute "Cogere in ordinem"]

¶ <F> Ø
<EN> venir à la raison "devenir raisonnable" (1538-1628):: DLG s.v. Tergiuersor: "Reculer & ne uouloir point uenir au point, Fuir & ne uouloir point uenir a la raison."; DFL-N-GDFL s.v. Raison: "Fuir & ne uouloir uenir a la raison, Tergiuersari."

¶ <F> Ø
<EN> mettre qch à (quelque) raison "arranger comme il faut, ordonner" (Chroniques de France, v. N; 1546-1570; 1606):: DLG s.v. Constituo: "Modum rebus infinitis. Mettre les choses infinies a quelque raison & mesure."; N s.v. Mettre: "Mettre à raison, Cogere in ordinem. Aux Chroniques de France abbregées: apres que le Roy Philippe eut mis tout à raison, & corrigé les erreurs, Postea quam rex, res omnes rite recteque atque ordine composuisset, Et quae aberrata erant, emendasset."

¶ <F> Ø (cf. parler raison (dp. 1693))
<EN> parler a la raison "parler raisonnablement" 1531:: TLL s.v. Dico 209r: "Dicere aequi bonique. Parler a la bonne foy, ou a la raison." [DLG = "Partem aliquam aequi bonique dicere, Aller aucunement a la raison, Offrir quelque party raisonnable."]

¶ <F,111b> tenir qch de race "avoir de naissance" (Est 1538-1700)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Gentilitius: "Gentilitium hoc illi, Il tient cela de ligne, ou de race."

¶ <F> faire race d'un animal "le faire se reproduire pour en avoir les petits" (Dup 1573-1878)
<EN> faire race "(des animaux) se reproduire" (1573-1628), faire race de "(le mâle) faire reproduire à (une femelle)" (1561, v. DFL; 1573-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Haras: "Vn Haras, c'est vn trouppeau & harde de iuments auec leurs estallons pour faire race", s.v. Ligner: "dict-on entre veneurs, Le loup ligne la louue, pour, Il la couure & en faict race, ce que se dict aussi aligner", s.v. Race: "Faire race, Prolem ac progeniem parare. Fouillous au 2. chap. de sa venerie parlant d'ung chien appellé souillart, Et deslors on commença à luy faire couurir des lyces & en faire race // Tirer de la race, c'est le mesmes que faire race, toutesfois proprement faire race c'est comme si on disoit donner commencement à la race, Progeniem instituere", s.v. Souillard: "Souillard /./ le nom d'un chien /./ lequel fut donné par /./ [le] Roy Loys douzieme /./ au Seneschal de Normandie, & dés lors on commença à luy faire couurir lyces & en faire race."; N s.v. Estalon: "cheual couillu de haras, qui saute & couure les iumens pour en faire race"

¶ <F,112a> noble de 2, 3 races "depuis 2, 3 générations" (Cotgr 1611-1771)
<EN> noble de 2, 3 (etc.) races "depuis 2, 3 (etc.) générations" (1612-1614):: V s.v. Lyon: "la cathedrale de Sainct Iean Baptiste, seruie honnorablement par des Comtes, nobles de sept races." [Cf. RLiR 50]
 

RATIS

¶ <F,119b> raseau "radeau" (Est 1552-1567, Jun 247)
<EN> (1546-1570; 1606):: DLG s.v. Ratis: "Ratis, vel Rates. Vng radeau, ou Raseau, quand plusieurs grandes pieces de bois sont liees ensemble & mises sur l'eaue, comme si c'estoit ung basteau tout plat, Vne flotte de marrain."; Jun 37b (App. de N): "Ratis schedia /./ G. Vn raseau."
 

RATT-

¶ <F,120b> raveul "loir" (Est 1549-1678)
<EN> raveul (1549-1628), rat veul (1546-1570), ratveul (1564-1625), ratvel (1614-1628):: DFL 1549 s.v. Rat: "Rat ueul, ou Raueul, ou Loir, Glis."; DLG s.v. Glis: "Vng loir, Vng rat ueul."; DFL1564-N-GDFL s.v. Rat: "Ratueul, ou Raueul, ou Loir /./"; P 1614-1628 s.v. Rat: "Ratuel, ou raueul, ou Loir /./"

¶ <F,121a> rat de pharaon "ichneumon" (Th 1564-DG)
<EN> (dp. 1564):: DFL-N-GDFL s.v. Rat: "Rat de Pharaon, Ichueuinon. Aucuns le nomment Rat d'Inde, les autres Ramadoux." [1573 corrige Ichueuinon en Ichneumon]

¶ <F> rat d'Inde (1562-1791)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Ichneumon: "Vne beste de la grandeur d'ung chat, de la figure d'ung rat, qu'on appelle Vng rat d'Inde." [1538 = "Vne beste de la grandeur d'ung chat, de la figure d'une souris, qu'on appelle une souris d'inde."]

¶ <F,121b> mort-aux-rats "poison destiné à tuer les rats" (dp. Nic 1606)
<EN> mort aux rats 1606:: N s.v. Mort: "La mort aux rats, est vn appast venimeux, qui tue les rats qui en goustent"

¶ <F> Ø
<EN> rat palatin "mite" (?) (1609-1628):: P s.v. Palatin: "Palatin, le rat palatin & la tigne rongearde."

¶ <F,123b> rattierèment "d'une manière sauvage, bizarre" Cotgr 1611
<EN> ratierement "d'une manière bizarre" (Vigenere, v. M; 1609):: M s.v. Ratierement: "Ratierement. La nature en faisant ses ouurages procede fort ratierement à cachettes, Vig. Im." [Cf. RLiR 50]

¶ <F,124a> rateler v.intr. "siffler comme la chauve-souris" (Est 1538-1660)
<EN> "crier (en parlant de la chauve-souris, du hibou, du chat-huant)" (dp. 1538):: DLG s.v. Cucubo: "Cucubo, Proprium est vocis noctuae. Noctua cucubat, La chauue souris ratelle & siffle la nuyct."; 1546- = "/./ Le hibou ou chathuant ratelle & siffle la nuict."; DFL-N-GDFL s.v. Rateler = DLG 1538; C s.v. Rateler: "/./ to howle, skreeke, or cry, like an Owle."
 

RAUCUS

¶ <F,129b> enrouer v.r. "être affecté d'enrouement" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Infusco: "Sonum infuscare, Quant la uoix s'enroue & deuient casse."; 1546- s.v. Irraucio: "Estre enroué, S'enrouer.", s.v. Obtundo: "Vocem obtundere. S'enrouer." [1538 = "L'enrouer"], s.v. Vox: "Infragilis vox. Ferme, & qui ne se rompt & enroue point aiseement."; DFL1539-N-GDFL s.v. Enrouer: "S'enrouer, Obtundere vocem, Raucum fieri.", s.v. Voix: "La uoix s'enroue, Sonus infuscatur."

[Retour l'index]