[Retour l'index]

REALIS

¶ <F,133a> tailles réelles "tailles imposées sur les héritages, et non sur les personnes" (Cotgr 1611-1798)
<EN> taille reelle s. "taille imposée /./" 1606:: S s.v. Personnier: "3. Compossesseur & suiet à mesme droit de taille reelle enuers le Seigneur."

¶ <F> réellement "de façon effective" (dp. Cotgr 1611)
<EN> reellement 1606:: S s.v. Reaument: "pron. Reellement."
 

REBELLARE

¶ <F,135a> reveleux "pétulant, entreprenant" (Est 1549-1660)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Reveleux: "Reueleux, Lasciuus, Petulans."; DLG 1552- s.v. Lasciuus: "Qui prend plaisir & esbat a follastrer, a faire & dire choses sottes, puis a l'un, puis a l'autre, sans auoir esgard a uertu ne honnesteté, Qui n'ha non plus d'arrest qu'un ieune ueau, ou un cheual deslié qui n'est point encore donté, ou qui a esté long temps en l'estable sans rien faire, Semillant, Fretillant, Saffre, Follastre, Enioué, Endemené, Miesure, Rageux, Reueleux, Safre.", s.v. Lasciuio: "Rager, Follastrer, Ricaner, Gimbreter, Fretiller, Faire des miesuresses, Estre reueleux.", s.v. Petulans: "Vn effronté qui tousiours boute l'un, ou frappe l'autre, Mieure, Reueleux, Qui ne se peult tenir de mal faire a quelcun, Saffre, qui dit parolles meschantes & deshonnestes, & souuent impudiques, Petulant."

¶ <F,136a> rebellement "action de se rebeller" (Froiss; Mist; Cotgr 1611-1660)
<EN> (1546-1570):: DLG s.v. Rebellatio: "Aliud verbale. Rebellement, Rebellion."
 

REBELLIS

¶ <F,136b> Ø (cf. "en rebelle" (1530-1548))
<EN> rebellement adv. "rudement, âprement" (1531; 1552-1570):: TLL s.v. Aspere: "Rudement, asprement, rebellement."; DLG s.v. Contumaciter: "Aduerbium. Fierement & opiniastrement, Arrogamment, Rebellement."
 

REBURRUS

¶ <F,137a> à rebours de "contrairement à" (1588; dp. 1690)
<EN> "en sens contraire à" (1531; 1538-1570; 1606):: TLL s.v. Praeposterus: "Quasi peruersus & inuersus, Mauuais, qui est tout a rebours de ce quil doit estre."; DLG s.v. Diuersus: "Diuersi, Qui uont a rebours l'ung de l'autre, Les ungs ca, les autres la."; N s.v. Lundi: "Est composé de ces deux Latins, Luna & Dies. Que iceux Latins assemblent à rebours de nous, disans: Dies Lunae."

¶ <F,137b> rebours "contrepied, contraire de qch, de ce qui devrait être" (AdenEnfOg; Ch d'Orl-Montaigne; Villon; MirNd; Chastell; ScèveD; dp. LaFont)
<EN> (1606; 1609-1625):: N s.v. Pas: "Faire vn faux pas, est mesmarcher, formarcher, fauxmarcher, quand en allant on assied mal son pied, si qu'on en bronche ou tombe, qui est le rebours de droit pas, comme chemin faux & destourné, est l'opposité de droit chemin", s.v. Torner: "Il a torné sa Iacquete, pour dire il a quitté sa foy, son serment, sa religion, son prince, pour prendre le rebours"; M-dB s.v. Contre-pied: "Courre le contre-pied beau traict, quand on veut monstrer que quelqu'vn prend vne chose par le rebours & bihay contraire qu'il ne faut. Vig. chif."

¶ <F> "poil du drap relevé pour être tondu" (Nic 1606-1700)
<EN> 1606:: N s.v. Rebours: "Rebours /./ Aucunesfois est substantif, & signifie la bourre lanice, laquelle auec pignes de fer appelez reboursoirs, les tondeurs reboursent le poil du drap premier que d'y applicquer les forces"

¶ <F,138a> rebourser "retrousser (la manche, etc.)" (Desch-env. 1550; AncThéât)
<EN> (Amyot, s. M; 1609-1625):: M s.v. Rebourser: "Rebourser Robbe reboursee. Amy. op. ses vestemens reboursez par deuant les parties naturelles."; dB 1625 = "Rebourser, Robbe reboursee, Inuersa vestis, praepostere & contra decorum succincta."

¶ <F> "relever en sens contraire (le poil du drap)" (Nic 1606-1771)
<EN> 1606:: N s.v. Rebours: "les tondeurs reboursent le poil du drap", s.v. Reboursoir: "Reboursoir. Est le pigne de fer auec lequel les tondeurs reboursent le poil du drap qu'ils veulent tondre"

¶ <F> reboursoir m. "sorte de pique ou de brosse métallique servant à relever à rebours le poil du drap" (Nic 1606-1875)
<EN> 1606:: N s.v. Rebours (v. supra), Reboursoir (v. supra)
 

RECALCITRARE

¶ <F,138b> récalcitrer v.intr. "regimber (du cheval)" (Aalma; 15e s.; 1487; Molin; Est 1552)
<EN> recalcitrer (1552-1570):: DLG s.v. Recalcitro: "Regimber, Recalcitrer."
 

RECAPITULARE

¶ <F,139a> récapitulation f. "partie de la péroraison qui consiste dans une courte énumération des principaux points du discours" (Est 1549-1875)
<EN> recapitulation (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Recapitulation: "Recapitulation, Anacephalaeosis, Epilogus, Enumeratio, Conclusio, Peroratio."; DLG 1552- s.v. Anacephalaeosis: "Recapitulation, Epilogue.", s.v. Epilogus: "Conclusion, Epilogue, Brief recueil, Recapitulation."
 

RECENS

¶ <F,139b> recentement adv. "depuis peu" (ScèveD-Paré; Nicot 1606-1660)
<EN> (1546-1628):: DLG s.v. Recens: "Aduerbium est aliquando. Tout fraischement, Nouuellement, Recentement."; DFL1549-N-GDFL s.v. Recentement: "Recentement, Recens, aduerbium."; M-dB s.v. Freschement: "Nouuellement, recentement."
 

RECENTARE

¶ <F,140b> rinser v.tr. "nettoyer en lavant et en frottant" (Est 1538-1718)
<EN> rainser 1538, reinser (1538-1628), rinser (dp. 1549):: DLG s.v. Colluo: "Amphoram colluere, Rainser."; 1546- = "/./ Reinser."; DLG 1538- s.v. Elauo: "Lauer ou fort nettoyer d'eaue, Reinser.", s.v. Eluo: "Lauer, Reinser, Nettoyer."; 1546- s.v. Foueo: "Fouere os multa aqua frigida. Se lauer fort la bouche d'eaue froide, Reinser."; DFL1539-N-GDFL s.v. Reinser: "Reinser, Elauare, Eluere, Colluere, Proluere."; 1549- s.v. Rinser: "Rinser, uoyez Reinser."
 

RECIPERE

¶ <F,145a> fin de non-recevoir "exception préalable qui consiste à soutenir que la partie adverse n'est pas recevable dans sa demande" (dp. Est 1538)
<EN> fin de non recevoir (dp. 1538):: DLG s.v. Accipio 12b: "Iudicium accipere, Consentir en la forme de la commission qui estoit baillee par le preteur pour congnoistre du different d'aucunes parties, Entrer en defenses & proposer fins de non ualoir sans s'arrester es fins de non proceder, ou de non receuoir.", s.v. Actio: "Excludere actiones, Debatre une demande & poursuyte par fin de non receuoir. // Actionem restituere, Releuer une partie des fins de non receuoir.", s.v. Cado: "Cadere formula, Estre declaire non recepuable, Estre debouté par fin de non recepuoir.", s.v. Exceptio: "Fin de non receuoir. Quant ung deffendeur ne ueult entrer au fond & au principal, ains allegue quelque moyen par lequel il tend a estre assoubz sans ce qu'il faille entrer audict principal." [+ encore plusieurs ll. de comm. fr.], plus s.v. Formula, Praescribo, Praescriptio

¶ <F> recevoir "admettre chez soi (une personne qui se présente pour une visite, une demande, etc.)" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Accipio .iiii.v: "Receuoir ou loger aucun.", s.v. Hospes: "Celuy ou celle qui recoit son ami en son logis, Ou celuy & celle que son ami a receu en son logis."; DLG 1538- s.v. Recipio: "Recipere aliquem, Receuoir en sa maison."; 1546- s.v. Accipio 17a: "Accipere hospitio. Loger, Receuoir en son logis.", s.v. Hospes: "Accipere hospitem. Receuoir & traicter ung hoste.", s.v. Recipio: "Recipere aliquem mensa, lare, tecto, &c. Luy bailler a manger, & le loger, Le receuoir en son logis, & a sa table."

¶ <F> "installer dans une charge, dans une dignité, etc. avec le cérémonial ordinaire" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Venio: "In ordinem Senatorium venire, Estre receu senateur, Estre du nombre des senateurs."; DFL1539-N-GDFL s.v. Senateur: "Estre faict Senateur, & receu en la compagnie des Senateurs, In Senatum, vel In ordinem senatorium venire."; 1549- s.v. Recevoir: "Estre receu chanoine, Cooptari in collegium."

¶ <F> recevoir qn à faire qch "admettre (qu'il fasse qch)" (Est 1538-1935)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Accipio 14a: "In suum numerum accipere, Receuoir a estre des siens.", s.v. Admitto: "Admittere partum ad vbera, Le receuoir a teter.", s.v. Iudicium: "Iudicium non reddere, Quant le magistrat ne ueult point receuoir aucun a faire quelque poursuyte, Ne luy donner point d'audience."

¶ <F> recevoir une loi, une vérité, etc. "se soumettre à, reconnaître comme valable" (Roland; dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Accipio 13a: "Rogationem accipere, Receuoir une loy & l'approuuer."

¶ <F> recevoir du plaisir, du chagrin "ressentir" (Est 1538-1798)
<EN> recevoir plaisir, joie, douleur, peur, mal (dp. 1531):: TLL s.v. Accipio .v.v: "Accipere metum, Receuoir paour, Auoir paour.", s.v. Coeno: "Coenare magnum malum, Estre repeu mauuaisement, Receuoir quelque grand mal."; DLG 1538- plaisir s.v. Subduco: "Calculos voluptatum subducere, Compter combien de uoluptez & de plaisirs on peult receuoir."; joye s.v. Accipio 13a: "Gaudium aut laetitiam accipere, Receuoir ioye, S'esiouir.", s.v. Capio: "Gaudium capere, Receuoir ioye."; douleur s.v. Haurio: "Dolorem haurire, Receuoir douleur, & l'endurer."

¶ <F> recevoir les eaux, etc. "recueillir, être le réceptacle de" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Acetabulum: "Viasseau [sic] contenant certaine mesure comme vng demisestier. Et aussi la boite des os, ou se fiche vng autre os, comme a la hanche. Et toute chose semblable se peult ainsi appeller, comme le trou en lorbalestre ou se fiche la noix. Ou les mortaises en menuyserie. Et generalement tout vaisseau pour receuoir aucune chose."; DLG 1538- s.v. Excipulum: "Vne chose faicte pour receuoir quelque autre chose."; 1546- s.v. Labrum: "Le bord d'ung fleuue, lac, fontaine, & semblables. Le bassin de pierre d'une fontaine qui recoit l'eaue des tuyaux."

¶ <F,146a> Ø
<EN> receveur "personne qui reçoit (sens gén.)" 1531:: TLL s.v. Acceptor: "Illorum verbis falsis acceptor fui. Ie estoie receueur a leur mensonge." [Cf. DLG s.v. Acceptor: "m.g. Qui prent, ou recoit."]

¶ <F> receveuse f. (forme non attestée avant 1674)
<EN> 1606:: N s.v. Ravauderesse: "de Contreroolleur & Brodeur on dit Contreroolleuse & Brodeuse, & de Receueur Receueuse"

¶ <F> receveur m. "celui qui a charge de faire une recette, soit pour l'Etat, soit pour un particulier" (dp. QLivre)
<EN> recepveur (1546-1552):: DLG s.v. AErarius "AErarios quaestores hodie vocare possumus Recepueurs des amendes. // Tribunos aerarios hodie vocare possumus Recepueurs generaulx." [1538, 1570 = "receueurs"]

¶ <F> recevable adj. "admis à poursuivre en justice" (dp. Est 1549)
<EN> recevable/recepvable (dp. 1538):: DLG s.v. Cado: "Cadere formula, Estre declaire non recepuable, Estre debouté par fin de non recepuoir.", s.v. Ex 257b, Eximo: "Eximere de vel ex reis, Declairer une accusation & delation faicte d'aucun crime a l'encontre d'aucun non receuable. Donner conge a la partie accusee contre l'accusateur & delateur a faulte de comparoir.", s.v. Formula: "Formula excidere, Estre declaré non receuable, Estre debouté par fin de non receuoir.", s.v. Iudicium: "Reddere iudicium, Bailler commissaire pour congnoistre & tenir la partie demanderesse bien recepuable a faire sa poursuyte.", s.v. Refero: "In vel inter reos referre, Declairer une accusation & delation faicte d'aucun crime a l'encontre d'aucun estre receuable."; DFL1539-N-GDFL recevable s.v. Commissaire, Declarer; 1549- s.v. Debouter, Recevable, Reprocher, Tesmoing

¶ <F,148b> Ø (cf. réceptoire m. (1549; Cotgr 1611), receptouer 1547)
<EN> receptoir m. "réceptacle" (1552-1570):: DLG s.v. Excipulus: "Vne chose faicte pour receuoir une autre chose. Comme quand on distille de l'eaue rose, ou semblable, Vn receptoir."
 

RECIPROCUS

¶ <F,149b> réciproquer v.tr. "rendre la pareille" (1380-1752)
<EN> reciproquer "rendre la pareille de (t. de gramm.)" 1606:: N l'utilise plusieurs fois: un verbe reciproquer son action (en parlant des verbes réciproques): s.v. Abbaisser, Abastardir, Guarir, Heberger (p.332)

¶ <F> réciprocation f. "action par laquelle on reçoit ou rend la pareille" (Est 1549-1875)
<EN> reciprocation "action par laquelle qn/qch reçoit ou rend la pareille" (dp. 1546):: DLG s.v. Reciprocatio: "Retour, Reciprocation.", s.v. Vicis: "Stata vice Oceanus exaestuans inuehi coepit. Par sa reciprocation & uicissitude ordinaire. // Alternis vicibus. Par alternatiues reciprocations de mer qui se font maintenant en auant, maintenant en arriere."; 1552- s.v. Vicissitudo: "Varieté, Changement de toutes choses, Alternation, Vicissitude, Reciprocation."; DFL1549-N-GDFL s.v. Reciprocation: "Reciprocation, ou Retour, Reciprocatio."; N l'utilise plusieurs fois avec un complément: reciprocation d'amitié s.v. Correspondance; reciprocation d'action s.v. Abbaisser (au pl.), Pasmer, Passer; reciprocation d'acte s.v. Entre; reciprocation du verbe actif s.v. Abbandonner [les 3 dern. expr. en parlant de verbes réciproques]

¶ <F> verbes réciproques "verbes pronominaux qui expriment l'action réciproque de plusieurs objets les uns sur les autres" (dp. 1606, Masset 10, v. Nic)
<EN> verbe reciproque/verbes reciproques 1606, verbes reciprocques 1606:: Masset verbes reciprocques (p.10), verbes reciproques "ou reflexifs" (p.11); N s.v. Desbander: "Et ores est actif reciproque, & signifie abandonner sa compagnie & sa bande, comme, Les soldats se sont desbandez", s.v. Heberger 244a: "Heberger, actif. Verbe, ores neutre, ores actif, ores reciproque actif. c. mestif de neutre & d'actif."

¶ <F> Ø
<EN> au reciproque "en sens inverse (en parlant d'une action, ou des termes d'une expression)" (1573-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Charge 122b: "vn tel assault est comme vn fais tumbant sur l'ennemy, aussi au reciprocque on dict, Le fais de la bataille est tumbé sur les bras, de celuy duquel l'armée est viuement & furieusement assaillie combatue & comme accablée"; N s.v. Meule: "Et si elle tourne à effort de beste, si c'est d'vn asne, est appelée Mola asinaria. Meule asniere (comme au reciproque, Paulus in l. Cum de lanionis. /./ dit, Asina molendinaria. L'anesse meusniere", s.v. Sellier: "On dit sellier lormier, parce que le sellier peut estaller & debiter l'ouurage de l'artisan lormier, qui est l'esperonnier, comme au reciproque, ledit lormier se dit & intitule lormier sellier, ou sellier lormier par mesme raison."
 

RECITARE

¶ <F,150b> reciter "prononcer à haute voix et d'une manière soutenue, quelque discours, quelque morceau de prose ou de vers qu'on sait par coeur" (Est 1538-17e s.)
<EN> La déf. de FEW contient 3 éléments: 1) "prononcer à haute voix et d'une manière soutenue", 2) "quelque discours, quelque morceau de prose ou de vers", 3) "qu'on sait par coeur"; elle se distingue dans FEW de "lire à haute voix" (sème 1: BenSMaure) et – mal – de "dire de mémoire un texte" (sèmes 2 et 3: (1530; 1669), réciter (dp. 1680)). Occs possibles in DLG 1538- s.v. Prologus: "Celuy qui recite ceste preface es comedies." (doute sur le sème 3), s.v. Pronuntiator "Escriuain & rapporteur, Qui recite ung compte & histoire." (doute sur le sème 1). En partant de DFL 1539, on trouve comme seule occ. poss. s.v. Reciter: "Qui recite ung conte & histoire, Pronuntiator."

¶ <F> recit "relation, narration, orale ou écrite, d'un événement" (Est 1538-17e s.)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Annales: "Si tu as loysir de ouir le recit de nos maulx.", s.v. Historia: "Vne histoire, ou recit de ce que on a veu.", s.v. Narratio: "Vng recit.", s.v. Narratiuncula: "Vng recit faict en brief."; DLG s.v. Expositio: "Vng recit.", s.v. Narratio: "Recit, Conte.", s.v. Vt (v. item suivant)

¶ <F> faire recit de qch "rapporter (un fait)" (Est 1549-1673; La Font)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Vt 754a: "Quam sis audax (vt alia obliuiscar) hinc omnes intelligere potuerunt, Sans faire recit du demourant."; 1546- s.v. Factum: "Reportare alicui facta. Luy faire rapport & recit de ce qui a esté faict."; DFL1539-N-GDFL s.v. Recit: "Sans faire recit du demourant, Vt alia obliuiscar."

¶ <F,151a> recitation "rapport fait de qch, récit" (Desch-1543; Li; Lac; Chastell)
<EN> (1546-1570):: DLG s.v. Recitatio: "Lecture, quand on list quelque chose a haulte uoix, Recitation.", s.v. Relatio: "Meritorum relatio. Recit, Recitation de, &c."

¶ <F,151a/152a> recitateur "celui qui dit par coeur, qui lit (des vers, etc.)" (Cotgr 1611-1675) /Note: déjà Est 1549 et Nic 1606 mais le sens n'est pas clair/
<EN> voir RLiR 50
 

RECLAMARE

¶ <F,152b> réclame f. "mot qu'on met au-dessous de la dernière ligne d'une feuille ou même d'une page d'impression, et qui est le premier de la feuille, de la page suivante (t. de typogr.)" (dp. Stoer 1625)
<EN> reclame (dp. 1609):: M-dB s.v. Clamer: "Reclamer, id est, inuoquer, Reclame en Imprimerie.", s.v. Reclame: "Reclame, raport, terme d'imprimerie."

¶ <F,153b> réclamer contre "contredire, s'opposer en paroles" (dp. Est 1549)
<EN> reclamer (dp. 1546):: DLG s.v. Reclamo: "Crier a l'encontre, & ne uouloir consentir, Reclamer, Contredire, Repugner."; DFL1549-N-GDFL s.v. Reclamer: "Reclamer & contredire, Reclamare, Reclamitare. usez des formules de Contredire." [Nota: DFL déconseille l'emploi de reclamer dans ce sens]; N = "Reclamer est aussi contredire, resister de parole qui est la signification seule du Latin Reclamare, dont vient Reclamation pour contredict." [EN ne laisse pas entendre contre]

¶ <F> reclaim "plainte faite en jugement contre le débiteur, obligé sous le scel royal, ayant rompu sa promesse" (Dup 1573-Stoer 1628)
<EN> Correction de RLiR 50: changer "1573-1599" en "1573-1606"
 

RECOGNOSCERE

¶ <F,156a> reconnaître v.tr. "avouer qu'on tient en fief" (Roland-Stoer 1625)
<EN> recognoistre (jusqu'en 1628):: DFL-N-GDFL s.v. Recognoistre: "Recognoistre le fief, Agnoscere fidem supplicem possessionibus ascriptam. B."

¶ <F> "avouer, déclarer par écrit qu'on est obligé à payer ou à faire qch" (dp. Nic 1606)
<EN> recognoistre (dp. 1538):: DLG 1538 s.v. Confessus: "Confessum aes, Argent qu'on a recogneu & confesse debuoir."; DFL1539-N-GDFL s.v. Argent: "Argent qu'on a recongneu & confessé debuoir, Confessum aes."; N s.v. Cognoistre: "Il se prend aussi pour confesser & aduouër, ce que les notaires és conceptions des contracts disent recognoistre & confesser. Ainsi disent les Iuriscons. Agnoscere liberos. /./ comme, Il cognoist & recognoist la debte, Agnoscit nomen, Creditum constare autumar", s.v. Recognoistre: "Recognoistre la debte, confesser & aduoüer estre debiteur de la somme pretenduë, Confiteri aes debitum. /./ Ainsi és contracts les Notaires mettent les deux ensemble, Recognut & confessa, Recognoit & confesse."

¶ <F> reconnaître son seing, sa signature, une lettre, un billet, etc. "avouer qu'on a signé l'écrit, qu'on a écrit la lettre, le billet, etc." (dp. Est 1549)
<EN> recognoistre son sing (dp. 1549), recognoistre sa scedule 1606:: DFL-N-GDFL s.v. Recognoistre: "Recognoistre son sing, Cognoscere chirographum suum vel manum. B.", s.v. Sing: "Recognoistre son sing, Chirographum cognoscere. B."; N s.v. Recognoistre: "Ainsi dit on, Recognoistre sa scedule, Autographum agnoscere."

¶ <F> Ø
<EN> recogneue f. "reconnaissance" t. milit. (1573, v. M; 1609): M s.v. Recogneüe: "Recogneüe, terme de guerre, Descouuertes, recogneues, approches, H. F."

¶ <F,157a> recongnoissance "action par laquelle on retrouve dans sa mémoire l'idée, l'image d'une chose ou d'une personne quand on vient à la revoir" (Est 1538-D'Aub)
<EN> (1538; 1552):: DLG s.v. Recognitio: "Recognitio, Verbale. Recongnoissance." [1546 = recognoissance (v. infra)]

¶ <F> recognoissance (Est 1549-Stoer 1625)
<EN> (1539-1628):: DLG 1546, 1570 s.v. Recognitio: "Recognoissance."; DFL-N-GDFL s.v. Recognoissance: "Recognoissance, Agnitio, Recognitio."

¶ <F> Ø (cf. signaux de reconnaissance)
<EN> enseigne de recongnoissance "enseigne rappelant une convention" (1538-1539; 1552), enseigne de recognoissance (1546-1628):: DLG 1538, 1552: s.v. Symbolus: "Symbolus, vel symbolum, Enseigne de recongnoissance."; 1546, 1570 = "/./ Enseigne de recognoissance"; 1546, 1570 s.v. Symbolum: "Enseigne de recognoissance."; 1552 = "Enseigne de recongnoissance"; DFL 1539 s.v. Enseigne: "Enseigne de recongnoissance, Symbolus, vel Symbolum."; DFL1549-N-GDFL = "Enseigne de recognoissance, Symbolus, vel Symbolum, hoc est tessera rei conuentae, pactaeque." [Nota: DLG 1552 fait exception au changement chronologique ng -> g]

¶ <F> reconoissance "action de reconnaître une dette, écrit par lequel on avoue tenir en fief (t. féodal)" (env. 1260), recognoissance (1361-1486), reconnoissance (16e s.-1700)
<EN> reconoissance "acte ou écrit par lequel on reconnaît le droit de servitude du seigneur" 1606, recongnoissance (1573-1599), recognoissance (1603-1628):: S s.v. Cens: "Le menu cens est de tournois, ou de mailles, ou d'autre petite somme: neantmoins est en signe & reconoissance de la seigneurie de celui qui le premier a baillé l'heritage à cens.", s.v. Commande: "Droit de Commande, en Berri, signifie le droit que le Seigneur prend chascun an sur les vefues de serue condition durant leur viduité, pour reconoissance & conseruation de son droit de seruitude"; DFL-S1599 s.v. Debvoirs: "Debuoirs, en pluriel, ce sont actes de submission & recongnoissance enuers le seigneur feodal, par le vassal d'iceluy comme la bouche, les mains, & le serment de feaulté."; S 1603, N changent en recognoissance; N s.v. Adveu: "C'est confession & recognoissance, Agnitio, Professio, Selon ce on dit en matiere feodale, bailler Adueu, par le vassal à son Seigneur de fief qui est le denombrement & declaration par le menu des choses esquelles se consiste le fief tenu de luy, auquel est en teste, l'adueu dudit vassal, c'est à dire, La recognoissance & confession par escrit que le vassal fait, de tenir dudit Seigneur feodal les choses contenues audit denombrement, qui s'ensuit.", s.v. Reprinse: "Il appert que la duché de Bar est de la souueraineté de France, par les hommages, reprinses, adueus & recognoissances qu'en ont fait iadis les Comtes, & despuis les Ducs de Barrois, Noua fidelitas, Parce que ou l'ancien vassal reprend le fief du nouueau seigneur feodal, ou le nouueau vassal de l'ancien seigneur du fief."

¶ <F> reconnaissance de promesse, d'écriture, etc. "acte par lequel un homme reconnaît qu'une promesse est de lui, que l'écriture qu'on lui présente est de sa main, etc." (dp. Nic 1606)
<EN> recognoissance de scedule 1606:: N s.v. Recognoistre: "Ainsi dit on, Recognoistre sa scedule, Autographum agnoscere. & Recognoissance de scedule, Agnitio autographi."

¶ <F,157b> reconnaissance "action d'examiner la position, la nature d'un terrain et les dispositions de l'ennemi (t. de guerre)" (dp. 1587)
<EN> recognoissance (dp. 1573, v. M; 1609):: M s.v. Recognoissance: "Recognoissance. Qu'ils ne comptassent l'assaut d'hier que pour recognoissance. H. F."

¶ <F> reconnaissance "gratitude, souvenir des bienfaits reçus" (dp. Est 1538)
<EN> recognoissance/recongnoissance (dp. 1538):: DLG s.v. Antidorum: "Vng plaisir faict en recognoissance d'ung autre plaisir.", s.v. Grate: "Grate, aduerbium, cuius contrarium est ingrate, Auec recongnoissance du plaisir faict."
 

RECOLERE

¶ <F,158b> récoler un témoin "lire (à un témoin qui a été entendu) la déposition qu'il a faite, pour voir s'il y persiste" (Est 1538-1798)
<EN> recoler (dp. 1538):: DLG s.v. Reuoco: "Testes reuocare, Recoler tesmoings."

¶ <F> récolement "action par laquelle on récole les témoins" (Est 1549-1798)
<EN> recolement (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Recolemens, "Recolemens de tesmoings, Testimonia reuocata, iterata & repetita, vel recognita. // Les recolemens & confrontations, Testium repetitio, atque cum reis compositio, Testium & indicis cum reo compositio.", s.v. Tesmoing = même que le premier item s.v. Recolemens, item similaire s.v. Confrontation
 

RECONDERE

¶ <F,159b> recondit adj. "caché" Cotgr 1611
<EN> (1552-1570):: DLG s.v. Retrudo: "Retrusum atque abditum. Caché, Recondit."
 

RECORDARI

¶ <F,160b> record m. "témoin" (JLemaire-Cotgr 1611)
<EN> records (1538-1570):: DLG s.v. Astipulator: "verbale, Qui s'accorde a aucun, & est de son opinion, C'est aussi ung records & tesmoing d'adiournement."

¶ <F> "avis" (1578-1605) (cf. "récit, rapport, attestation, témoignage" (Roisin; Rab; Cotgr 1611-1771))
<EN> (Amyot, v. M; 1609):: M s.v. Records: "Records, les records & preceptes touchant. Amy. op."
 

RECREARE

¶ <F,161b> récréativement adv. "d'une manière récréative" (dp. Est 1538)
<EN> recreativement (dp. 1538):: DLG s.v. Iucunde: "Plaisamment, Recreatiuement." [1552 ajoute "Ioyeusement"], s.v. Periucunde: "Fort recreatiuement."

¶ <F> Ø (pour la période correspondant à EN, FEW donne le sens "ce qui interrompt le travail et en délasse")
<EN> recreation "plaisir" (1531; 1538-1628):: TLL s.v. Studium: "Studio habere aliquid, Prendre sa recreation, son affection. Terent. Di vestram fidem vtrum studione id sibi habeat, an laudi putat fore, si perdiderit gnatum? I prent il plaisir?"; DLG: 27 occs de recreation, dont plusieurs dans les syntagmes prendre (sa) recreation (à/en), donner recreation (à): par ex. s.v. Capio: "Voluptatem capere, Prendre plaisir & recreation. // Voluptatem cum aliquo, S'esbatre auec aucun, Prendre son passetemps & recreation auec luy.", s.v. Iucundus: "Qui donne resiouyssance & recreation a ung autre.", s.v. Iucunditas: "Resiouyssance & recreation qu'on donne a aucun, Plaisance." [1546 ajoute "Delectation"], s.v. Ludicrum: "Ieu de basteleur, Farcerie, & tout autre chose qu'on fait pour donner esbatement & recreation.", s.v. Oblecto: "Oblectes te me, Prends ta recreation en moy. // Qui se agricolatione oblectabant, Qui prenoient leur recreation & esbat a labourer la terre." [1546 ajoute: "Qui se delectoyent a, &c. Qui prenoyent leur passetemps a, &c."; 1552 ajoute: "Qui se deduisoyent & esbatoyent a, &c."], s.v. Perfruor: "Iouyr totalement de quelque chose, Y prendre son plaisir & recreation." [1546 ajoute: "En auoir la fruition & pleine iouissance"]; DFL-N-GDFL plusieurs occs des mêmes syntagmes s.v. Farcerie, Passetemps, Plaisir, Prendre, Recreation, Resjouissance
 

RECTOR

¶ <F,162b> Ø (cf. rectoral (dp. 1588))
<EN> rectorial adj. "de recteur" 1609:: M s.v. Rectorial: "Rectorial, ou Rectoral, chaperon, etc."

¶ <F,162b/163a> rectorat "charge, office, dignité du recteur" (dp. Pasquier), rectorie "office de recteur d'université" (1407-1553) (cf. rectorerie "fonction de supérieur des collèges" 1579, "fonction de recteur d'université" (Cotgr 1611-1660))
<EN> rectorat/rectorie "office de recteur" 1609:: M s.v. Rectorie: "Rectorie, & rectorat, officium rectoris."

¶ <F,163a> rectrice f. "celle qui dirige, qui gouverne" (Marot; Est 1552 s.v. rector)
<EN> (1546-1570):: DLG s.v. Rector: "Rector & Rectrix. Celuy ou celle qui gouuerne, Recteur, Rectrice, Regent, Regente, Gouuerneur, Gouuernante."
 

RECTUS

¶ <F,163b> recte f. "justice, droiture, honnêteté" (13e s., v. Dup 1573, Nic 1606; 1607-Stoer 1628; 'vx.' Cotgr 1611))
<EN> (13e s., v. DFL; 1564-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Recte: "Recte. Lors ne tiendrions pas la promesse ne la recte. Artus de Bretaigne."

¶ <F> rectifier "corriger une chose, la remettre dans l'état, dans l'ordre où elle doit être" (env. 1280; Oresme; dp. Cotgr 1611)
<EN> 1609:: M s.v. Rectifier: "Rectifier le sang." [Occ. à ajouter à RLiR 50]
 

RECUPERARE

¶ <F,165b> recouvrer v.tr. "réparer, remettre en état (un objet détérioré, un dommage subi)" (GautDarg; Maillart; Froiss-Stoer 1625; Lac; Chastell)
<EN> (jusqu'en 1628):: DFL-N-GDFL s.v. Recouvrer: "Recouurer la perte, Detrimentum sarcire. B."

¶ <F,166a> Notre-Dame de Recouvrance "dénomination donnée à la Vierge spécialement invoquée pour le rétablissement de la santé" (Est 1549-D'Aubigné; dp. 1835)
<EN> Nostre dame de recouvrance (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Recouvrance: "Nostre dame de recouurance, Maria recuperatrix."

¶ <F,166b> recouvrement "action de recouvrer ce qui était perdu" (dp. 15e s.)
<EN> "action de recouvrer ce qui était perdu, donné, prêté, vendu, investi" (1573-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Rachapt: "Rachapt, ou Rachat, c'est recouurement d'une chose par nous vendue, en payant le pris & loyaulx cousts, Redhibitio."; N s.v. Reprinse: "Reprinse aussi est le gaing d'vne semence ou plant qui a esté faite par aucun. Selon ce on dit en fait d'agriculture, Il n'y a point de reprinse, c. il n'y a point de recouurement de la semence ou du plant, peine & labeur qu'on y a mis, Nihil quicquam prouentus est, , Retributio, Repensatio, Repensum semen, Repensa plantatio, Insitio repensa."

¶ <F> "perception des sommes dues, opérations qu'on fait pour les recouvrer" (1393; Sully; dp. 1680)
<EN> (1538-1570):: DLG s.v. Difficultas: "Difficultas nummaria, & rei nummariae, Malaisance de recouurement d'argent." [1552 ajoute: "Faulte d'argent"]

¶ <F> recouvrable adj. "qui peut être retrouvé, repris" (Th 1564-1700)
<EN> (dp. 1546):: DLG s.v. Irreparabilis: "Irreparabile tempus. Qu'on ne peult recouurer, Irrecuperable, Non recouurable."; DFL1564-N-GDFL s.v. Recouvrable: "Recouurable, Recuperabilis."
 

RECUSARE

¶ <F,168b> ruser v.intr. "se servir de détours pour se dérober aux chiens (en parlant du cerf, etc.)" (dp. 1561, v. Nic 1606)
<EN> (dp. 1561, v. DFL; 1573-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Ruser: "Ruser, c'est faire des ruses & fallaces, Veterari. Fouillous parlant des chiens gris, Et n'aiment pas vne beste qui ruse & tournoye, mais si elle tire pais, il est impossible de voir courir de plus vistes & meilleurs chiens.", s.v. Tirer: "Et selon ceste signification les veneurs disent vne beste tirer pais, quand elle s'amuse à ruser & tournoyer, mais fuyt les droictes voyes ou routes.", s.v. Tournoyer (cite Du Fouilloux)

¶ <F> ruse de guerre "moyen qu'on emploie pour tromper les ennemis sur ses desseins" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Stratagema: "Ruse & finesse de guerre."; DFL-N-GDFL même item s.v. Ruse; 1564- ruze de guerre s.v. Stratageme: "Stratageme, id est, Ruze de guerre." [Cf. infra, formes en ruz-]

¶ <F> Ø
<EN> ruse de vieille guerre fig., en parlant de procès (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Luicte: "Vng tour de luicte, Vng tour ou ruse de uieille guerre en proces, Stratagema forense, idemque veteratorium. B.", s.v. Ruse: "Vng tour ou ruse de uieille guerre en proces ou plaidoirie, Habiletez et finesses de proces, Strategemata & antistrategemata fori, Artificia forensia, Doli forenses fabrefacti, Strategema forense, idemque veteratorium. B."

¶ <F> Ø
<EN> ruze de proces / ruze de plaidoirie (1549-1628), ruse de proces / ruse de plaidasserie 1606:: DFL-N-GDFL s.v. Finesse: "Finesses ou ruzes de procez, Doli forenses fabrefacti. B." [N ruses], s.v. Habileté: "Vne ruze, finesse, ou habileté de plaidoirie, Stratagema forense. B."; N s.v. Chicaner: "Est trauailler aucun par ruses & destours de plaidasserie, Litium ambagibus vexare. Litium vortiginibus implicare ac volutare."

¶ <F,169a> rusé m. "celui qui a de la ruse" (dp. 1553)
<EN> ruzé (dp. 1546):: DLG s.v. Veterator: "Vng uieil routier qui de long temps est usité a quelque chose que ce soit, & principalement a finesse, Vng ruzé et affetté, Qui scait ses deffaictes, Vng uieulx singe."

¶ <F> rusé de qch (adj.) "habile à" (Froiss; 1396)
<EN> ruzé de qch "exercé à, accoutumé à" (1552-1570):: DLG s.v. Exercitatus: "Exercitati in armis. Aguerris, Ruzez de la guerre."

¶ <F> ruséement adv. "avec ruse" (Cotgr 1611; 1660)
<EN> ruzeement (1546-1570):: DLG s.v. Veteratorie: "Aduerbium. Par ruze, Ruzeement."

¶ <F> Ø
<EN> formes en ruz-:: Il y a un total de 28 occs de formes en ruz- dans TLL, DLG 1552 et N (aucune dans les ajouts de GDFL), contre 70 en rus-. Les formes en ruz- sont majoritaires in DLG 1552. Les rapports par dict. sont les suivants: TLL rus- (5), ruz- (1); DLG 1552 rus- (9), ruz- (18); N rus- (37), ruz- (9); ajouts de GDFL rus- (19). Détail des formes en ruz-: TLL ruze (1) s.v. Veterator; DLG 1552 (dont 1538-1570): ruze/ruzes (11) s.v. Ars, Astu, Astus, Astutia, De, Panurgia, Stropha, Veteratorius, Veteratorie; ruzé/ruzez (6) s.v. Astutus, Exercitatus, Panurgus, Vafer, Veterator; 1546-1570 ruzeement (1) s.v. Veteratorie; N (dont DFL-GDFL): ruze (3) s.v. Diligence, Habileté, Stratageme; ruzé (6) s.v. Fin, Lievre, Panurge, Plaideur [Tous ces items Ø 1539]
 

REDARGUERE

¶ <F,171a> rédarguer "inculper" 15e s.
<EN> redarguer 1606:: N s.v. Reprinse: "Quelquefois est adiectif & participe passif, & signifie /./ celle qui est redarguée de quelque faute & crime, dont la peine a esté ou verbale par communication, ou reelle, Quae rea alicuius criminis est, comme, Elle a esté reprinse de iustice, In eam animaduersum est, aut saltem inter reas delata fuit"
 

REDDERE

¶ <F,171b> rendre "traduire un passage mot à mot" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Exprimo: "Exprimere verbum de verbo, Rendre mot pour mot en traduisant."; DLG 1538- s.v. Consuetudo: "Consuetudini Latinae tradidit Cicero OEconomicum Xenophontis, Il la rendu tel que les Latins le peuuent accoustumer & entendre." [1546 ajoute "ou L'a rendu & mis en langaige que les Latins ont accoustumé d'user, L'a traduict de Grec en Latin"], s.v. Latinus: "Latinae consuetudini tradere, Traduyre en Latin, Rendre [1546 ajoute "& tourner"] en language que les Latins ont accoustumé d'user.", s.v. Reddo: "Reddere verbum pro Verbo, Rendre mot pour mot." [1552 ajoute "en translatant un liure d'un langage en autre, Translater de mot a mot"], s.v. Verbum: "Verbum pro verbo reddere, Rendre mot pour mot."

¶ <F,172a> v.r. "finir par céder" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Arbitratus: "Ils se rendent aux Thebains a leur voulente, pour en faire comme bon leur semblera.", s.v. Dedo: "Ie me rends a toy, ie suis tien, ie me soubmets a toy, fais de moy ce quil te plaira.", s.v. Dedititius: "Qui se rend soub la puissance daucun, & se donne a luy.", s.v. Permitto: "Se rendre a aucun, se mettre en sa puissance." [La diff. entre "capituler" (FEW: dp. Wace) et "finir par céder" n'est pas étanche (cf. DLG 1546 s.v. Dedo: "Dedere se angoribus. Ne point resister & tenir bon contre les ennuis & tristesses, ains se laisser uaincre & surmonter a eulx, & comme se rendre." = sens fig. de "capituler"). Faut-il compter dans le 2e sens les plusieurs occs de se rendre à la merci/misericorde de qn? (Ø FEW): 1538- s.v. Dedo: "Se rendre a la mercy du uaincueur.", s.v. Dedititius: "Qui s'est rendu a l'amercy [sic] d'autruy.", s.v. Fides: "In fidem alicuius venire, Se rendre a la mercy d'autruy, soubz l'asseurance par luy promise.", s.v. Permitto: "Se rendre a aucun & mettre en sa sauuegarde & puissance, Se rendre a merci.", s.v. Venio: "Venire in fidem alicuius, Se rendre a la merci d'autruy soubz lasseurance par luy promise."]

¶ <F> Ø (cf. SeudreS. "se soumettre aux ordres de qn", (172b) mfr. se rendre des leurs "se joindre à eux")
<EN> "se joindre" (1538-1628):: DLG s.v. Adopto: "Adoptare se alicui familiae, S'addonner a une famille & rendre." [1546- = "Adoptare se alicui ordini. Se donner ou rendre a quelque bande, Se mettre au ranc & de la compaignie de gens de quelque estat."], s.v. Contribuo "Contribuere se alicui, Se rendre & donner a aucun, Se mettre des siens."; DFL-N-GDFL s.v. Addonner: "S'addonner a une famille & s'y rendre, Adoptare se alicui familiae."

¶ <F,172b> "se diriger vers, aboutir" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Defero: "Defertur Moganus in Rhenum, Se rend dedens le Rhein.", s.v. Ostium: "Ostia, Les lieux ou les riuieres se rendent en la mer, La bouche.", s.v. Pertingo: "Ab oculis pertingit ad cerebrum, Touche iusques au cerueau, Se ua rendre au cerueau.", s.v. Triuium: "Vng lieu auquel se rendent & rencontrent trois rues.", s.v. Via: "Viae vicinales, Chemins publiques qui sortent parmi les terres & se uont rendre aux uillages."

¶ <F> rendez-vous m. "lieu où l'on doit se rendre" (dp. 1584)
<EN> (1573, v. M; 1606; 1609):: M s.v. Rendez-vous: "Rendez-vous, Terme de guerre Ils tournerent tous au rende-vous [sic] general, H. F."; N s.v. Rendez-vous: "Rendez-vous, ores que ce soit deux mots distincts, si se composent-ils ensemble. & font vn mot militaire auec son article. Ainsi dient les gens de guerre, Le rendez-vous est à Lion, c'est à dire le lieu où le general de l'armée a ordonné que chacun se trouuast, en ces mots Rendez-vous là. Donques le Rendez-vous est le lieu où chacun de l'armée, ou d'vne particuliere compagnie est commandé se trouuer, Locus ad conueniendum legionibus, aut certe militibus edictus."

¶ <F> "convention que font 2 ou plusieurs personnes de se trouver ensemble à certaine heure, en un lieu désigné" (dp. Nic 1606)
<EN> 1606:: N s.v. Rendez-vous: "Le iour ou [sic] Rendez-vous, est le iour S. Remy chef d'Octobre, Dies militibus ad conueniendum, ad Calendas Octobris, edictus est." [ou serait une coquille pour du (?)]

¶ <F,173a> rendre v.tr. "produire, rapporter" (Chrestien; AdHale; dp. Th 1564)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Benignus: "Vne terre qui rend force fruicts.", s.v. Foecundus: "Fertile, rendant force fruict, & souuent."; DLG s.v. Benignus, Centesimus, Cum, Ferax, Fructuosus, Hubero, Infructuosus, Lucrosus, Munificus, Tricenarius [COD: beaucoup, grains, dix pour un, fruict, prouffit, trente mesures de vin]; DFL1539-N-GDFL plusieurs occs dont: s.v. Rendre: "Qui rend & produit beaucoup, Ferax. // Il a rendu cent grains pour ung, Centesimum fructum ager attulit."

¶ <F> v.intr. "avoir un bon rendement" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Reddo: "Reddit ager, Rapporte ou Rend."

¶ <F> rendement "ce que produit une chose en raison de la quantité" (Est 1538-Stoer 1625; dp. 1845)
<EN> "action de donner en retour" (1538-1628):: s.v. Redditio: "Verbale, Rendement." [1546 = "Verbale. Rendement, Reddition."; 1570 = "Verbale. . Rendement, Reddition."]; DFL-N-GDFL s.v. Rendement: "Rendement, Redditio.", 1549- s.v. Reddition: "Reddition, ou Rendement, Redditio."

¶ <F,173b> rendre "exhaler" (dp. Est 1538)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Acapna: "Bois sec qui ne rend point de fumee.", s.v. Oboleo: "Puyr, Rendre mauuaise odeur.", s.v. Odorus: "Qui rend odeur.", s.v. Oleo: "Rendre odeur.", s.v. Redoleo: "Sentir, & rendre odeur.", s.v. Spiro: "Souffler, rendre vent." [Quelle différence FEW entend-il entre rendre un parfum "laisser échapper" (1190-16e s.) et rendre "exhaler"?]; DLG en parlant de personnes ou de plantes: rendre (bon/bonnes/grand/grande/ gratieux/forte/mauvaise/plaisante/ puante/souef) odeur(s) s.v. Afflo, Amomum, Fragro, Graviter, Halo, Iacio, Iucunde, Oboleo, Odor, Odorus, Odorifer, Oleo, Olens, Peroleo, Redoleo, Ructus, Spiro; en parlant de la vigne: rendre lie s.v. Faeciniae; en parlant de fumée: rendre fumee s.v. Acapnus, Fumifer, Fumidus, Fumo; en parlant d'haleine: rendre vent/haleine s.v. Attraho, Ventosus.

¶ <F> "produire (le suc sui sort de certaines choses)" (dp. 1690)
<EN> (1538-1628):: DLG s.v. Lactarius: "Qui de soy rend du laict, Laictiere: vt Herba lactaria.", s.v. Lactans: "Lactantia, Laictages, ou toutes choses qui rendent du laict d'elles mesmes.", s.v. Praefero: "Glans Syriaca praefertur bonitate olei, Est plus estimee a cause de la bonne huyle qu'elle rend."; 1546/1552-: rendre beaucoup de moust, rendre liqueur, rendre du laict, rendre sa gomme s.v. Dapsilis, Exudo, Lacteo, Praegnans, Vber; DFL-N-GDFL s.v. Estimer: "Elle est plus estimee a cause de la bonne huile quelle rend, Praefertur bonitate olei.", s.v. Laict: "Toutes choses qui rendent du laict d'ellesmesme, Lactantia.", s.v. Laictiere: "Laictiere, qui de soy rend du laict, Herba lactaria."

¶ <F> rendre sa gorge "vomir" (Est 1538-1636)
<EN> (dp. 1531):: TLL s.v. Amoueo: "Amouere crapulam, Gomir, rendre sa gorge."; DLG s.v. Vomo: "Vomir, Rendre sa gorge."; 1552- s.v. Nausea: "Faim & appetit de uomir, ou de rendre sa gorge.", "Facere nauseam. Vomir, Rendre sa gorge, Desgoziller."; DFL-N-GDFL s.v. Gorge, Tirer

¶ <F,174a> rente "revenu annuel d'une somme d'argent aliénée par contrat" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Ius: "Optimo iure, vel Optima conditione praedia, Qui sont francz, & ne doibuent aucune seruitude, ne cens, ne rente, ne ne sont aucunement hypotequez, Heritages & terres tenues en franc aleu.", s.v. Pignus: "Pignori opponere, Hipothequer & assubiectir a la prestation d'aucune rente, ou au paiement d'aucune chose.", s.v. Vectigalis: "Qui doit tribut, cens ou rente."; DFL-N-GDFL s.v. Rente [Cf. N s.v. Rente: "Mais on veut à present appeler Rente, cela sans plus qui reuient de certain au seigneur nombré, mesuré, ou poisé, sans diminution par chacun an, & l'approprier aux rentes feodales, à la difference de Reuenu, qu'on ne veut estre en toutes années de pareil nombre, poix ou mesure, & renger aux reuenus roturiers."]

¶ <F> bien renté "riche" (dp. Est 1549)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Renté: "Homme bien renté, Homo egregie praediatus, B."; DLG 1552- s.v. Praediatus: "Qui ha force heritages, Riche en heritages, Bien herité, Bien renté."
 

REDDITIO

¶ <F,176a> reddition "action de se rendre (d'un homme)" (Est 1552; 1935)
<EN> "action de se rendre (d'une personne)" (1552-1570):: DLG s.v. Deditio: "Quand on se rend a aucun, Reddition."
 

REDEMPTIO

¶ <F,176b> ranson "prix exigé pour la délivrance d'un captif ou d'un prisonnier de guerre" Est 1538
<EN> (1531-1570):: TLL s.v. Redemptio: "Ranson."; DLG 1538- s.v. Redemptio: "Ranson, quasi redemption."; 1546- s.v. Redimo

¶ <F> Ø
<EN> renson (1531; 1606):: TLL s.v. Redemptio: "Apres auoir receu la renson delle."; N s.v. Rençon: "la mesme syncope rendra Rensum, Que le François escrit par o, Renson" [forme présentée comme étymologique plutôt que réelle]

¶ <F> rençon (Est 1549-1675)
<EN> renceon 1531, rencon (1538-1564; 1606), rençon (1564-1628)::
i) renceon: TLL s.v. Aestimo: "Tu sces que tu es mis a renceon de vingt mines. /./ Ie te prie baille moy cestuy cy mis a certaine renceon. /./ Ie lenuoiray bien, pourueu que le vueilles cautionner de la renceon a laquelle ie lauray mis.", s.v. Clarigatio: "Vne taxation de quelque somme dargent que le prince ou la chose publique taxe a aucun, comme renceon.";
ii) rencon: DLG 1538-1552 s.v. Clarigatio; 1546-1552 s.v. Luo, Luitio; DFL 1539-1549 s.v. Rencon, Permission, Rancon; 1549 s.v. Redemption; 1564 s.v. Permission, Redemption, Rencon; N s.v. Rençon [1 occ. étymologique];
iii) rençon: 1564 s.v. Rançon; 1573-N s.v. Permission, Rançon, Redemption, Rençon (plusieurs occs in N); GDFL 1599-1628 s.v. Rançon, Redemption, Rençon [P 1609-1614 s.v. Rençon: rençon (x 2), rançon (1); 1628: rençon (1), rançon (2)]; S 1606 s.v. Rançon, Rençon; N s.v. Rençonner

¶ <F> rançon (dp. Est 1549)
<EN> rancon (1538-1564), rançon (dp. 1564)::
i) rancon: DLG 1538 s.v. Luo: "Paier sa rancon.", s.v. Luitio: "Rachat, Paiement de sa rancon."; DFL 1539-1549 s.v. Rancon: "Rancon. Ranconner, cerchez Rencon."; 1539-1564 s.v. Rachat;
ii) rançon: DLG 1570: s.v. Clarigatio, Luo, Luitio; DFL-N-GDFL s.v. Rançon; 1573- s.v. Rachapt; GDFL 1599- s.v. Permission; S 1606 s.v. Redemption, Rençon (= ajout: "pr. Rançon"); N s.v. Besant, Heritage, Ostage; P s.v. Rençon

¶ <F> Ø
<EN> rempson/rampson (anciens romans, v. N):: N s.v. Rençon: "En maint lieu des anciens Romans escrits à la main on le trouue escrit ainsi, Rempson, & Rampson. Par la dessusditte syncope dudit mot Latin Redemptio. Car le François aux dictions Latines finissans en o dont il se sert, adiouste à la fin la lettre N. disant, de /./ Redemptio, Redemption, & puis Réemption, puis Remption, & finalement Rempçon" [Les formes réemption/remption/rempçon sont plus étymologiques que réelles] [Nota: 1) N: 6 occs de rançon; 22 occs de rençon, dont la plupart ajoutées par N; 2) il y a changement progressif de rençon à rançon: a) S 1593 s.v. Permission; S 1606 s.v. Redemption + "pr. Rançon" s.v. Rençon; P 1628 s.v. Rençon]

¶ <F> faire bonne (mauvaise) rençon "rendre assez (ou pas assez) de mouture pour le blé qui a été livré (en parlant du meunier)" (Nic 1606-1636)
<EN> 1606:: N s.v. Rençon: "Comme tel meusnier fait mauuaise rençon, c'est à dire, il ne rend pas autant de farine que la raison veut, Iniqua mensura farinam domum refert. Et, Il fait bonne rençon, AEqua mensura e pistrino farinam domum reportat."

¶ <F> rançonner v.tr. "rendre (ses prisonniers) à la liberté, moyennant une certaine somme" (13e s.-1752)
<EN> rençonner 1606:: N s.v. Rençonner: "Car rençonner proprement est mettre aucun à rençon: ce qui est du droict & faculté du preneur, & non du prisonnier."

¶ <F> Ø (cf. se rançonner Froiss)
<EN> rençonner son corps "racheter sa liberté avec une rançon" (15e s., v. N):: N s.v. Rençonner: "Rençonner, actif. Est aussi se deliurer de captiuité & de peril par rençon qu'on offre. Nicole Gilles en la vie de Charles V. Et furent ceux d'Espernay si pressez, qu'ils furent contraints bailler la ville, & rençonnerent leurs corps, & la ville de brusler, de deux mille francs d'or"; même citation s.v. Franc

¶ <F> rançonner "exiger par force une somme d'argent, une contribution de guerre, etc." (dp. Froiss)
<EN> renconner (1539-1564), rençonner (1573-1628):: DFL s.v. Renconner: "Renconner & piller aucung, Concutere aliquem."; 1573- = rençonner; N s.v. Rençonner: "Rençonner se prend /./ hors le fait de guerre, pour induëment extorquer argent, ou autre chose d'aucun. Ainsi on dit l'officier, sergent, exacteur de subsides, qui sont concusseurs, rençonner le peuple, qu'on dit aussi faire concussions sur les menuës gens." [Le sens de l'item rençonner et piller est à rapprocher de FEW: rançonnement "pillerie, rapine" (15e s.-1700), rançonnerie (1413-Brantôme): cf. M s.v. Bransqueter: "Bransqueter /./ c'est rançonner, & composer le pays. Vig. Im. Il s'en alla roder à l'enuiron des isles prochaines, qu'il bransquetta toutes, & en retira de grandes sommes de deniers."]

¶ <F,176b-177a/177b> rançonneur m. "celui qui exige plus qu'il n'est juste" (dp. 1584) /Note: DG donne comme première attestation Est 1549, où on ne trouve pas le mot./
<EN> rençonneur "celui que exige par force une somme d'argent" 1606:: N s.v. Rençonneur: "Rençonneur. Expilator, Direptor, Corrasor. Qui prend & exige induëment sur autruy, Concusseur." [Ø 1549]

¶ <F,177a> Ø (cf. rançonnement "pillerie, rapine" (15e s.-1700), "action de demander un prix exorbitant" (dp. 1690))
<EN> rençonnement "action d'exiger par force une somme d'argent" 1606:: N s.v. Rençonner: "Rençonner se prend aussi hors le fait de guerre, pour induëment extorquer argent, ou autre chose d'aucun. /./ De laquelle signification vient ce mot Rençonnement, qui est mot de crime & reproche. Là où rençon est vn mot de droict militaire.", s.v. Rençonnement "Rençonnement, m. Est exaction induë, concussion, Corrasio, expilatio, Direptio. /./ Et est mot de Crime & de reproche, là où Rençon est mot militaire, & de droict de guerre, & sans reproche"
 

REDIGERE

¶ <F,178a-b> rédiger v.tr., spécialt. "d'un prince, réduire (un territoire) en son pouvoir" (Dup 1573-1636)
<EN>
a) rediger "(d'un prince) réduire (un territoire) en son pouvoir" (dp. 1546):: DLG s.v. Redigo: "Sub imperium Romanum redigere. Rediger, Reduire."; DFL1573-N-GDFL s.v. Rediger: "Rediger aussi est remettre en sa main ce qui en auoit esté soubstraict, selon ce on dict la Reduction du haure de grace, de tel pais ou contrée, quand apres auoir esté emble ou prins à force sur vng prince il le remet en sa main."
b) rediger "(d'un prince) réduire (un territoire en son pouvoir)" 1606:: N s.v. Soubsmettre: "signifie mettre soubs, c'est à dire, rediger quelque chose soubs la puissance de soy, ou d'autruy, Submittere, Subiugare, Redigere in manum atque potestatem. Nic. Gilles en la chronique de Clodio /./ le Cheuelu: Luy & ses François commencerent à enuahir les terres qu'à eux marchissoient, & destruisirent & soubsmirent la terre des Thuringiens"

¶ <F,178b> "disposer (les parties d'un ensemble) selon un certain ordre" (Est 1538-Stoer 1628)
<EN> rediger "disposer (les parties d'un ensemble selon un certain ordre)" (1538-1628):: DLG s.v. Distribuo: "Distribuere in numeros milites, Mettre & rediger par bandes.", s.v. Tribus: "Et n'y auoit aucun citoyen Rommain qui ne fust redigé en l'une de ces tribuz ou bandes."; 1546/1552- s.v. Digero: "Digerere acta siue tempora. Rediger & mettre par ordre. // Tempora. Rediger par ordre."; DFL-N-GDFL s.v. Rediger = DLG s.v. Distribuo

¶ <F> Ø
<EN> rediger "rendre, présenter (en parlant de la forme qu'on donne à qch)" (1538-1628):: DLG s.v. Pastillus: "Pastilli medicis, Des trochisques: matiere de medecine redigee en forme presque ronde."; DFL-N-GDFL même item s.v. Trochisques [Cf. M s.v. Rediger: "Rediger en forme."]

¶ <F> "ranger, inclure (un objet) sur une liste, dans un compte" (Est 1538-Voult 1613)
<EN> rediger "ranger, inclure (un objet, une personne) sur une liste, dans un compte" (1538-1628):: DLG s.v. Contribuo: "Contribuuntur in eam oram Ilici, Sont comptez entre les habitans de ceste contree & redigez." [1546- = "Contribuuntur in eam oram Icositani. Sont redigez & comptez entre les habitans de ceste region & contree."], s.v. Expensum: "Res plurium generum supellectili expensum ferre solitus erat, Auoit accoustume de les rediger au nombre de son mesnage, & en faire compte."; DFL-N-GDFL s.v. Compter: "Les Illiciens sont comptez entre les habitans de ceste contree & redigez, Contribuuntur in eam oram Illici.", s.v. Mesnage = DLG s.v. Expensum, même item s.v. Rediger

¶ <F> "réduire (un événement, une décision, etc.) à une proposition, un rapport écrits" (1455-Stoer 1625)
<EN> rediger (jusqu'en 1628):: DFL-N-GDFL s.v. Rediger, Supputation: "Rediger par supputations le cours des estoilles, Persequi numeris cursus syderum." [s.v. Supputation = supputation]

¶ <F> rédiger par écrit qch "mettre par écrit, avec ordre et suite" (Est 1538-1878)
<EN> rediger par escript (dp. 1531):: TLL s.v. Acta: "Enregistrer, Rediger quelque chose par escript, en faire acte.", s.v. Memoria: "Il est redige par escript, On trouue par escript, que &c.", s.v. Prodo: "Rediger par escript."; DLG s.v. Actio, Annoto, Commendo, Consigno, Litero, Memoria, Perago, Perscriptum, Perscriptio, Perscriptor, Persequo, Prodo, Refero, Trado

¶ <F> rédiger v.tr. (dp. Dup 1573)
<EN> rediger (dp. 1538):: DLG s.v. Decemuiri: "Dix hommes qui eurent le gouuernement de la republique de Romme par l'espace de deux ans, & furent creez pour l'establissement des loix qu'ilz redigerent en douze tables."; 1546- s.v. Testatus: "Redigere aliquid in testatum. Rediger en escript authentique, tellement que ledict escript puisse faire foy & seruir de tesmoignage & preuue suffisante."; DFL1539-N-GDFL s.v. Dix: "Dix hommes qui eurent le gouuernement de la Rep. de Romme par l'espace de deux ans, & furent creez pour l'establissement des loix qu'ilz redigerent en douze tables, Decemuiri."; 1573- s.v. Rediger: "Rediger aussi est mettre par ordre & par escript quelque art ou aultre matiere, Commendare monimentis, in tabulas inferre, posteris prodere."; N s.v. Breviaire, Tabellion, Tabellioner

¶ <F> "compiler des documents jur., en faire un recueil (t. de jur.)" (dp. Dup 1573)
<EN> rediger "compiler (des documents)" (dp. 1573):: DFL-N-GDFL s.v. Rediger: "Rediger aussi est assembler ce qui est espars, Selon ce on dict, Il a redigé les annales de france, que plusieurs auteurs disent compter." [Le sème "juridique" Ø. Comme expr. juridiques on trouve, in DLG et DFL-N-GDFL, les occs s.v. Decemuiri, Testatus, Dix, Tabellion et Tabellioner où il manque le sème "compiler"]
 

REDIMERE

¶ <F,179a> Ø (cf. raimbre "racheter (une terre), retirer par le retrait lignager" (1465; 1482))
<EN> rembre "racheter, avoir par rachat (t. de notaire)" ('mot ancien' 1606): N s.v. Rembre: "Rembre /./ est vn mot ancien, dont neantmoins les notaires des champs vsent és contracts où Rachapt de la chose vendue est conuenu entre les contractants, comme, Et pourra ledit vendeur rembre & rauoir ledit heritage ou rente par luy vendus, en payant audit achepteur &c. Ce que les notaires des villes disent auoir par rachapt, voyez Remere, & Rençon."

¶ <F,179b> remeré "rachat d'un immeuble qu'on a vendu" (1494; 16e s., v. Laur 1704; Nic 1606; Cotgr 1611) [FEW n'indique pas le genre]
<EN> remeré/remere m. 1606:: N s.v. Rembre: "Rembre /./ voyez Remere", s.v. Remeré: "Remeré ou Reémeré, substant. m. /./ signifie rachapt, qu'on dit faculté & droict de rachapt, Redemptio, quando res ad venditorem expacto eodem pretio numerato emptori reuertitur. Ainsi dit on, Il a par le contract le Remeré de l'heritage par luy vendu, Ius potestasque rem venditam redimendi, ex contractu illi quaesita sunt, voyez Rembre.", s.v. Retraict: "Tantost substantif & signifie /./ le remere & retraction d'vne chose venduë, Redhibitio. Duquel y a deux especes Lignagier, & Conuentionnel, & pource en cette derniere signification on y adiouste communéement l'vn des noms desdites especes, asçauoir Retraict lignagier, Retraict conuentionnel."

¶ <F> reémeré Nic 1606
<EN> 1606:: N s.v. Remeré (v. supra)
 

REDUCERE

¶ <F,181a> reduire qch en memoire à qn "rappeler qch à qn" (15e s.-Est 1552)
<EN> (jusqu'en 1628):: DLG s.v. Induco, Interpretor, Suggero; DFL-N-GDFL s.v. Ramentevoir: "C'est a toy a me le ramenteuoir & reduire en memoire, si d'auenture ie l'oblie, Si memoria forte defecerit, tuum est vt suggeras."

¶ <F> Ø
<EN> reduire qn en memoire de qch (1546-1570):: DLG s.v. Reuoco: "Ad memoriam alicuius rei animos aliquorum reuocare. Leur remettre quelque chose en memoire, Les reduire en memoire." [1538 = "/./ Leur remettre quelque chose en memoire, Les reduire a memoire." (v. infra)]

¶ <F> Ø
<EN> se reduire qch en memoire "se rappeler" (1546-1570):: DLG s.v. Repraesento: "Repraesentare aliquid animo. Se reduire quelque chose en memoire."

¶ <F> Ø
<EN> reduire qch en sa memoire (1538-1570; 1609-1628):: DLG s.v. Memoro: "Penser et reduyre en sa memoire.", s.v. Reminiscor: "Se souuenir, Rapprendre, Se raduiser, Reduire en nostre memoire quelque chose que nous auons sceu autrefois." [1546 supprime "Rapprendre, Se raduiser"; 1552 ajoute "Rememorer"], s.v. Repeto: "Memoria repetere, Reduire en sa memoire, Se souuenir."; P s.v. Reduire: "Reduire aucune chose en sa memoire, ruminare, vel ruminari, memoria repetere, memorare." [DFL1539-S1605 = à sa memoire (v.infra)]

¶ <F> Ø
<EN> reduire qch en memoire (1531-1628):: TLL s.v. Ago 22r: "Quant ie pense cecy en moy mesme, & que reduis en memoire.", s.v. Memoro: "Il me fault penser, & reduire en memoire." [La 2e occ. = reduire en memoire ou se reduire en memoire? (cf. supra)]; DLG 1538- s.v. Commemorare: "Quodcunque dixerim, audiuerim, egerim, commemoro vesperi, Ie reduys en memoire, & recorde.", s.v. Memini: "Memineris meminisse, Aies memoire de te souuenir, ou de reduyre en memoire.", s.v. Recognosco: "Reduire en memoire, Recongnoistre. // Recognosce mecum tandem illam superiorem noctem, Souuienne toy auec moy de celle nuict, Reduis en memoire."; 1546- s.v. Recordor: "Se souuenir, Se rauiser, Reduire en memoire, Se recorder." [1552 ajoute "ou rememorer"], s.v. Rumino: "Reduire quelque chose en memoire." [1538 = reduire a memoire (v. infra)]; DFL1539-N-GDFL s.v. Memoire: "Ayes memoire de te souuenir, ou de reduire en memoire, Memineris meminisse. // Reduire en memoire, Ponere ante oculos, Ruminari, Memoriam facere, Repetere memoria, Reminisci, Recomminisci, Subiicere, Recolere, Recognoscere. // Reduis en memoire, Recognosce. // Ie reduy en memoire & recorde ce, &c. Quodcunque dixerim, audiuerim, egerim, commemoro vesperi."; 1564- s.v. Rememorer

¶ <F> reduire qch à memoire de qn "rappeler qch à qn" (Est 1549-Stoer 1625) [FEW distingue ce syntagme de reduire qch à memoire à qn (1380-1660)]
<EN> Ø EN

¶ <F> Ø
<EN> reduire qch a memoire "se rappeler" (1531-1570):: TLL s.v. Commemoro: "Reduyre a memoire, recorder quelque chose en son entendement.", s.v. Memoria: "Qui reduira a memoire.", s.v. Memoro: "Reduyre a memoire, penser. // Raconter, reciter, reduire a memoire.", s.v. Mentio: "Ramenteuoir, faire mention, reduyre a memoire.", s.v. Recolo: "Reduyre a memoire.", s.v. Reminiscor: "Soubuenir, reduyre a memoire."; DLG s.v. Memoria: "Repetere memoria euentus aliorum, siue res antiquas, Reduyre a memoire.", s.v. Pono 552b: "Ponere ante oculos rem aliquam, La ramenteuoir, La mettre au deuant, Reduyre a memoire, Mettre deuant les yeulx."; 1538 s.v. Rumino: "Ruminari, Reduire quelque chose a memoire." [1546/1552 = reduire en memoire (v. supra)] [DFL-N-GDFL n'a que reduire en memoire]

¶ <F> Ø
<EN> reduire qch à sa memoire (1539-1625):: DFL-N-GDFL s.v. Reduire: "Reduire quelque chose a sa memoire, Ruminare, vel Ruminari, Memoria repetere, Memorare." [P = "Reduire aucune chose en sa memoire, ruminare, vel ruminari, memoria repetere, memorare." (v. supra)]

¶ <F> Ø
<EN> reduire qn à memoire de qch "rappeler" (1538-1628):: DLG s.v. Reuoco: "Ad memoriam alicuius rei animos aliquorum reuocare, Leur remettre quelque chose en memoire, Les reduire a memoire." [1546- = les reduire en memoire (v. supra)]; DFL-N-GDFL s.v. Reduire: "Reduire aucung a memoire de quelque chose, Ad memoriam alicuius rei animos reuocare, Inducere in memoriam rei alicuius, Memoriam facere."

¶ <F> Ø
<EN> reduire qch à son pensement "se rappeler" (1538-1606):: DLG s.v. Subiicio: "Cogitationi suae subiicere, Reduire a son pensement, Mettre en sa pensee."; DFL-N-GDFL même item s.v. Pensement

¶ <F> Ø
<EN> reduire qch en son pensement (1546-1570; 1603-1628):: DLG s.v. Subiicio: "Subiicere cogitationi suae. Cic. Reduire en son pensement, Mettre en sa pensee."; S1603-P1628 même item s.v. Pensement [Nota: changement a -> en: à (sa) memoire -> en (sa) memoire, à son pensement -> en son pensement]

¶ <F,181b> réduire qn à la raison, à son devoir "ramener qn par force à la raison, le ranger à son devoir" (dp. Est 1538); ¶ <F,182a> réduire v.tr. "diminuer, faire diminuer, restreindre" (dp. Est 1538); ¶ <F> "résoudre une chose en une autre, changer la figure, l'état d'un corps" (dp. Est 1538)
<EN> Voir ci-dessus, section 6 (article-essai reduire)

¶ <F,182b/183a> Ø
<EN> reduction "action de faire passer d'un état ou forme à un/une autre" (1564-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Calciner: "est passer quelque chose metallique ou minerale par le foeu, & la reduire en pouldre. Calcination, telle reduction en pouldre par le moien du foeu"; N s.v. Esquarrissure: "C'est la reduction au quarré de ce qui ne l'est point, Quadratio."

¶ <F> Ø
<EN> reduction "délimitation" t. domanial 1606:: N s.v. Chartre: "les Chartres de France /./ Qui sont les tiltres du Domaine, Incorporations, Acquets, Reuersions, Appannages concernans la Couronne de France, Traittez de Paix, Alliances, Confederations, Trefues, Mariages, Reductions de frontieres, bornes & limites d'icelles, & autres tels infinis tiltres appartenans à la Couronne."

¶ <F,183a> Ø
<EN> reducteur m. "traducteur" 1573-1628:: DFL-N-GDFL s.v. Cor: "au 2. liure d'Amad. /./ des Essars reducteur dudict rommant"

¶ <F,183b> réduit m. "petite pièce dans une plus grande, enfoncement" (env. 1680-1875)
<EN> reduit/reduict 1606:: N s.v. Bouge: "Et le Bouge d'vne chambre, le petit reduit qui est ioignant la chambre & hors le mur d'icelle, qui ne merite le nom de garderobe. /./ le petit reduit en saillie d'vne chambre", s.v. Tabourinet: "Tabourinet aussi signifie ce petit reduict qu'on fait en l'encoigneure d'vne sale quarrée, soit auec de la tapisserie, ou auec des ais, d'où ceux qui y sont mussez peuuent veoir ce qui se fait en ladite sale."

¶ <F> Ø (seult afr. reduiz "lieu retiré, enfoncé, p. ex. puits")
<EN> reduit "échancrure (d'un rivage)" 1606:: N s.v. Cale: "Cale. Est vn terme de marine vsité és mers de Leuant, & signifie ce reduit & entrée à requoy que la mer fait au riuage entre deux poinctes de la terre, ou rochers issans d'icelle en cornieres, lesquelles rabbattent le vent, et y font la mer calme."

¶ <F> Ø
<EN> reduit "étui" 1606:: N s.v. Fourreau: "Fourreau, Est en general ce reduit fait de cuyr, dans lequel on estuye quelque chose, Theca. Il est particularisé és fourreaux d'espée & autres armes de fer offensiues, qu'on estuye & couure pour crainte de la roüille. Ainsi dit on, le fourreau de harquebouse, pistole, espieu /./"

¶ <F> Ø (seult réduit "compartiment cuirassé où sont logés les canons sur un navire de guerre" (1907-1932))
<EN> reduit "compartiment (d'un navire)" 1606:: N s.v. Vaisseau: "Et le vaisseau d'vn nauire, c'est le coffre, ou la coquille d'vn navire, auquel sont contenus tant le tillac, ponts & autres reduits d'iceluy, que la marchandise, Equippage, et les mariniers mesme"
 

*REEXVAGUS

¶ <F,184b> resver "radoter" (1528-1732), rêver (dp. 1743)
<EN> réver/rever (1564-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Resver: "Resuer, Delirare, Deliramenta loqui, Ineptire, Aliena loqui. Aucuns escriuent Réuer, & le deriuent de , quod est vacillare & errare."; 1573, N, S 1599, 1606, P 1614 = rever [Cf. réverie infra]

¶ <F,185a> faire resver "induire en erreur" (Est 1538-Stoer 1628)
<EN> (1538-1625), "inspirer de la terreur à" 1628:: DLG s.v. Incutio: "Incutere errorem, Mettre en erreur & fantasie, Faire resuer."; DFL-N-GDFL s.v. Resver: "Faire resuer, Incutere errorem, Insomnia facere."; P 1628 ajoute un t: "Faire resuer, Incutere terrorem /./"

¶ <F> rêver v.intr. "faire des rêves en dormant" (dp. 1671)
<EN> resver (1538-1628):: DLG s.v. Facio: "Insomnia facere, Faire resuer." [Cf. s.v. Insomnium: "Vision qu'on uoit en dormant."]; 1546- s.v. Somnio: "Songer, Resuer. // Somnians, Participium. Songeant, Resuant."; DFL-N-GDFL s.v. Resver: "Faire resuer, Incutere errorem, Insomnia facere."; V s.v. Ravasser: "Voyez Resuer." [Cf. RLiR 50 s.v. ravasser]

¶ <F> Ø (cf. rêver "être perdu, absorbé dans des pensées vagues" (dp. Rons))
<EN> resver "laisser aller son imagination" (1546-1570):: DLG s.v. Species: "Vanae finguntur species. On fait des chasteaulx en Espaigne, Quand on resue."

¶ <F> resverie "délire, égarement" (env. 1210-1732), rêverie (1680-1878)
<EN> réverie/reverie (1564-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Resver: "Hinc , error mentisque occupatio quam Réuerie nostri dicunt."; V = reverie [Cf. réver supra]

¶ <F> Ø
<EN> resverie "doute, trouble", mettre qn en resverie "faire douter, semer le trouble dans l'esprit de" 1531:: TLL s.v. Scrupulus: "Scrupulus pro solicitudine & difficultate aliquando ponitur. /./ inieci scrupulum. Ie lay mis en resuerie." [DLG = "Inieci scrupulum, Ie l'ay mis en doubte."]

¶ <F,185b> resveur m. "qn qui délire, qui radote" (Est 1538-1660)
<EN> "personne qui est tourmentée de rêves en dormant" 1531:: TLL s.v. Insomniosus: "Vng resueur, Qui ne faict que songer." [DLG = "adiectiuum, Qui est tormenté de fantasies & resueries ou uisions en dormant."]

¶ <F>
<EN> reveur/resveur m. "?" (Ronsard, v. M; 1609-1625):: M-dB s.v. Homere: "Homere, vieillard, reueur, bon, braue, Escriuain de la mutine armee, vieil, eternellement sur les autres se renomme, les diuines bourdes d'Homere, Rons." [dB = "resueur"] [Ronsard: "Homere /./ le meilleur reveur"] [vérif. contexte plus large in Rons. pour le sens]

¶ <F> Ø
<EN> adj. "qui délire" (1538-1628):: DLG s.v. Delirus: "adiectiuum, Resueur." [1546/1552 ajoute "Radoteur"]; DFL-N-GDFL s.v. Resveur: "Resueur, Delirus."

¶ <F> Ø
<EN> adj. "qui s'égare (en parlant de l'esprit)" (Ronsard, v. M; 1609-1625):: M-dB s.v. Esprit: "Esprit /./ triste, pensif, resueur, melancholique /./ Rons."

¶ <F,186a> endesver v.intr. "enrager, être furieux" (Est 1549-1660)
<EN> (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Endesver: "Endesuer, Insanire, Furere. // Faire endesuer, Furiare."; DLG 1552 s.v. Furo: "Enrager, Estre forcené, Forcener, Endesuer.", s.v. Furio: "Faire enrager & deuenir furieux, Faire entrer en furie, Faire forcener, Faire endesuer.", s.v. Insanio: "Estre insensé ou hors du sens, Estre endesué, Endesuer."

¶ <F> endesver de "désirer (qch) ardemment" (Est 1549-Stoer 1628)
<EN> endesver de + inf. "désirer ardemment (faire qch)" (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Endesver: "Il endesue de senfuir, Ardet abire fuga. // I'endesue de te ueoir, Ardeo te videre."; DLG 1552 s.v. Ardeo: "Ardeo te videre. Ie desire fort de te ueoir, Ie brusle de desir, &c. I'endesue de te ueoir."

¶ <F> Ø
<EN> endesvé de + inf. "furieux de (faire qch)" (1546-1570):: DLG s.v. Insanus: "Insanae vites. Qui portent trois fois l'an, Enragees ou endesuees de porter."
 

REFERRE

¶ <F,189b> Ø (referendare Fauvel)
<EN> referendaire "officier de chancellerie ayant la garde du sceau royal et faisant le rapport des placets" 1606:: S s.v. Referendaire: "Referendaire, Nom d'office en la Chancellerie, Referendarius, Relator. Grand Referendaire, Qui aliis relatoribus praeest." [Probablement dérivé de Ragueau: "Rapporteurs DE CHANCELLERIE. En l'Ordonnance du Roy Lois XII, de l'an 1499. art. 137, et de l'an 1512, art. 61. – "Sunt Referendarii qui recitant principi supplicum desideria." Qui rapportent en Chancellerie de Parlement pardevant les Maîtres des Requestes qui y président, et déclarent les difficultez qui se trouvent és lettres que l'on veut obtenir." (s.v. Rapporteurs, d'après l'éd. de 1704); le sens donné par N (v. infra) est-il vraiment différent de celui de Ragueau-S? ou ne s'agit-il pas simplement de deux défs différentes d'une même réalité?]

¶ <F> Ø
<EN> grand referendaire "référendaire en chef" 1606:: S s.v. Referendaire (v. supra)

¶ <F> référendaire "officier qui fait le rapport des lettres royaux dans les chancelleries, pour qu'on décide si elles doivent être signées et scellées" (Nic 1606-1798)
<EN> referendaire 1606:: N s.v. Referendaire: "Referendaire. Est celuy lequel fait rapport & recit du contenu d'vnes lettres royaux en vne chancellerie. On pourroit aussi dire celuy estre Referendaire qui fait son rapport d'vne requeste, A libellis, Comme l'estat est plus grand & plus digne à Rome qu'il n'est en France, mais en ce royaume les Referendaires sont de trop inferieurs aux Maistres des requestes.", s.v. Referer: "A la relation du conseil, clause vsitée par les Secretaires du Roy en la signature des lettres, desquelles rapport a esté fait par vn maistre des Requestes, ou par vn Referendaire de la Chancellerie."
 

REFRIGERARE

¶ <F,195a> refrigerer v.tr. "rafraîchir, refroidir" (Aalma-Cotgr 1611)
<EN> (jusqu'en 1628):: DFL-N-GDFL s.v. Refrigerer: "Refrigerer, Refrigerare, Perfrigerare." [P ajoute "Refroidir"]

¶ <F> refrigerateur "ce qui rafraîchit" Cotgr 1611
<EN> refrigerateur/refrigeratrice (1552-1570):: DLG s.v. Refrigerator: "Refrigerator, & Refrigeratrix. Verbalia. Refrigerateur, & Refrigeratrice."

¶ <F> réfrigératif adj. "propre à rafraîchir (t. de méd.)" (dp. Est 1549)
<EN> refrigeratif, refrigerative "propre à rafraîchir" (dp. 1546):: DLG s.v. Acetum: "Frigorificum acetum. Refrigeratif.", s.v. Frigorificus: "Adiectiuum. Refrigeratif.", s.v. Refrigeratorius: "Adiectiuum: vt Vis refrigeratoria. Force & faculté refrigeratiue, ou de refroidir."; DFL-N-GDFL s.v. Refrigeratif: "Refrigeratif, Refrigeratorius."

¶ <F> réfrigération "action de rafraîchir (t. de méd.)" (1530; 1534)
<EN> refrigeration "action de rafraîchir" (1546-1628):: DLG s.v. Refrigeratio: "Verbale. Refroidissement, Rafraischissement, Refrigeration."; DFL-N-GDFL s.v. Refrigeration: "Refrigeration, Refrigeratio."
 

REFRINGERE

¶ <F,195b> refreindre v.tr. "empêcher (qn, de faire qch), modérer, retenir, arrêter" (GuillMach; Est 1538-Cotgr 1611)
<EN> COD de personne ou de chose (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Refreindre: "Refreindre, Refraenare.", "Refreindre son ire & courroux, Iras cohibere, vel comprimere, Iram reprimere, Irae moderari, Iram fraenare, Iracundiam cohibere, vel continere." [1539 a seult se refreindre (v. infra); DLG 1538- n'a que la forme refraindre dans cet emploi (FEW: BenSMaure-1660) s.v. Coerceo: "Refraindre, Reprimer.", s.v. Iniicio: "Fraenos furoris iniicere, Retenir, Refraindre la fureur d'aucun."; 1546/1552- s.v. Constringo, Iniicio, Ira, Refraeno, Refraenatus, Reprimo, Supprimo, Sustineo; la déf. de FEW doit pouvoir permettre un COD de chose pour ses trois derniers définisseurs, puisqu'aucune des autres défs n'y convient]

¶ <F> se refreindre "se modérer, se maîtriser" (Est 1538-1675)
<EN> (dp. 1538):: DLG s.v. Cohibeo: "Cohibere se, Se retenir, Se refreindre & moderer." [1546- = se refraindre (v. infra)]; 1552 s.v. Indulgeo: "Amori. S'abandonner a amour, sans se refreindre aucunement." [1546, 1570 = se refraindre (v. infra)]; DFL-N-GDFL s.v. Refreindre

¶ <F> se refraindre (Chrestien-15e s.)
<EN> (1531; 1546-1570):: TLL s.v. Compesco: "Refrains toy & te garde bien de luy dire quelque iniure."; DLG s.v. Cohibeo (v. supra); 1546, 1570 s.v. Indulgeo (v. supra)

¶ <F> refrainte "action de modérer, de maîtriser" Cotgr 1611 (cf. "retenue" (14e s.; 1530; 1557))
<EN> (1552-1570):: DLG s.v. Refraenatio: "Verbale. Refrainte, Refrenation, Reprimende."
 

*REFUSARE

¶ <F,198b> Ø (cf. refuser une fille en mariage à qn "la refuser à l'homme qui la demande" (1718-1935))
<EN> refuser qn en mariage "répudier" 1531:: TLL s.v. Remitto: "Remittere repudium, Repudiare. /./ Terent. Nam non est aequum me propter vos decipi: cum ego veteri honoris caussa repudium alteri remiserim, quae tantumdem dotis dabat. Iay [sic] nay point voulu delle, ie lay refusee en mariage." [DLG = "Repudium remittere. Repudier."]

¶ <F> refuser un juge "récuser" (1283; Est 1538-Stoer 1625 s.v. refugio)
<EN> 1531:: TLL s.v. Reiicio: "Reiicere iudices, Refuser."; DLG-DFL-N-GDFL ne donne pas refuser un juge, mais refuser qn pour juge: DLG s.v. Refugio: "Iudicem refugere non deberet, Il ne le deburoit pas refuser pour iuge."; DFL-N-GDFL même item s.v. Refuser

¶ <F,199a> refuser à faire qch "ne pas consentir à" (Chrestien-Froiss; 1534-1637)
<EN> refuser a faire qch 1531:: TLL s.v. Detrecto: "Refuser a faire quelque chose, sen reculler arriere: Ne le vouloir faire."

¶ <F> refuser de faire qch (ContPerc-14e s.; dp. Est 1538 s.v. nego)
<EN> (1531; dp. 1538):: TLL s.v. Denego: "Denier & refuser de donner aucune chose."; DLG s.v. Nego: "Negare, Refuser de faire quelque chose."; plus s.v. Abnuo, Abrumpo, Ah, Aha, Aratrum, Claudo, Comes, Detrecto, Detrectator, Fugio, Fugiens, Grauor, Nego, Recuso, Verber

¶ <F> Ø
<EN> refuser v.tr. "(en parlant du bois) résister à, ne pouvoir être fendu par" (1546-1570):: DLG s.v. Respuo: "Respuere secures dicitur lignum. Quand on ne le peult fendre, Quand le bois refuse la coignee, & ne la ueult laisser entrer."

¶ <F,199b> de refus "(chose) à refuser, à rejeter" (1309; Est 1549-1675)
<EN> (chose, animal, personne) (1549-1628):: DFL-N-GDFL s.v. Brebis: "Brebis qui fault oster, qui sont de refus, Reiiculae oues.", s.v. Refuz: "Qui sont de refuz, Reiectanei. // Brebis qui sont de refuz, qui sont a reiecter, qui ne passeront point, Reiiculae oues."; DLG 1552- s.v. Aspernandus: "Minime aspernandus. Qui n'est point a refuser, ou de refus.", s.v. Reiiculus: "Reiiculae oues. Brebis qu'on reiecte a cause qu'elles sont trop uieilles, ou malades, Brebis de rebut, Brebis qui sont a reiecter, qui ne passeront point, qui sont de refus."; N s.v. Passable: "C'est autant que aisé à passer, & par catachrese, tolerable, & qui n'est ne bon ne mauuais, qui n'est totalement de refus, comme, Voila un homme passable en sçauoir, Cuius doctrina facile probari potest."

¶ <F,200a> /Note: refuser: aussi avec un substantif sans article: refuser obéissance (Est 1549-1637; 1835-1935)/
<EN> refuser obeissance (dp. 1549):: DFL-N-GDFL s.v. Obeissance: "Refuser obeissance, & ne uouloir obeir, Respuere imperium, Aspernari imperium & abnuere, Detrectare, vel recusare imperium.", s.v. Refuser: "Refuser obeissance, Aspernari imperium & abnuere, Detrectare, vel Recusare imperium."; DLG 1552- mêmes items s.v. Detrecto, Imperium, Respuo; s.v. Imperium: "Detrectare imperium. Refuser le gouuernement, Ne point uouloir estre gouuerné par aucun, Refuser obeissance ou d'obeir."

¶ <F,200b> /Note: à bon demandeur bon refuseur (NicProv; Cotgr 1611; 1842; 1875-1949)/
<EN> 1606:: N, Recueil de Proverbes dû à Gilles de Noyers, p. 1

[Retour l'index]