1. Le texte

En 1551 parut à Rouen chez Robert le Hoy et Robert et Jean dits du Gord « CEST LA DEDV- | ction du sumptueux ordre plaisantz spe- | CTACLES ET MAGNIFIQVES THEATRES | DRESSES, ET EXHIBES PAR LES CITOI- | ens de Rouen ville Metropolitaine du pays de Normandie, A la | sacree Maiesté du Treschristian Roy de France, Henry secõd | leur souuerain Seigneur, Et à Tresillustre dame, ma Dame | Katharine de Medicis, La Royne son espouze, lors de | leur triumphant ioyeulx & nouuel aduenement en | icelle ville, Qui fut es iours de Mercredy & ieu | dy premier & secõd iours d'Octobre, Mil | cinq cens cinquante, Et pour plus ex- | presse intelligence de ce tant ex- | cellent triumphe, Les figu- | res & pourtraictz des | principaulx aorne | mentz d'iceluy | y sont apposez chascun en son lieu comme l'on pourra veoir | par le discours de l'histoire. », imprimé par Jean le Prest (v. Bibliographie).

Cette entrée royale -- dont le récit de 1551 sera signifié désormais par le sigle TdH, d'après les appellations « Triomphe de Henry », « T. d. H. », etc., que lui donna cinquante-huit ans plus tard le lexicographe Guillaume Poille (v. 2.1) -- appartenait à une tradition particulièrement vivante à l'époque. Le roi Henri II, désirant affirmer son autorité et veiller à la sécurité des frontières du pays [1], entreprit, au début de son règne, un tour du royaume, le conduisant successivement à Lyon, Paris, Rouen, Tours et Orléans, pour ne mentionner que les principales étapes commémorées par écrit. Il était d'usage dans ces entrées, pour rendre honneur au souverain prince et lui rappeler la symbolique présente et historique de son pouvoir, de monter pendant plusieurs jours défilés, spectacles et décors où artisans et inventeurs rivalisaient d'ingéniosité pour faire étalage du meilleur et du plus récent en matière de faste artistique et technique.

Le texte de TdH, dont l'auteur, selon McGowan [2], serait Claude Chappuys, chantre de la cathédrale de Rouen, reflète la nature de l'événement par ses nombreux néologismes, archaïsmes, régionalismes et tournures itératives. Parmi les termes concernant le spectacle et le décor, dont certains se trouvent déjà chez Jean Martin [3] ou dans les narrations des entrées à Lyon et à Paris [4], on peut noter, par exemple: consolator, diagoné, enfunaillé, hemicicle, hypethrique, pergule, perspective, plate figure, rencontre n. m., triglisse [5]. Les archaïsmes comprennent: bancher, boutonneure, coisinet, doulsaine, estacher, fons, foul, fronc, mantel, nage, orfaverie, restacher. Comme vocables normands: crevelle, estelier, felete, fleurtissant, gondre, moyson, parmy n. m., postille, racroupy, replet, torqué, le travers de, troque n. f., vignot [6].

Le costume est un thème récurrent, ce qui explique la grande variété et la haute fréquence de syntagmes signifiant génériquement '(vêtement ou pièce de vêtement) garni de (qch.)', dont accoustré de (fréquence 12), brodé de (27), chargé de (15), couvert de (44), doublé de (39), enrichy de (79), entrelassé de (10), frangé/frengé de (10), garny de (27), guippé/guypé/guyppé de (11), liseré/lizeré/lyseré de (17), my party de (13), refermé de (11), remply de (10), renoué de (16), semé de (65), umbragé de (16). La liste complète des participes entrant dans ce paradigme est la suivante: accoustré/acoustré (12), aggrée (2), antremoullé (1), aorné (6), argenté (1), armé (3), arrondy (1), assemblé (2), assorté (8), assouvy (8), attaché (2), bandé/bendé (4), bardé (1), bileté/billeté (6), biseté/bizeté (6), bordé (7), boutonné (1), brazé (2), broché (3), brodé (27), canellé (1), caparensonné (6), chargé (15), cordonné (1), couché (5), couronné (1), couvert (44), crespi (2), decoré (1), diapré/dyapré (2), doré (1), doublé (40), dressé (1), embelly (2), emplumassé (1), engravé (1), enharnaché (7), ennobly (6), enrichy (79), enté (1), entortillé (4), entregecté (1), entrelardé (1), entrelassé (10), entremeslé (8), entreplanté (1), entresemé (5), envelopé (1), environné (1), equippé (1), escaillé (1), escartelé (1), eslevé (3), esmaillé (2), estaché (3), estendu (4), estoffé (4), fermé (2), fillé (1), fleureté (1), fourny (3), fourré (6), frangé/frengé (10), garny (27), gravé (2), guippé/guypé/guyppé (11), habillé (1), harnaché (4), houppé (1), illustré (2), imprimé (8), insculpé (1), labouré (1), lambrissé (3), liseré/lizeré/lyseré (17), listé (3), mailleté (7), marqueté (1), meslé (2), moucheté (1), moullé (1), muny (1), my party (13), nervé (2), ouvré (8), pailleté (1), paré (1), passementé (5), peint (5), planté (1), pourfilé/pourfillé (9), projecté (1), raffermy (1), rafreschi (1), raporté (1), rataché/rattaché (2), rayé (2), recamé (4), rechargé (1), recouvert (2), refermé (11), rehaulsé (2), rellevé (6), remply (10), renfoncé/renfonsé (4), rengé (9), renoué (16), reserré (1), revestu (5), rudenté (1), semé (65), surgetté (2), tissu/tyssu (2), torqué (1), tressé (3), tymbré (1), umbragé (16), velouté (7).

Pour le syntagme doublé de, les déterminés et compléments sont les suivants: a) botines (18) - drap d'argent (1), drap d'or (1), satin blanc (2), satin noir (1), toille d'argent (1), velou/velours blanc (2), velours cramoysi (1), velours noir (5), velours rouge (1), velours verd (2), velours violet (1); b) caparenson (1) - satin cramoysi; c) cazaque (1) - toille d'argent; d) collet (1) - velours verd; e) estuys (1) - veloux verd; f) hault de chausses (2) - taffetas noir; g) mantel (1) - satin cramoysi; h) pourpointz et chausses (1) - taffetas argenté; i) rebras (1) - drap d'argent; j) robe/robes/robbe/robbes (13) - veloux/velours (6), velours cramoysi (1), veloux/velours noir (6). Les compléments les plus fréquents, avec leurs participes, sont les suivants: a) boutons d'or (18) - biseté, enrichy, raporté, rataché, refermé, renoué; b) broderie/broderye (23) - couvert, enrichy, eslevé, ouvré, umbragé; c) croissantz (19) - assorté, entrelassé, entremeslé, entresemé, imprimé, semé; d) fil d'or (58) - broché, brodé, crespy, entregecté, entrelassé, frengé, guyppé, liseré, listé, passementé, pourfilé, projecté, rayé, recamé, rehaulsé, rellevé, rengé, tissu, tressé, umbragé; e) or (19) moullu/polly - chargé, estendu, estoffé, guyppé, imprimé, mailleté, pailleté, passementée, razé, recouvert, renfoncé, surgetté; f) perles (31) - aggreé, billeté, bordé, boutonné, chargé, enrichy, entresemé, garny, liseré, listé, refermé, remply, rengé, semé; g) tissu/tyssu (12) de fil d'or/satin/soye - assemblé, bandé, cordonné, enrichy, entortillé, entrelassé, estoffé, garny, reserré; h) toille d'argent (9) - caparensonné, couvert, doublé, doublé, enharnaché, escartelé, habillé, revestu; i) velou/velours/veloux (46) - accoustré, bardé, bendé, caparensonné, couvert, doublé, dyapré, estoffé, garny, harnaché, my party, renfonsé, revestu.

[Retour la table] -- [Suite]


Notes

1. McGowan [1973]: 7-8.

2. McGowan [1973]: 44-50.

3. Martin 1547.

4. Citées par Godefroy et Gay; voir Paris BN aux cotes [Rés. Lb31 13], [Lb31 14], [Rés. Lb31 17], [Rés. Lb31 19], [Rés. Lb31 20], [Rés. Lb31 21].

5. Voir la section Datations.

6. Voir la section Datations.