FRE 1201 Méthodes de recherche en études littéraires et linguistiques

2009-2010

Notes de la semaine 9

1. Du complet (thèse, données supplémentaires)...

À l'intérieur du domaine d'étude, définir un champ d'étude cohérent...

Ex. La lexicographie française => les dictionnaires de Robert Estienne.

*     = thèse + livre 1 (Dictionaire françois-latin et Thresor 1539-1546-1564-1573-1606)
**   = document publié en ligne
*** = livre 2 (GDFL 1593-1628)

... pour aboutir à un sujet + une méthode d'analyse

Ex. Sujet = Le Thresor de la langue françoyse et les débuts de la lexicographie française
Méthodologie dérivée de l'analyse des niveaux sémiotiques du discours dictionnairique (autonymie, métalangue, langue) de Rey-Debove, Rey et Dubois.

2. ... au partiel (articles, conférences)

Chapitres de la thèse, données supplémentaires => articles, conférences

3. Propriété de la recherche et modalités de publication

Les résultats de votre recherche vous appartiennent. Ne donnez pas à autrui la propriété exclusive de ces résultats.

4. Open access et Creative Commons

Open access concerne la publication en ligne ; il accorde au document publié une marque d'approbation et le rend gratuitement accessible à toute personne ayant accès à Internet. Autrement dit, il permet d'atteindre un public bien plus grand que ne permet le document imprimé. (Cf. Lien sur la page d'accueil vers un document sur "Open access".)

Creative Commons "[...] is a nonprofit corporation dedicated to making it easier for people to share and build upon the work of others, consistent with the rules of copyright. We provide free licenses and other legal tools to mark creative work with the freedom the creator wants it to carry, so others can share, remix, use commercially, or any combination thereof." ("About - Creative Commons"). Les licences relèvent de quatre catégories : "Attribution", "Share Alike", "Noncommercial" et "No derivative Works" (voir "Licenses - Creative Commons").

5. Spécialisme et généralisme, rigidité et souplesse, disciplinarité et interdisciplinarité

La thèse vous rendra spécialiste de votre sujet. Pour faire une carrière universitaire, vous aurez besoin d'élargir votre champ d'étude pour couvrir le domaine d'étude et obtenir une compétence dans des domaines connexes. Cf. l'exemple de Mme Julie Leblanc qui s'intéresse au rapport entre le texte et l'image, ce qui l'amène à fréquenter spécialistes du texte et spécialistes de l'image. Pour prendre un autre exemple, le théâtre fait partie des arts de la scène et est intimement lié à la musique et à la danse, voire au cinéma.

Ne soyez pas rigide : exemple de dix-neuviémistes se disant incompétents pour faire partie d'un comité de thèse sur un sujet de littérature du XIXe siècle.

Cherchez les collaborations, qui non seulement sont un moyen d'élargir les horizons, mais facilitent souvent l'obtention de bourses de recherche (CRSH).

Selon certains analystes, l'avenir de l'université réside dans l'interdisciplinarité (Département d'études françaises vs. Department of Language Studies). Cf. l'article "End the University as We Know It" paru dans le New York Times en avril 2009.

6. Le logiciel Concordance

Il s'agit d'un outil performant pour l'interrogation de sources primaires ou secondaires numérisées (originales ou annotées). Concordance est disponible en ligne, offre un essai gratuit de 30 jours et coûte $87 US pour installation sur disque dur personnel. L'exemple suivant illustre l'emploi textuel du mot (ou forme graphique) enfant dans deux articles de presse : "À la recherche du bonheur perdu" (de Michel Arsenault, dans un numéro de 1996 de la revue L'actualité) et "Enfances fracassées" (d'Ignacio Ramonet, dans un numéro de 1998 du journal Le Monde diplomatique).

Étapes d'indexation. 1) On sauvegarde le texte/corpus à indexer en format .txt après avoir ajouté une balise d'identification ("<T Ac1996>" et "<T MD1998>"). 2) On l'indexe avec le logiciel Concordance (moins d'une seconde). 3) On interroge la concordance résultante. Le programme peut faire différents types d'affichages (selon les choix opérés avant l'indexation), dont le suivant :

Légende : a) les formes graphiques sont rangées par ordre alphabétique dans la colonne de gauche avec une indication de leur fréquence d'emploi ; b) dans la zone centrale sont rangées par ordre textuel les occurrences de la forme sélectionnée, laquelle est centrée avec, pour chaque occurrence, le contexte immédiat à gauche et à droite ; c) à droite de l'affichage KWIC ("keyword in context") sont données deux colonnes dont l'une indique le numéro de ligne de chaque occurrence et l'autre une référence au document (identifié par la balise mise en tête de chaque article) dans lequel chaque occurrence se trouve.

Le cliquage, dans la zone centrale, d'une occurrence ouvre une autre fenêtre qui en donne un contexte plus large (aussi large qu'on veut).

7. La cohérence formelle (1)

La forme d'une thèse doit avoir une forme cohérente et claire (polices de caractères, en-têtes, espacement, notes, bibliographie, etc.). Comme premier exemple, prenons la table des matières. Celle de L.-E. Kuzmenko (voir "Table détaillée"), bien que cohérente, utilise un système hiérachique de chiffres et de lettres qui fait qu'on ne sait pas où on est lorsque la seule indication de sous-section est, par exemple, "3." ou "b.". En revanche celle de S. Sonina (voir "Table détaillée") est à la fois cohérente et claire : on sait où on est quand une sous-section est numérotée, par exemple, "0.2.3" ou "1.0.2.2". Ce dernier système, parfois appelé système logique, est le plus courant aujourd'hui.