FRE 345H5
Teaching and Learning French Since the 1970s

2009-10

Notes de la semaine 7

1. La closure : texte à trous (variante orale-écrite ou écrite, niveau intermédiaire)

On présente un texte aux apprenants sous deux formes, l'une écrite avec des trous à remplir et l'autre orale au complet. L'enseignant, ou un enregistrement, lit la version orale pendant que les apprenants ont sous les yeux la version écrite. En faisant un exercice de closure (remplissage des trous) sous cette forme, on a intérêt, pour ne pas tomber dans le trop abstrait, à limiter l'attention aux mots pleins, comme des verbes, des noms ou des adjectifs. Prenons le début de l'exemple du test cloze donné par le site du ministère de l'Éducation de la Saskatchewan. C'est la version écrite que les apprenants ont sous les yeux. Le texte au complet lu par l'enseignant est comme suit : L'exercice le plus simple consisterait à demander aux apprenants de remplir les trous selon ce qu'ils entendent. On peut aussi, à un niveau plus avancé et dans un contexte plus analytique, faire l'exercice en leur demandant de préciser la forme du mot et de donner le mot lui-même. Les informations que l'on cherche à obtenir sont : Les attributs du verbe sont la personne (1e, 2e, 3e), le nombre (singulier, pluriel), le mode (infinitif, indicatif, subjonctif, participe, impératif) et le temps (présent, futur, imparfait, etc.). Les attributs du nom sont le genre (féminin, masculin) et le nombre (singulier, pluriel) et éventuellement le type de lettre initiale (voyelle, consonne). Dans le cas du texte saskatchewanais, on aurait ainsi :

On peut aussi utiliser ce genre de textes à trous sans l'aide d'une lecture complète à haute voix. À ce moment-là, on teste seulement la compétence en matière de compréhension de l'écrit, ce qui est le mode de lecture normal pour ceux et celles qui savent lire. C'est cette approche dont parle le document saskatchewanais.

2. La closure : le test cloze comme technique d'enseignement/apprentissage analytique (variante écrite, niveau avancé)

Le test cloze (de l'anglais closure), qui sous sa forme pure remplace chaque cinquième mot par un trou à remplir, est un moyen de tester la compétence de l'apprenant en matière de lecture sur les plans de la structure du texte, de son sens et de la relation contextuelle des mots entre eux. La compétence de lecture comprend une maîtrise de la phonétique, de la morphologie, de la syntaxe, de la sémantique, de la pragmatique et du lexique (ou vocabulaire), même si on ne connaît pas ces termes techniques, dont on n'a pas besoin d'ailleurs pour lire de façon efficace. La suppression systématique de chaque cinquième mot garantit, par son arbitraire, que sont à trouver des mots de toutes sortes : mots pleins (noms, verbes, adjectifs qualificatifs, adverbes de manière) et mots outils (prépositions, conjonctions, pronoms, adjectifs possessifs/démonstratifs/interrogatifs/exclamatifs, articles).

Prenons comme exemple la première partie du texte "Victime de violences scolaires, elle change de collège" paru dans le quotidien parisien Libération.

Victime de violences scolaires, elle change de collège

(Agence France-Presse, Libération, 10 février 2010)

Une jeune fille de 14 ans a été rouée de coups en sortant de son collège dans le cadre du jeu dangereux dit du « petit-pont », selon les premiers éléments de l'enquête.

Les jeux dangereux à ___1__ école continuent de faire ___2__ victimes. Le 18 janvier, ___3__ collégienne a été rouée ___4__ coups par des jeunes ___5__ à la sortie de ___6__ établissement. Trois semaines après ___7__ faits, elle a repris ___8__ cours ce matin dans ___9__ nouvel établissement.

« La jeune ___10__ et sa mère ont ___11__ accueillies par le principal ___12__ matin », a indiqué l' ___13__, ajoutant que le collège ___14__ accueil ferait « un gros ___15__ pour l'intégrer » au ___16__. L'inspection n'a ___17__ souhaité préciser la localisation ___18__ cet établissement.

Les faits ___19__ au 18 janvier, à ___20__ sortie du collège René-Descartes ___21__ Tremblay-en-France. L'adolescente de ___22__ ans a été rouée ___23__ coups par des jeunes ___24__ dans le cadre, selon ___25__ premiers éléments de l' ___26__, du jeu dit du ___27__ ou de « la mêlée ». ___28__ jeu consiste à frapper ___29__ personne lorsque la balle ___30__ est passée entre les ___31__ contre sa volonté.

Étapes de l'analyse des mots manquants

1. La partie du discours (analyse syntaxique pour découvrir la catégorie grammaticale)
2. Le genre et le nombre d'un nom, d'un pronom, d'un adjectif ou d'un article / la personne, le nombre, le temps, le mode d'un verbe (analyse morpho-syntaxique pour les catégories flexionnelles)
3. La nature – voyelle ou consonne – de la lettre initiale (analyse formelle ou orthographique, non pertinente dans beaucoup de cas)
4. Le sens d'un mot plein (analyse sémantique et pragmatique)
5. Le mot précis dont il s'agit (analyse grammaticale ou lexicale, selon le cas)

3. La dictée comme exercice de maîtrise globale de la correspondance oral-écrit

Idéalement c'est un exercice collectif qui consiste de la part de l'enseignant à lire le texte à haute voix pendant qu'un apprenant transcrit le texte au tableau. Ensuite l'enseignant demande à l'ensemble de la classe de dire : d'abord (a) si ce qui a été dit et ce qui a été écrit au tableau sont conformes sur le plan phonétique ; ensuite (b) si ce qui a été dit et ce qui a été écrit au tableau sont conformes sur le plan de la langue écrite. On travaille ainsi de façon globale sur la compréhension auditive, sur la correspondance entre la langue orale et la langue écrite et sur la forme des mots (orthographe, accord en nombre et en genre, conjugaison, etc.).

Ainsi, pour reprendre à nouveau le texte saskatchewanais, si l'élève a écrit

on peut dire que phonétiquement la transcription est correcte, mais qu'au niveau de la langue écrite elle est fautive à l'endroit de "terminé", de "semène" et de "l'annutrition". Les fautes phonétiques (première catégorie) sont plus graves que les fautes écrites (deuxième catégorie) car elles indiquent un manque de maîtrise des deux codes, oral et écrit, alors que les fautes écrites ne mettent en cause que le code écrit. On peut se servir des étapes d'analyse des mots manquants données ci-dessus à la fin de la section 2.

Démonstration dans le cours FRE 345 à partir du texte "La pollution" (on peut continuer soi-même en autonomie en cliquant sur "Écoute").