FRE 375 Comparative Stylistics
2e trimestre 2008-2009

Notes et exercices sur l'équivalence et l'adaptation

Exercice sur les verbes (suite et fin)

21. It is believed that drug traffickers were behind the assassination of Senator Galan. = L'assassinat du sénateur Galan aurait été le fait de trafiquants de drogues.
=> L'allégation ("it is believed") se rend mieux en français par l'emploi du conditionnel (cf. phrases n° 10 et 11).
22. "Tell us what your little boy is going to do when he grows up," she insisted. = « Dites-nous ce que va faire votre petit garçon quand il sera grand. »
=> Futur en français après quand (cf. phrase n° 18) ; grow up = grandir au présent ("he's growing up" = "il grandit"), grandir au futur à aspect graduel (sens physique), être grand au futur à aspect terminatif (fin du grandissement) ou inchoatif (début de l'âge adulte) au sens physique et moral.
23. "Have a good holiday – and don't waste all your time writing postcards!" = « Passe de bonnes vacances – et ne passe pas tout ton temps à écrire des cartes postales ! »
=> Paradigme idiomatique "have a good..." : "have a good holiday / time / day / weekend..." dont les équivalents français varient : "passe de bonnes vacances / amuse-toi, amuse-toi bien / bonne journée / bonne fin de semaine (Canada), bon weekend (France)".
24. It was a real stroke of luck that she won that scholarship, because her whole family had been getting by on very little money for years. = C'était un vrai coup de chance qu'elle a gagné cette bourse, parce que toute sa famille s'en tirait / s'en sortait / se débrouillait avec très peu d'argent depuis des années.
=> Verbe à postposition familier (get by) rendu par des verbes pronominaux familiers en français (s'en sortir / s'en tirer / se débrouiller). La durée dans le passé marquée par for + verbe au plus-que-parfait en anglais est marquée en français par depuis + verbe à l'imparfait.
25. "I nearly died laughing," she said. "That's definitely the funniest story I've ever heard!" = « J'ai failli mourir de rire, dit-elle. Cette histoire est vraiment la plus drôle que j'ai jamais entendue ! »
=> Aspect atténuatif exprimé en anglais par l'adverbe nearly s'exprime en français par l'auxiliaire modal faillir.
26. Le ministre des Affaires étrangères espère que sa visite mettra fin aux tiraillements apparus ces derniers temps dans les relations franco-helvétiques. = The Minister of Foreign Affairs hopes that his visit will put an end to the recent friction in Franco-Swiss relations.
=> Locution verbale : mettre fin à (sans article) = to put an end to (avec article). Dépouillement : "tiraillements apparus ces derniers temps" = "recent friction" (+ pluriel "tiraillements" = collectif "friction").
27. Sachant qu'elle devait quitter la maison le lendemain à sept heures dix au plus tard, la caissière mit son réveil à six heures. = Knowing she would have to leave (home / the house) by 7:10 a.m. the next day, she set her alarm for six o'clock.
=> Polysémie du verbe mettre.
28. À la demande de son professeur, la petite fille se mit au piano, respira profondément et entama La Lettre à Élise de Beethoven. = At her teacher's request, the little girl sat (down) at the piano, took a deep breath, and started playing Beethoven's Für Elise.
=> Polysémie du verbe mettre, ici à la forme pronominale.
29. « Mesdames, Messieurs, il est maintenant 5h25, heure de Madrid ; nous vous invitons à mettre votre montre à l'heure. » = "Ladies and gentlemen, it is now 5:25 a.m. Madrid time; you may wish to set your watches accordingly."
=> Locution verbale mettre (une montre, une pendule) à l'heure.
30. « La moutarde lui a vraiment monté au nez quand tu lui as posé cette question impertinente ; ce qui m'étonne, c'est qu'il ne t'ait pas mis à la porte. » = "He really lost it / his temper when you asked him that impertinent question; what surprises me is that he didn't throw/kick you out."
=> Locution verbale mettre qn à la porte.
31. La mère se mit à genoux au chevet du petit pour lui raconter l'histoire qu'il attendait avec impatience. = The mother knelt (down) at her child's bedside to tell him the story he was impatiently waiting for.
=> Locution verbale se mettre à genoux (cf. phrase n° 28).
32. Ce vin blanc, mis en bouteilles au château, se boit frais, soit en apéritif, soit avec du poisson ou des crustacés. = This chateau-bottled white wine is best / should be chilled, and served either as an aperitive, or to accompany fish or shellfish.
=> Locution verbale mettre (du vin) en bouteilles. Notez aussi la formule gastronomique "se boit" (on dit aussi "se mange").
33. « Mettons que je me sois trompé : mon collier de perles de culture n'a pas été volé, je l'ai tout simplement égaré ; et après ? »
34. "Do you take this woman to be your lawfully wedded wife [...]?" "I do."

L'équivalence et l'adaptation

L'équivalence et l'adaptation, termes de Vinay et Darbelnet, sont les deux procédés de traduction les plus indirects. (Rappel : les sous-espèces de traduction directe sont l'emprunt, le calque et la traduction littérale ; les quatre types de traduction indirecte sont la transposition (changement grammatical : ex. "to swim across the lake" = "traverser le lac à la nage"), la modulation (changement de point de vue : ex. "the top floor" = "le dernier étage"), l'équivalence et l'adaptation.)

En gros, l'équivalence se limite au domaine de la langue, alors que l'adaptation fait intervenir des considérations extra-linguistiques ou culturelles.

1. L'équivalence

L'équivalence est le domaine des expressions ou tournures phrastiques (voir l'exercice ci-dessous) dites figées ou idiomatiques. (Les expressions figées étudiées dans la semaine 3 relèvent de l'équivalence, comme aussi certaines des tournures examinées dans l'exercice de la semaine 7 sur les verbes : ex. "n'est-ce pas ?" = "doesn't he?" / "won't she?" / "haven't you?" /...)

2. L'adaptation

a) Les bandes dessinées. Reprenons l'exemple d'Astérix chez les Bretons / Asterix in Britain. Les traducteurs devaient garder obligatoirement les images et les dimensions et forme de la bulle ; leur travail consistait à remplacer par l'anglais le français contenu dans les bulles. Ils avaient donc à adapter le texte en remplaçant l'humour de la correspondance entre images et ressources de la langue française par un humour qui reflétait une correspondance entre les mêmes images et les ressources de la langue anglaise.

La séquence humoristique est portée par trois bulles : (1) (Le marchand) "Il est trop cher, mon melon ?!?" – (2) (Le client) "Il est !" – (3) (Obélix) "Tu as vu, Astérix ? Ce Londinien est coiffé d'un melon !" = (1) (Le marchand) "Oh, so this melon's bad, is it ?" – (2) (Le client) "Rather old fruit" – (3) (Obélix) "I say, Asterix, I think this bridge is falling down".
=> L'humour de la langue de départ (le français) est exprimé linguistiquement par "Il est !" de la bulle 2 (calque de la reprise elliptique "It is!") et par la polysémie du mot melon ("fruit", "chapeau") repris dans la bulle 3. Comme l'humour du calque devient caduc en anglais, les traducteurs ont cherché ailleurs et ont trouvé un double entendre dans le jeu sur "Rather old fruit", qui est à interpréter, soit littéralement (le melon est plutôt pourri), soit comme réponse idiomatique : "Rather, old fruit!" (= "Oui, mon vieux!") – à noter la modulation de "cher" en "vieux" ; la perte obligatoire de la polysémie du mot melon oblige les traducteurs à trouver autre chose pour le contenu de la bulle 3 (-> allusion à une comptine anglaise bien connue).

Tous ces changements représentent une adaptation du texte.

b) L'adaptation intralinguistique (en passant d'une variante à une autre d'une même langue).
Exemple 1 : (Female British tenant, staying up late to write an essay, to male tenant) "Will you knock me up in the morning before you leave, please?" => "Will you make sure I'm awake before you leave, please?"
Exemple 2 : (Un Parisien, se rendant de Dorval au centre de Montréal, au chauffeur de taxi) « Combien de gosses avez-vous ? » = « Combien d'enfants avez-vous ? »
Exemple 3 : (Un Montréalais, désirent remporter un cadeau pour sa fille après son séjour, à la réceptionniste de son hôtel parisien) « Pouvez-vous me dire où je pourrai trouver des catins, s'il vous plaît ? » => « Pouvez-vous me dire où je pourrai trouver des poupées, s'il vous plaît ? »

c) L'adaptation interlinguistique et culturelle (en passant d'une langue et d'une culture à d'autres).

Exemple 1 : extrait du roman Les Météores (1975) de Michel Tournier, écrivain français. L'histoire concerne des jumeaux identiques, qui forment un couple tellement intime qu'on les appelle Jean-Paul. Jean fait une fugue autour du monde et Paul part à sa recherche. C'est Paul qui narre l'histoire ; il est dans le train qui vient de quitter Vancouver en direction d'Halifax. => Comment traduire "19h40" et "Borne 2 838" ?

Exemple 2 : extrait d'un texte (Annick Cojean, Le Monde, Paris, mercredi 27 août 1997) qui représente vraisemblablement la dernière interview accordée par la princesse Diana avant sa mort, survenue le 31 août 1997 à Paris. => Questions d'adaptation et d'équivalence : comment traduire "la princesse reçoit" et "le salon privé du premier étage" ?

Exercice sur l'équivalence

Traduisez en expliquant la situation au besoin.

1. (Dans un bar) La même chose ! = Same again!
2. (Dans un magasin) Et avec ça, Madame ? = Will there be anything else?
3. (Dans un restaurant) Saignant. = Rare.
4. (Dans un bus) Vous descendez à la prochaine ? = Are you getting off at the next stop?
5. On ferait bien de demander. = We should ask. [Directions]
6. Il était moins cinq ! = It was the eleventh hour! [Sens figuré]
7. Une taille au-dessous. = A size smaller. [Achat d'un vêtement]
8. Vous êtes dans la lune ! = You're dreaming! [Sens figuré]
9. Prière de remettre la clef à la réception en sortant. = Please leave your key at the desk when you go out. [Hôtel]
10. Je vous passe Antoine. = Here's Antoine / I'll put Antoine on. [Téléphone]
11. You can't miss it. = Vous le/la trouverez facilement / tout de suite. [Directions]
12. I'll go along with you on that. = Je suis d'accord avec vous/toi à ce sujet / là-dessus.
13. How far down? = C'est à quelle distance d'ici ? [Directions]
14. Fill her up! = Le plein ! [Essence]
15. Has the 10:22 gone? = Est-ce que le train / le bus de 10h22/22h22 est parti ?
16. Two more of the same! = Encore deux ! / Deux autres ! [Bar]
17. Have you got one in pink? = L'avez-vous en rose / Avez-vous la même chose en rose ? [Achat]
18. How much down? = Combien faut-il verser en acompte ? [Premier paiement]
19. My name is Paul. = Je m'appelle Paul.
20. The name rings a bell. = Le nom me dit quelque chose.
21. Please Walk In.
22. No Parking Any Time.
23. Beware Of The Dog.
24. All aboard!
25. To be continued.