FRE 1114 La traduction et le World Wide Web
2003-2004

Traduction et documentation

Le cas de la cuisine anglaise

1. Introduction

Comme le montrent les travaux du cours sur "la traduction et le WWW", le méta-traducteur doit être à la fois traducteur et documentaliste. En tant que traducteur, il doit posséder, pour les deux langues étudiées, l'anglais et le français, une compétence linguistique comparative adéquate lui permettant de mettre en parallèle les terminologies de tel ou tel sujet. En tant que documentaliste il doit savoir réunir des ressources pertinentes et suffisantes pour chaque sujet ; dans le contexte du cours, il s'agit de ressources en ligne.

Jusqu'ici les textes que nous avons exploités ont été surtout des prétextes pour étudier quelques éléments de divers thèmes dont la technologie médicale du cerveau et la philosophie de l'intelligence ("Cerveau: les chemins de l'intelligence"), des titres de films, romans et compositions musicales ("Titres de créations artistiques"), les gentilés ("Les gentilés et la dérivation toponymique"), l'ostréiculture ("Mots-clés et champs méta: l'exemple de l'ostréiculture"), calendriers, saisons et semaines, heures et minutes, la longitude ("La mesure du temps").

Il est un genre de textes qui, pour le méta-traducteur-documentaliste, peuvent être intéressants à étudier en soi du point de vue de leur utilisation de ressources produites dans une autre langue. Il s'agit donc d'un aspect de la genèse du texte. Le phénomène se trouve notamment dans les articles de presse présentant un tour d'horizon de tel ou tel fait social : une journaliste du Monde observant avec amusement un décret municipal américain donnant lieu à une réaction humoristique britannique ("Interdiction de fumer") ; une journaliste de L'Express de Toronto instruisant ses lecteurs sur l'histoire du suffrage féminin au Canada ("Mois de l’histoire des femmes"). Ce dernier cas est particulièrement intéressant pour son utilisation (et mésutilisation) de ressources en ligne.

2. La cuisine anglaise

En 1997, une autre journaliste canadienne a écrit pour L'actualité un article sur la cuisine anglaise : "God Save la cuisine anglaise !". Ses sources étaient vraisemblablement un ou plusieurs articles parus dans la presse britannique. En lisant l'article, on a envie de retrouver l'original de certaines des expressions citées, correctement ou incorrectement, par la journaliste. Les exemples donnés ci-dessous sont (en principe !) tous contrôlables dans le Web.

2.1. Delia Smith

Question 1. Trouvez jusque trois sites en anglais sur la personne de Delia Smith. À votre avis, lequel est le meilleur?

2.2. Quelques plats typiques

Question 2. a) Trouvez des sites anglais qui parlent de jacket potatoes et de pies et qui en donnent des illustrations ; b) Trouvez un bon site anglais qui nomme et illustre "des haricots à la sauce tomate".

2.3. Les canneberges

Question 3. Trouve-t-on dans le Web une référence à cette "décannebergisation" du magasin Sainsbury? Comment a-t-on dit alors "décannebergisé" en anglais?

2.4. Les livres de Delia

Question 4. a) Quel est le prix dans le Web de Feast for Lent et de Feast for Advent ? b) Quel est le titre de son livre de cuisine ou y en-t-il plusieurs ?

2.5. La duchesse de Devonshire

Question 5. Comment dit-on en anglais "crevettes de la baie de Morecambe", "caramel de Harrogate", "huîtres de Whitstable", "moutarde de Norfolk", "noisettes du Kent", "chevreuil d'Écosse", "aiglefin d'Écosse" ? Trouvez pour chaque spécialité un site qui la nomme et, idéalement, l'illustre.

2.6. "pork and kidney pie"

Question 6. Est-ce que la pork and kidney pie existe réellement en Angleterre ou s'agit-il d'autre chose ? Trouvez un bon site Web qui appuie votre réponse.

Question 7. Ajouter facultativement tout commentaire sur la cuisine anglaise dans le Web ou sur cet exercice.