Productivité lexicale

enfirouaper et ses dérivés

"Fam. embrouiller, emberlificoter qqn pour le tromper, le rouler. => duper, enjôler, entortiller, séduire. Se faire enfirouaper par un vendeur. => berner, jouer ; fam. pogner ; très fam. fourrer." (Dictionnaire québécois d'aujourd'hui s.v. ENFIROUAPER)

Dans le Web :

    "Comme un politicien, le génie cherchait un moyen
    D'm'enfirouaper, c'est ben certain, c't'un beau menteur
    Hey!"
      (Extrait de Le génie dans la bouteille, poème)

    "Je suis la dernière arrivée. Denyse est sûrement une philanthrope ou plutôt une "félinthrope", une sensible qui se laisse enfirouaper. Autrement, elle m'aurait amené à la SPCA." (Extrait de Denyse Mageau vue par ses trois chats)

    "M. Gautrin: M. le Président, si vous le permettez, j'ai présenté une motion sans préavis. Le gouvernement dit oui ou non. Maintenant, qu'ils essaient d'enfirouâper ça pour toutes les raisons pour lesquelles ils disent non, moi, je n'en sais rien." (Débat de l'Assemblée nationale)

    "Pas plus que la veille quand il s'était rué sur Eddie Irvine, pour lui dire son fait, un Villeneuve frondeur ne s'est laissé intimider, dans un affrontement décisif, avec l'Allemand qu'on disait tellement fort qu'il allait l'enfirouaper. Une saison de fou pour Jacques qui a démontré qu'il avait toute une carapace." (Le Soleil, journal)

    "Le ministre de l'enfirouâpage systématique étale son intransigeance crasse. Aujourd'hui, il fait dire aux juges de la Cour suprême ce qu'ils n'ont jamais dit." (Site Vigile «Je me souviens»)

    "Mais voilà, les politiciens enfirouapeux et malhonnêtes font [sic] légions [sic]." (Page de Luc Richard)