FRE 490Y
Les ressources du Web francophone pour l'étude de la peinture/musique

2007-2008

Notes de la rencontre du 28 septembre

Terminologie. Inclure des sites terminologiques, dont dictionnaires monolingues (français) ou plurilingues (dont anglais et français), dans une catégorie particulière de la typologie (donc comme type de ressource).

Aspects terminologiques spécifiques. Alors que music (angl.) et musique (fr.) sont de vrais amis, l'angl. art et le français art sont de faux amis lorsque le contexte est celui de la peinture. La peinture est un art graphique, un art visuel, un art plastique, un des beaux-arts, mais la peinture en soi n'est pas "l'art". L'anglais dit to paint, le français européen peindre, là où le français canadien distingue entre peindre et peinturer. En ce qui concerne la musique, la terminologie des noms de valeur des notes n'est pas la même en français et en anglais, en anglais britannique et en anglais canadien ; de même, les noms de notes sont absolus en anglais, relatifs en français. Ces différences sont importantes si les ressources terminologiques (dictionnaires, glossaires, etc.) présentent des termes qui sont différents des termes en usage dans les systèmes que peuvent rencontrer dans leur vie de tous les jours les lecteurs de vos mémoires (dont élèves du secondaire ontarien).

Aspects terminologiques du système d'éducation ontarien. En français, les apprenants des niveaux élémentaire et secondaire sont des élèves ; les étudiants se trouvent au niveau universitaire (on parle de l'enseignement primaire, secondaire et tertiaire). De même, aux niveaux primaire et secondaire les institutions éducationnelles sont des écoles alors qu'au niveau tertiaire on a affaire à des universités (et collèges), sauf dans le cas de sous-unités spécialisées (école de beaux-arts, école de médecine, etc.). Attention donc aux faux amis anglais-français.

Ressources de base. Le site des bibliothèques de l'université de Toronto serait à ajouter à la liste (cf. rapport 1 d'Erin). Dans quelle mesure ClicNet, Tennessee Bob ou les French Language Resources de FGI sont-ils utiles/pertinents? Pour la partie pédagogique, indiquer les articles d'ALSIC qui sont utiles pour leur contenu ou leur méthode (cf. rapport 1 d'Erin).

Délimitation du champ d'étude. Les champs sont ceux de la peinture et de la musique ; deux aspects particuliers de ces champs, intéressants à creuser dans la deuxième partie du cours et pertinents pour l'enseignement du français, sont la peinture canadienne et la chanson francophone. Cependant les champs panoramiques (première partie du cours) doivent être à l'échelle de ce qu'il est convenu d'appeler "la peinture" ou "la musique", quitte à restreindre la définition de ces termes dans le temps et dans l'espace. L'espace en question serait notamment européen (et non africain ou chinois, par exemple), qui par extension est le même pour ce qui est de l'Amérique du Nord (mais, au besoin, parler de l'influence japonaise, etc.). En ce qui concerne les limites temporelles, on pourrait ne traiter que la période allant du XVIIe siècle jusqu'à nos jours, ce qui correspond à la présence européenne en Amérique du Nord (la Nouvelle France et le Canada).

Choix de la date de la prochaine rencontre = le 19 octobre à 13h15 dans la salle NB 255.

Révision de la date de remise du plan = 12 novembre.

Contenu du rapport 2 à présenter le 19 octobre :

    => a) la délimitation du champ ; b) une typologie faite sous deux angles  (i) types de sites (institutionnels, personnels, musées, collections, terminologiques, etc.) et (ii) types de ressources (textuels, sonores, visuels – graphiques ou iconiques – ou mixtes *) ; c) un schéma provisoire du plan de mémoire + problèmes/questions éventuels (nota : rapport à publier en ligne et à discuter oralement)

    * Le Web est avant tout textuel (cf. l'indexation des moteurs de recherche par le biais de mots-clés) ; la musique en soi est d'abord sonore, la peinture visuelle ; la reproduction en ligne d'un tableau est de nature graphique, alors que des photos d'instruments de peinture ou de musique seraient plutôt iconiques (mais la distinction n'est pas nécessaire – les modes de base sont le texte, le son et l'image). Certaines ressources sont mixtes offrant du texte et des images et/ou des sons.

    Nota. La délimitation du champ et la typologie des sites sont une révision de ce qui a déjà été fait pour le premier rapport ; la typologie des ressources (texte, son, image) et le schéma de plan sont nouveaux.