Introduction


      Imaginez presque une décennie de terrorisme au Canada. Ces terroristes infâmes étaient le Front de libération du Québec (FLQ). L'apogée de leur violence était durant la Crise d'octobre en 1970, quand le premier ministre du Canada, Pierre Elliott Trudeau, a déclaré que le Québec était dans un état d'une «insurrection appréhendée.» Trudeau a invoqué la Loi de mesures de guerre, qui donnait des pouvoirs extraordinaires à la police et à l'armée canadienne. À la fin de la crise, plusieurs séparatistes réalisaient que l'indépendance pourrait être accomplie avec les moyens démocratiques plutôt que le terrorisme et la violence. Par conséquent, en 1976, René Levesque et son Parti québécois (PQ) étaient élus et formaient le gouvernement du Québec. Le référendum de 1980 a commencé les débats constitutionnels, mais le Québec n'a pas signé la Constitution. Les tentatives de changer la Constitution pour faire entrer le Québec dans l'union canadienne, l'Accord du lac Meech et l'Accord de Charlottetown, ont échoué. Plus tard, en 1993, Lucien Bouchard et le Bloc québécois ont été élus au Parlement comme l'Opposition officielle. Avec la démission récente de Lucien Bouchard comme premier ministre du Québec, on doit se demander quel sera le futur du séparatisme québécois et du Québec dans la fédération canadienne.

La province du Québec