Introduction

 

Le Ministère de l'éducation de l'Ontario (Ministère de l'éducation de l'Ontario, 2001) prévoit qu'un certain temps soit consacré à la lecture dans les salles de classe chaque jour.

La lecture est un moyen pour accéder à des connaissances, pour s'informer et pour consolider ses assises théoriques d'une langue de façon intéressante et agréable. En écoutant ou en lisant des histoires, l'élève est exposé à la langue de manière naturelle.

Les psychologues pensent que l'âge approprié pour l'apprentissage de la lecture se situerait autour de six ans (Mauritius Institute of Education, 1995 :22). Dans une classe de langue, plus particulièrement quand cette langue n'est pas la langue maternelle de l'élève, c'est par des activités comme la lecture, le chant et la récitation de comptines que l'élève développera ses capacités langagières comme l'écoute et la production orale. Mais avant qu'un élève puisse devenir un lecteur autonome, il faut dans un premier temps que l'enseignant lui raconte des histoires et qu'ensuite des activités pédagogiques soit proposées afin que l'élève acquière le "mécanisme du décodage" (Mauritius Institute of Education, 1995 : 48).