Le Grand dictionaire françois-latin: notes du chapitre 2, section 2.6

222. N'ont été comptés que les items contenant du français ou une information sur le français. Les items-renvois concernant un nom de lieu du type  X voyez aux villes  ont été délaissés. L'édition de de Brosses donne aussi 69 alinéas marqués ne renfermant, comme information ajoutée, que des équivalents latins : il s'agit d'un alinéa nouveau et de 68 alinéas augmentés ; ces alineas constituent 101 lignes de texte et contiennent 176 mots ; ils sont très majoritairement dans la première partie du dictionnaire (52 sous la lettre A, 64 sous les lettres A à E).

223. Sur la question de la correction du texte, cf. 2.5.4.

224. De Brosses exerçait dans le pays de Gex, cédé par Genève à la France en 1601 ; l'imprimeur, Alexandre Pernet, exerçait à Genève (v. Heitz, 1908).

225. C'est faire tort à Ronsard, qui n'écrit ni  ingratitude mescognoissante  ni  ingratitude deshonneste . (L'édition de de Brosses donne mescognoissance en 1614, mescognoissante en 1625.)

226. Voir aussi 3.6.

227. L'article a quelque peu changé depuis son introduction dans le Dictionaire francoislatin de 1549 ; chez Estienne les quatre derniers mots étaient  Merianer, a verbo Meridiari .

228. Ne sont pris en compte ici que les auteurs et occurrences mentionnés dans des ajouts contenant un élément intéressant le français.

229.  Higm.  ; = p.-ê. BN : HIGMAN (Nicolaus) (éd. THOMAS D'AQUIN (Saint), Enarrationes [...] in quattuor Evangelia, 1537).

230. Probablement MACER (AEmilius), poète latin, Ier s. av./apr. J.-C. ; De herbarum virtutibus traduit en français par Lucas Tremblay : Fleurs du livre des vertus des herbes, 1588 ; BN : MACER FLORIDUS : De virtutibus herbarum, 1477, etc.

231. Cf. Wooldridge, 1989.