La Définition

1. En langue 1 (latin) ou langue 2 (français)

Thesaurus 1531 :
  • s.v. GLABER : "Quod est lene & sine pilis" (L1) – cf. DLG 1552 : "Qui n'ha point de poil, Pelé"
  • s.v. GLABRIO : "Idem quod glaber, Qui est sans poil" (L2) – DLG 1552 : Ø
  • s.v. GLOBVS : "Corpus solidum vndique rotundum [...] / Globus, Toute chose ronde, qui nest point creuse" (L1, L2) – DLG 1552 : "Vne chose ronde comme une boule, Vn globe, Vne boule"
  • s.v. TEPIDVS : "Medium inter calidum & frigidum, Tiede" (L1 + équivalent en L2) – DLG 1552 : "Tiede, Tepide, Qui n'est ne chauld ne froid"
  • s.v. TEPOR : "Mediocrite, entre chaleur & froideur" (L2) – DLG 1552 : "Tiedeur, Tepidité"
  • s.v. ANDRACHNE : "herba est quae Portulaca dicitur, Pourcelaine" (L1 + équivalent en L2) – DLG 1552 : "Herba quae & Portulaca dicitur" (français Ø)
  • s.v. ANETHVM : "Vne herbe nomme Aneth" (L2) – DLG 1552 : "Herba [...] Aneth"
  • s.v. FICETVM : "Locus vbi fici consitae sunt" (L1) – DLG 1552 : "Vn lieu planté de figuiers, Vne figuiere"
  • s.v. AMBVLATIO : "vng lieu pour cheminer, ou se pourmener: allee, gallerie" (L2 + équivalents en L2) – DLG 1552 : "Allee, ou galerie, & autre lieu ou on se pourmene, Vn pourmenoir"

    2. En latin et en français

    Thesaurus 1531 :
  • s.v. VETERATOR : "Authore Donato, est homo astutia vetus, & in omni re callidus, a multarum rerum gerendarum vetustate. Vng vieux routier, qui de long temps est vsité a quelque chose que ce soit, & principalement a finesses." – cf. DLG 1552 : "Vn uieil routier qui de long temps est usité a quelque chose que ce soit, & principalement a finesse, Vn ruzé & affetté, Qui scait ses deffaictes, Vn uieulx singe."

    3. Par extension (espèces) ou en compréhension

    Thesaurus 1531 :
  • s.v. DECIPVLA : "Vng trebuchet a prendre oyseaux, Quelque fillet ou las caché, ou fosse, & telles autres manieres de deceuoir & prendre quelque beste que ce soit, comme vng piege a prendre loups." = extension (trebuchet, fillet, las, fosse, piege) + compréhension (telles autres manieres)
  • s.v. GAZOPHYLACIVM : "Comme le thresor du roy, ou dune esglise, ou le tronc dicelle" = extension
  • s.v. ALVEVS : "Le canel dung fleuue, pierre ou bois [...] a se lauer, ou a [...]" = extension
  • s.v. CIRCVNFORANEVS : "Vng triacleur, bateleur, arracheur de dens [...] & telles autres manieres de gens qui [...]" = extension + compréhension
  • s.v. ACETABVLVM : "Vaisseau contenant [...] comme [...] Et aussi [...] Et toute chose semblable se peult ainsi appeller, comme [...] Ou les mortaises en menuyserie. Et generalement [...]" = extension + compréhension
  • Voir aussi BACCA, BACCVLA, CARMEN, DOLABRA

    4. Cumul de définitions (voire d'équivalents) en français

    Thesaurus 1531 :
  • s.v. CEREBROSVS : "A qui le cerueau torne, & ne sen fault guere quil ne soit fol. Vng esceruele, qui se gouuerne tout par son conseil, comme il luy vient a sa fantasie, Qui est tempestatif & ireux." – cf. DLG 1552 : "Esceruelé, Testu, Opiniastre."
  • s.v. CESSATOR : "Vng baguenaudeur, musart, lache iournee, qui aime bien besogne faicte, qui ne se peult mettre a la besogne: & si va lachement quant il y est: vng pourneant, vng rien ne vault, qui tire le cul arriere & se frippe les espaules quant il fault mettre les mains a la paste." – DLG 1552 : "Musard, Qui laisse a tous coups la besongne, Oiseux, Faict neant, Coeur failli, Vne lasche godde."
  • s.v. COMMENTARIVS : "Vng registre, vng iournal, vng memorial, vng liure ou nous escripuons tous nos affaires en brief, comme mises & receptes, & autres choses qui nous suruiennent, pour memoire, tout ainsi comme elles viennent, sans autre ordre." = cumul de définisseurs – DLG 1552 : "Vn registre."

    5. Longue définition en français

  • s.v. CENTO : "Vng voile rempli de laine ou chose semblable, que on tend deuant les murs dune ville, pour remparer, affin que les coups dartillerie nayent puissance de rien rompre, tirés contre cela si mol." – DLG 1552 : sens Ø

    6. Répétition de définitions complètes pour chaque membre d'une famille lexicale

    Thesaurus 1531 :
  • s.v. CRVSTA : "Vne crouste, ou vng renduit de pieces de marbre ou autre chose que on faict par dessus les parois. [...] \ Crusto [...] Enduyre de pieces de marbre, ou dautre chose, vne paroy. \ Crustati parietes, Parois renduittes de pieces de marbres, comme on renduit maintenant de chaulx & sablon: [...] \ Crustarius [...] Qui renduit & couure de pieces de marbre les parois. [...]" – DLG 1552 : "Crustae parietum [...] Couuerture & reuestement de parois & murailles qui se faisoyent anciennement de pieces tenures & morceaulx de marbre, pour parement & ornement. \ Crustare parietes [...] Couurir & reuestir les parois ou murailles de croustes & pieces de marbre, a la maniere ancienne, Crouster, Bailler crouste. \ Crustárius [...] Qui couure & reuest les parois & murailles de croustes & pieces de marbre." (de langue classique le latin est devenu langue morte dans le DLG : marques d'obsolescence anciennement et a la maniere ancienne)